Football - R1. Les PTT et Vire imperturbables

21 novembre 2017 Ecrit par 
Ducey retrouve le sourire !

On se demandait comment Vire et l’ASPTT Caen, qui occupent les deux premières places du classement de Régional 1, allaient réagir après l’élimination de la Coupe de France. La réponse est : par une victoire compliquée mais importante. Derrière eux, Douvres continue d’engranger. Tout en bas, la situation reste très délicate pour Deauville.

 

 

LES RÉSULTATS

 

Deauville 1 – 2 Tourlaville

Deauville : Kabran

Tourlaville : Moukala, Bonnemains

 

Ducey 1 – 0 La Maladrerie

Ducey : Pautret

 

Vire 2 – 1 Pointe Hague

Vire : Flucher, Burnouf

Pointe Hague : Kumbi

 

Cherbourg 0 – 0 Flers

 

Bretteville/Odon 0 – 2 Douvres

Douvres : L. Joseph (x2)

 

Coutances 0 – 1 ASPTT Caen

ASPTT Caen : Lecacheux (sp)

 

 

LE CLASSEMENT

 

 

 

LA SYNTHESE

 

 

Les PTT et Vire ont eu chaud !

 

La marge était pour le moins étroite du côté des PTT comme de Vire, les deux équipes invaincues du championnat. Vire a attendu la 86ème minute pour prendre un avantage définitif contre Pointe Hague. L’ASPTT Caen a été encore un peu plus patiente puisque c’est sur un penalty transformé à la 87ème minute que Kevin Lecacheux a forcé la décision à Coutances. Le capitaine se mue en buteur après le doublé déjà décisif qu’il avait réalisé deux semaines plus tôt contre Ducey. À l’arrivée, Vire gagne 2-1 avec des buts d’Axel Flucher et de Théo Burnouf. Les PTT ont inscrit une seule réalisation (0-1).

 

Les deux premiers du classement se sont fait une petite frayeur, mais leur victoire apparaît plutôt logique dans les deux cas. « Je ne sais pas si on peut dire que la victoire a été compliquée, avance Laurent Dufour. Oui pour la physionomie, mais on a fait attaque-défense pendant tout le match. On n’a pas réussi à concrétiser nos occasions, ce qui a amené un peu de stress. Je suis content du contenu livré par les joueurs. Ils ne se sont pas énervés et ont conservé leur fil conducteur jusqu’à la fin. » Privés de Nicolas Camillo pour sept matchs (très lourde suspension pour une main posée sur le bras de l’arbitre en Coupe de France contre Le Mans) et de Samuel Hervieu (clavicule), les PTT gardent leur ligne de conduite. Six victoires et un match nul, c’est proche de la perfection sur le plan comptable. « On fait ce qu’on peut et on prend les matchs les uns après les autres. Notre grande qualité est de ne pas accepter la défaite. Mais il ne faut pas oublier qu’on a des joueurs qui ont à peine dix matchs de R1 dans les jambes. On ne peut pas leur demander d’être performants tous les week-ends. On a une grosse marge de progression. »

 

Côté virois, où la déception de la Coupe de France avait été beaucoup plus forte, la force de caractère a fini par faire la différence. Pointe Hague avait ouvert le score par Jean-Paul Kumbi en début de match. « On a eu beaucoup de possession avec un manque de justesse en finition, centres et courses confondus, explique Cédric Hoarau. On aurait pu se faire punir sur un contre, mais dans l’ensemble je pense que notre victoire – aussi longue fut-elle à obtenir – est logique. » Pointe Hague, en difficulté dans le bas de tableau, peut nourrir de la frustration… La « belle résistance » (C. Hoarau) opposée à Vire n’aura pas suffi.

 

L’ASPTT Caen garde les commandes avec quatre points d’avance sur Vire.

 

 

Douvres continue son joli bonhomme de chemin

 

1-1 à l’ASPTT Caen, 4-0 contre Coutances et 2-0 face à Bretteville-sur-Odon, Douvres est dans une très belle spirale. À vrai dire, c’est le début de saison dans son ensemble qui apporte satisfaction chez le promu, battu une seule fois en sept matchs. Dimanche, la JS a dominé Bretteville grâce à un doublé de Logan Joseph en début de match et au retour des vestiaires. « On est sur une belle série, même si ce week-end on a été moins bon qu’habituellement dans le jeu, reconnaît Eddy Lemarchand. Les garçons ont fait preuve d’une belle force mentale et collective pour aller chercher cette victoire. Sur un terrain très grand, on a eu du mal à développer notre jeu. Mais on a su répondre présent en mettant un peu plus d’agressivité et en étant solidaires. » Troisième à un seul point de Vire, désormais doté de trois longueurs d’avance sur Flers et Ducey, Douvres a tout du poil-à-gratter dans ce haut de classement. Et si les Douvrais ont encore pour objectif principal d’éloigner la menace de la relégation, ils se verraient bien prolonger la belle aventure sur le podium. « Tant qu’on reste au contact des deux premières places, c’est bon à prendre ! »

 

 

Ducey s’est vengé sur la MOS

 

Ducey gardait en travers de la gorge sa défaite 3-2 concédée il y a deux semaines sur le terrain des PTT. Alors qu’ils menaient 2-0 en début de deuxième mi-temps, les Sud-Manchois s’étaient fait dépasser en toute fin de match. Alors samedi soir, ils se sont vengés sur La Maladrerie (1-0). Un but de Simon Pautret dès la quatrième minute de jeu a suffi. « C’est le match inversé des PTT, estime Mathias Restout. Sur la globalité, ça mérite le nul. On avait mal négocié notre avantage contre les PTT, on a eu un peu plus de réussite contre la MOS. On récupère les points perdus. »

 

Ducey a montré sa capacité à bien défendre contre une équipe de la MOS nettement dominatrice. « (Corentin) Rioult nous a sorti cinq occasions franches, commente Franck Dechaume, qui a connu le jeune portier ducéen au Stade Malherbe. On a affiché une belle maîtrise, maintenant il faut qu’elle soit efficace. » Un pragmatisme dont a donc fait preuve Ducey, pourtant mis à mal. « On a souffert physiquement après la très grosse intensité de la première période, admet Mathias Restout. On a montré des ressources mentales intéressantes. » À domicile, Ducey est toujours aussi performant. Les Ducéens n’ont pas connu la défaite dans leur petit chaudron cette saison. « Peu d’équipes viennent prendre des points chez nous. Notre maintien passera par là. Ça me tient à cœur. »

 

Bien que cinquièmes, les Manchois continuent de regarder derrière eux avec la plus grande vigilance. « Il y a deux ans, on est descendu en produisant plus de jeu que jamais et malgré un bon début de saison. Je sais très bien que ça va très vite, surtout dans ce championnat où tout le monde est capable de battre tout le monde. » Dans trois matchs, contre Coutances, Pointe Hague et Bretteville-sur-Odon, Ducey en saura probablement plus.

 

 

Deauville n’y arrive pas

 

Deux semaines après sa victoire contre Pointe Hague, la première de la saison, Deauville est de nouveau tombé devant Tourlaville dans un match de la plus haute importance (1-2). Tout s’est joué en deuxième mi-temps dans cette rencontre. « On a bien démarré le match, on avait la maîtrise sans pour autant être dangereux, analyse Florian Chotin, le gardien deauvillais. On a mal joué deux, trois coups. En deuxième mi-temps, on est passé a côté et a encaissé un but évitable tant on a laissé de liberté au joueur pour frapper… » Sawani Mounkala s’est chargé de punir les Calvadosiens quelques minutes après la reprise. L’ASTD n’a pas désarmé, et Djedou Kabran a remis les compteurs à égalité. « On arrive à revenir dans le match, puis on commet la même erreur en laissant (Jimmy) Bonnemains s’avancer jusqu’aux 18 mètres. Sa frappe détournée me prend à contre-pied. » Deauville a poussé sans succès. « On rate l’égalisation sur le dernier ballon. »

 

Avec cette sixième défaite, Deauville reste lanterne rouge du classement. Pointe Hague n’est qu’à un point, Coutances à deux. C’est Tourlaville qui réalise la bonne opération dans ce gruppetto. Les Tourlavillais se rapprochent même de la MOS (un point), de Cherbourg (deux points) et de Bretteville-sur-Odon (trois points). Ils restent sur deux victoires et un nul.

 

 

L’AGENDA

 

Journée 8

Samedi 25 novembre – 18h00

Tourlaville – Vire

Flers – Deauville

ASPTT Caen – Bretteville/Odon

Samedi 25 novembre – 18h30

Pointe Hague – La Maladrerie

Dimanche 26 novembre – 15h00

Douvres – Cherbourg

 

Coutances - Ducey

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr