Alexandre Leguerrier (AS Cherbourg) : « Revenir rapidement en haut de tableau »

10 novembre 2017 Ecrit par  Timothée Joly
Alexandre Leguerrier est en bas à droite.

Devant 1000 spectateurs, Cherbourg a ramené le point du nul (2-2) face à Tourlaville dans le derby du Nord-Cotentin, samedi dernier. Mené 2-0, Cherbourg a eu les ressources nécessaires pour recoller et aurait même pu l'emporter. Alexandre Leguerrier a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

Sport à Caen (S.C.) : Alexandre, peux-tu te présenter ?

Alexandre Leguerrier (A.L.) : J'ai 23 ans et je joue au foot depuis l'âge de 5 ans. J'ai commencé à Tourlaville puis je suis parti à Cherbourg en moins de 13 ans jusqu'en U19. Ensuite, je suis retourné à Tourlaville car il y avait un beau projet puis je suis revenu à Cherbourg l'année où on est descendu en DSR.

 

(S.C.) : Peux-tu nous parler du déroulement de votre match contre Tourlaville samedi dernier ? 

(A.L.) : On a mal débuté le match. On encaisse deux buts assez rapidement. Après cela, on a été obligé de pousser pour revenir au score. On a retrouvé des valeurs qu'on avait pas en début de saison, on était soudés. À force de pousser, on est revenus et il n'a pas manqué grand-chose pour marquer le troisième but.

 

(S.C.) : Quel sentiment prédomine après ce match ? La satisfaction d'avoir remonté un handicap de deux buts ou la déception de ne pas avoir réussi à faire la différence ?

(A.L.) : C'est un bon point car ce n'était pas facile mentalement après notre début de saison raté. Le fait de recoller au score montre que quand on veut on peut. Il y a tout de même une petite frustration de ne pas avoir réussi à l'emporter car je pense qu'il y avait la place.

 

(S.C.) : Le derby Tourlaville-Cherbourg est toujours un match particulier avec samedi pas moins de 1000 spectateurs. De plus, un bon nombre de joueurs présents sur la pelouse ont joué pour les deux clubs, dont toi d'ailleurs. Comment as-tu vécu personnellement ce match ?

(A.L.) : Ce n'est jamais un match comme les autres dans le coin. Il n'y a que 5 kilomètres entre les deux villes. On a quasiment tous déjà joué ensemble que ce soit à Tourlaville ou à Cherbourg. Pour ma part c'était mon retour à Tourlaville et ça faisait un peu bizarre. C'est sûrement, en tout cas pour nous, le meilleur match à jouer de la saison.

 

(S.C.) : Avant la saison, on attendait Cherbourg plus haut au classement. Comment juges-tu votre début de saison ?

(A.L.) : Par rapport à notre objectif de jouer le haut de tableau, c'est clair que notre début de saison n'est pas forcément très bon. On a fait une grosse préparation mais on prend une grosse claque 4-1 chez nous contre Vire lors de la troisième journée. Derrière, on enchaîne avec une défaite à la MOS 3-1. Je trouve qu'on encaisse beaucoup de buts, on n'a pas le collectif qu'on avait lors de la prépa. Tout n'est pas à jeter non plus. Il y a de bonnes choses et tout le monde travaille pour revenir le plus rapidement possible en haut de tableau. On s'est quand même bien rattrapé en gagnant contre Deauville et Pointe-Hague.

 

(S.C.) : Votre objectif est toujours le même ?

(A.L.) : Quand on regarde le classement on n'est pas si loin que ça. On est à trois points de Douvres qui est troisième, donc on garde le même objectif qui est de terminer autour de la 3-4ème place. Au mois de décembre on verra où on en sera et si on peut viser plus haut.

 

(S.C.) : Vous jouez votre prochain match le 18 novembre contre Flers qui est 4ème. Comment vois-tu ce match avec la possibilité de leur passer devant en cas de victoire ?

(A.L.) : C'est un match qu'il va falloir gagner, en plus à la maison. On a l'opportunité de se rapprocher alors qu'en cas de défaite un petit trou commencerait à se creuser. Il faut prendre les points contre les équipes de haut de tableau si on veut remonter au classement.

 

(S.C.) : L'ASPTT Caen fait un gros début de saison, Vire également. Pointe Hague ou encore Deauville sont plutôt en retrait. Comment analyses-tu le championnat ?

(A.L.) : On n'est pas surpris par les résultats des PTT. Ils ont déjà évolué en CFA2, ils sont très durs à jouer chez eux sur synthétique. Ils ont toujours eu des bons joueurs avec un beau jeu. Pour avoir joué Vire en championnat et en coupe de France, c'est très costaud. C'est une équipe très efficace devant le but avec des gros joueurs. Lamrabatte nous a fait très mal sur les deux matchs. Pour Deauville, ça n'a pas l'air d'avoir fonctionné avec leur désormais ex-coach. En ce qui concerne Pointe Hague cela reste une équipe difficile à jouer, surtout là-bas. C'est très dur de prendre des points chez eux. Ils sont un peu moins bien mais je ne pense pas qu'ils vont rester à cette place.

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr