Football – R1. Les équipes de tête accrochées

31 octobre 2017 Ecrit par 

Football. 5ème journée de Régional 1. L'ASPTT Caen et Vire continuent de dominer le classement de Régional 1, avec deux points d'écart l'un sur l'autre, mais c'est bien le FC Flers qui a réalisé la belle opération du week-end. La large victoire des Flériens à Coutances combinée aux nuls des deux premiers leur permet de revenir sur le podium.

 

 

Les Résultats

Journée 5

 

Deauville 1 – 3 MOS

Deauville : Brument

MOS : Dumarais et Dia (x2)

 

Ducey 1 – 1 Vire

Ducey : Breillet

Vire : Burnouf

 

ASPTT Caen 1 – 1 Douvres

ASPTT Caen : Camillo

Douvres : Amoetang

 

Cherbourg 1 – 0 Pointe Hague

Cherbourg : M'Boma

 

Bretteville/Odon 1 – 2 Tourlaville

Bretteville/Odon : Uhel

Tourlaville : Lelong (x2)

 

Coutances 0 – 4 Flers

Flers : Richard, Bouanga, Avenel, Mpongi-Kondé

 

 

Le Classement

 

 

 

La Synthèse

 

Doit-on voir un effet Coupe de France dans les résultats de cette cinquième journée ? Aucune des trois équipes qualifiées pour le septième tour le week-end précédent n'est parvenue à s'imposer. Elles partaient pourtant favorites de leurs confrontations respectives. À l'image des cinq menaces de suspension côté virois en cas de carton jaune, on peut aisément imaginer que le contexte a joué sur les performances. « Il y a peut-être eu un contrecoup inconsciemment », reconnaît Romain Hengbart côté brettevillais.

 

 

Les PTT, Vire et Bretteville ralentissent

 

Sur son terrain, Bretteville-sur-Odon a vécu un match aux antipodes de celui qui lui avait permis de sortir Oissel en Coupe de France une semaine plus tôt. Le LBCO a laissé à Tourlaville sa première victoire de la saison (1-2). « On a manqué de rigueur défensive en leur faisant deux cadeaux, regrette Romain Hengbart. On a aussi manqué d'efficacité offensive. C'est une grosse déception parce qu'on affrontait un concurrent direct. Il ne faut pas se leurrer, on ne jouera pas autre chose que le maintien. » L'entraîneur brettevillais gardera le contenu « satisfaisant » avant un match en retard extrêmement important mercredi à Pointe Hague.

 

Vire et les PTT n'ont pas perdu, mais ils n'ont pas non plus gagné. Les Virois ont même été confrontés à une situation d'abord mal engagée à Ducey, puisqu'ils ont subi l'ouverture du score rapide de Breillet. Il a fallu attendre la fin de la première mi-temps pour que Burnouf égalise. Le score n'a plus évolué (1-1). « C'est un match décevant dans l'ensemble, estime Cédric Hoarau. On a été totalement absents pendant trente minutes et on aurait pu et dû en prendre un de plus au minimum. On se réveille ensuite et on égalise assez logiquement après plusieurs situations non abouties. La deuxième mi-temps a été plus cohérente mais inoffensive dans les trente derniers mètres, malgré un but refusé sur un hors-jeu qui aurait demandé un replay. » Vire a eu une conformation : il n'est jamais simple d'aller gagner à Ducey, « qui a de grosses qualités de cœur et de bons joueurs ».

 

Vire reste toutefois invaincu, comme l'est encore l'ASPTT Caen. Les Postiers ont toutefois été tenus en échec pour la première fois de la saison. Douvres a réalisé une grosse performance en ramenant le nul du synthétique de la Hache (1-1). Le quatrième de R1 n'en finit pas de surprendre. Il a pourtant longtemps couru après le score suite au nouveau de but de Camillo à la demi-heure de jeu. Amoetang a ramené un point précieux. « C'est un match frustrant parce que nous avons eu beaucoup trop de situations pour se mettre à l'abri, estime Laurent Dufour. Nous n'avons pas su provoquer la réussite car on a manqué de détermination et peut-être un peu d'humilité. Bravo à Douvres. » Les PTT, qui ont perdu Dorian Le Gall au bout de quinze minutes (l'avant-centre tournait à deux buts par match avant cette rencontre), restent leaders avec 13 points.

 

 

Tourlaville respire mieux, Douvres et Ducey satisfaits

 

Si les trois équipes toujours en lice en Coupe de France ont plutôt fait la moue ce week-end, leurs adversaires ont, au contraire, apprécié la performance. C'est bien sûr le cas de Tourlaville en premier lieu. Après quatre défaites consécutives, le réveil était clairement impératif à Bretteville. « La priorité, c'était les points, souligne Stéphane Picot. On a marqué rapidement (un doublé de Lelong dès le premier quart d'heure, ndlr) mais on s'est fait peur en première mi-temps. On a eu les occasions pour enfoncer le clou en deuxième mi-temps. » Bretteville, qui avait réduit le score peu après la demi-heure de jeu par Uhel, a poussé sans vraiment inquiéter le gardien tourlavillais. Sans briller, Tourlaville a décroché une victoire méritée. « Désolé au public pour la manière, mais je m'en tape, sourit l'entraîneur manchot. Il y avait urgence, même si ce n'était pas non plus la crise. Depuis quinze jours, on bosse bien et on progresse dans les duels. On manque encore de détermination. »

 

Douvres ne cache pas non plus sa satisfaction. « Je suis content d'être allé chercher un nul aux PTT, reconnaît Eddy Lemarchand. La première mi-temps a été compliquée. On n'a pas réussi à empêcher les PTT de jouer et ils marquent logiquement. La deuxième période fut bien meilleure. On a pris le dessus dans le jeu et on revient au score. Les PTT ont plutôt procédé en contre et on manqué de réalisme par moments. C'est bien de prendre un point ici car je ne les vois pas en perdre beaucoup... » Quatrième avec huit points, soit deux victoires, deux nuls et une défaite, le promu continue son joli bonhomme de chemin.

 

On peut dire exactement la même chose de Ducey, qui affiche le même bilan comptable malgré moitié moins de buts inscrits. Les Sud-Manchots peuvent même nourrir quelques regrets dans le nul qu'ils ont réalisé devant Vire. « C'est un match nul logique sur la globalité, estime Mathias Restout. C'est dommage de ne pas avoir pu scorer une deuxième fois en début de match. Ensuite, Vire est revenu à la marque logiquement. Les deux équipes auraient pu l'emporter sur la deuxième mi-temps avec des temps forts de chaque côté. » Avant un déplacement très périlleux aux PTT, Ducey reste sur la bonne vague.

 

La MOS enchaîne, Deauville perd mais se rassure

 

La MOS surfe, elle aussi, sur une dynamique positive. Deux semaines après avoir débloqué son compteur victoires, elle a remis cela à Deauville (1-3). Ces six points permettent aux Caennais de remonter dans le cœur du classement. « Nous avons confirmé que nous étions en progrès, retient Franck Dechaume. J’ai senti une équipe soudée qui voulait avancer ensemble. » Un sentiment que partage également l’adversaire du jour. Florian Chotin, le gardien deauvillais, a apprécié l’état d’esprit développé malgré une défaite forcément préjudiciable. Deauville en est à cinq défaites en cinq journées. « Dans un contexte pas évident (l’entraîneur Anthony Guyard s’était fait évincé quelques jours plus tôt, ndlr) et avec beaucoup d’absents, on a réalisé une première mi-temps pleine d’envie et de rigueur. J’ai senti une vraie équipe soudée et à l’écoute des consignes. »

L’ASTD est parvenue à égaliser par Brument juste après l’ouverture du score de Dumarais. C’est en seconde période que Dia, d’un doublé, est parvenu à faire la différence en faveur des visiteurs. « Malgré trois blessés supplémentaires, on n’a pas baissé la tête et on a été solidaires jusqu’à la fin.  On va retenir la première mi-temps. C’est encourageant pour la suite car le visage montré a été totalement différent. »

 

Devant Deauville et Tourlaville, Coutances et Pointe Hague accusent le coup. Les deux équipes de la Manche ont été battues, sur le plus petit des scores pour Pointe Hague à Cherbourg (1-0), lourdement pour Coutances devant Flers (0-4). Après deux défaites consécutives, Flers est joliment reparti de l’avant.

 

 

L’Agenda

 

6ème journée

Samedi 4 novembre – 18h00

MOS – Vire

Tourlaville – Cherbourg

Flers – Bretteville/Odon

Samedi 4 novembre – 18h30

Pointe Hague – Deauville

ASPTT Caen – Ducey

Dimanche 5 novembre – 15h00

 

Douvres – Coutances 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr