Football. L’ASPTT Caen et Flers envoient un message

19 septembre 2017 Ecrit par 
La Maladrerie a été tenue en échec par Coutances à domicile.

La deuxième journée de Régional 1 a confirmé les bons départs de l’ASPTT Caen et de Flers, seuls leaders désormais. Après un match nul initial, Vire ne s’est pas loupé contre une équipe de Bretteville-sur-Odon décidément accrocheuse. C'est plus compliqué pour la MOS...

 

 

Les résultats

 

Flers 2 – 0 Ducey

Flers : Bouanga et Delange

 

Pointe Hague 0 – 3 ASPTT Caen

ASPTT Caen : Gosnet, Le Gall (x2)

 

Tourlaville 3 – 5 Douvres

Tourlaville : Schneider, Bonnemains, Bourdon csc

Douvres : Joseph, Amoetang, Suret, Lemarchand, Ba

 

Vire 2 – 0 Bretteville-sur-Odon

Vire : Saussaye et Flucher

 

MOS 1 – 1 Coutances

MOS : Gervais

Coutances : Heuslin

 

Deauville – Cherbourg Reporté

 

 

Le classement

 

 

 

La synthèse

 

Tout roule pour Flers et les PTT

 

Cherbourg n’ayant pas eu l’opportunité de confirmer son bon envol, en raison du report de son match à Deauville, il n’y a plus que deux équipes en tête dans ce championnat de Régional 1. Deux équipes qui avaient une petite revanche à prendre sur elles-mêmes au coup d’envoi de cette nouvelle saison, après un précédent exercice plutôt décevant.

 

3-0 contre la MOS, 0-3 à Pointe Hague, l’ASPTT Caen ne pouvait rêver mieux après deux journées. Les Postiers ont réalisé un début de match canon dans la Manche. Devant après à peine trois minutes de jeu, ils menaient 3-0 quasiment au milieu du premier acte. « Ce n’est pas simple de gagner à l’extérieur, surtout sur un score sans appel, précise Laurent Dufour. Si on veut être un peu pointilleux, j’aurais aimé qu’on mette la même intensité pendant une heure et demie plutôt qu’on s’arrête de jouer à 3-0. Mais je suis très satisfait du début de match. » Le relâchement caennais une fois la victoire acquise est, somme toute, un réflexe assez « humain ». Mais il donne un « axe de travail » pour la suite de la saison.

 

Au sommet du Régional 1, l’ASPTT Caen est accompagnée par Flers, tombeur de Ducey 2-0. Les Ornais n’ont pas eu la tâche facile, bien que devant assez vite dans la rencontre (24’), mais ils ont tenu bon. Important pour le classement et pour la confiance. Ducey est reparti frustré.

                                                       

                                                                

La bonne surprise Douvres

 

Derrière ce duo, la bonne surprise émane de Douvres. La JS a remporté un match haut en couleurs devant Tourlaville (3-5). À 11 contre 10 pendant une heure, après l’expulsion du gardien manchot, Douvres a longtemps maîtrisé les débats de la tête et des épaules avant de sentir le souffle tourlavillais dans son cou à 3-4. Les hommes d’Eddy Lemarchand n’ont pas craqué et ont même rajouté un pion supplémentaire dans les dernières minutes. « On a fait un très gros match, témoigne l’entraîneur douvrais. On a surtout réalisé une très grosse heure, qui avait débuté avant même l’expulsion de leur gardien. On sentait qu’on avait le match en main et qu’il allait être compliqué pour eux de revenir. On s’est fait un peu peur sur la dernière demi-heure, mais cette victoire est méritée. » Après son match nul contre Pointe Hague en ouverture, Douvres préserve son début d’invincibilité. Il est encore tôt pour les conclusions, mais c’est toujours bon à prendre !

 

 

Vire a pris le temps

 

Tenu en échec lors de son premier match, Vire n’a pas attendu très longtemps pour retrouver le chemin de la victoire. Quoi que… Les Virois ont certes réagi dès la deuxième journée, en venant à bout 2-0 de Bretteville-sur-Odon, mais ils n’ont fait la différence qu’à l’approche des dernières minutes. Il a fallu une superbe réalisation de Saussaye à la 84ème minute pour que l’AFV trouve enfin la faille. Cédric Hoarau était soulagé après la rencontre. « La victoire est méritée dans l’ensemble face à une équipe de Bretteville qui en fera ch… plus d’un, c’est sûr ! Notre possession a été stérile en première mi-temps. On a montré plus de détermination par la suite, ce qui nous permet de marquer logiquement même si on aurait pu (dû) se faire punir sur un contre. On a globalement pas trop mal maîtrisé le match. » L’ambitieuse équipe de Vire s’offre un succès important, contre une formation bretevillaise dans la continuité de son match précédent.

 

 

La MOS n’avance pas

 

Sa défaite 3-0 à l’ASPTT Caen avait semblé sévère au regard de la prestation fournie, mais son match nul 1-1 contre Coutances étonne davantage encore. La Maladrerie a été contrainte au partage des points sur son terrain face à une équipe sûrement plus accrocheuse que prévu cette saison. Les Caennais avaient pourtant largement dominé la première mi-temps. Alors qu’ils menaient 1-0 à la pause grâce à un but de Teddy Gervais, ils ont perdu le fil du match au retour des vestiaires. Coutances n’a pas volé son égalisation. « Je suis déçu du contenu de notre match, d’autant que c’était le premier à la maison, reconnaît un Franck Dechaume touché. J’attends une réaction du groupe en Coupe de France contre Flers dimanche prochain. » On a vu tirage plus facile dans un quatrième tour de coupe pour se refaire la cerise. En attendant, la MOS est en queue de classement avec un petit point à son actif. Patience…

 

 

Zéro point pour Tourlaville…

 

Parmi les formations ayant joué deux matchs, une seule équipe affiche un zéro pointé dans le bas du classement. Bizarrement, c’est Tourlaville, pourtant bien décidé cette saison à jouer un vrai rôle en Régional 1. Pas aidé par l’expulsion de son gardien Kevin Aubin dès la demi-heure de jeu, Tourlaville a coulé à domicile contre le promu Douvres (3-5). Menés 3-0 dès le début de la deuxième mi-temps, les Manchois ont toutefois réagi et ont même cru à l’improbable retournement de situation dans les dernières minutes, après leur réduction du score à 3-4. « On a les situations pour égaliser », précise Stéphane Picot. Le réalisme est cependant resté en faveur des Calvadosiens, vainqueurs très logiques de la rencontre. « Mon équipe a encore été absente, notamment mentalement et dans l’état d’esprit, fustige Stéphane Picot. C’est le point inquiétant. Nous n’avons réagi qu’après le carton rouge. À 10, on a été plus volontaires et entreprenants. Maintenant, j’aimerais que nous soyons en action plutôt qu’en réaction. Vivement les jours meilleurs ! » Le coach tourlavillais ne fuit pas ses responsabilités dans les constats établis. « J’assume mes choix de début de match qui n‘ont pas été bons sur des postes-clés. »

 

… mais un poing qui coûte cher

Tourlaville sera privé de son expérimenté gardien pendant sûrement de nombreuses rencontres. Mécontent d’avoir vu passer d’un peu trop près les crampons d’Erwan Kawczynski, Kevin Aubin a envoyé son poing dans la figure de l’ex-mondevillais. Et un poing dans les dents, ce pourrait être un point en moins dans la musette. « J’espère qu’on ne va pas prendre une trop lourde sanction », avance Stéphane Picot. Et pour cause : au-delà d’un certain nombre de matchs de suspension, cumulés collectivement sur la saison, l’équipe coupable écope d’un ou de plusieurs points de pénalité au classement. Si Kevin Aubin était lourdement sanctionné, ce qu’on peut imaginer, Tourlaville n’aurait pas le droit à beaucoup d’écarts de conduite par la suite…

 

 

Dodo double doublé

 

Dorian Le Gall réalise un début de saison canon avec l’ASPTT Caen. L’avant-centre des Jaunes et Noirs a inscrit deux doublés en deux matchs, contre la MOS d’abord, puis à Pointe Hague ensuite. L’ancien joueur de l’AG Caen, qui entame sa deuxième année chez les Postiers, aurait-il passé un cap dans l’efficacité ? « Il fait un début de saison qui correspond à son niveau, tempère presque Laurent Dufour. Il a fait une grosse préparation et il bénéficie du bon travail des autres. » Grand, puissant, besogneux, performant en point d’appui dos au but et loin d’être maladroit avec ses pieds dans le sens du jeu, Dorian Le Gall affiche de belles promesses. Avec le même mot d’ordre que celui qui anime son équipe : confirmer, désormais.

 

 

L’agenda

 

Place au quatrième tour de la Coupe de France ce week-end.

 

Samedi 23 septembre

18h30

PTT Caen (R1) / Mondeville (N3)

Pointe Hague (R1) / Vire (R1)

 

Dimanche 24 septembre

15h00

Mortagne (R3) / Deauville (R1)

Tourlaville (R1) / Villers Bocage (R2)

Agneaux (R2) / Coutances (R1)

Bretteville sur Odon (R1) / La Ferté Macé (R2)

MOS (R1) / Flers (R1)

Bessin Nord (D1) / Cherbourg (R1)

 

 

5ème journée de R1

Samedi 30 septembre

18h00

Ducey – Deauville

18h30

ASPTT Caen – Tourlaville

19h00

Cherbourg – Vire

 

Dimanche 1er octobre

15h00

Coutances – Pointe Hague

Bretteville-sur-Odon – MOS

Douvres – Flers

 

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr