Football. Vire ne peut plus se cacher

24 août 2017 Ecrit par 
Les recrues de l'intersaison encadrées par le président Christophe Lécuyer et l'entraîneur Cédric Hoarau. Photo AF Virois

Le championnat de Régional 1, qui s’élancera le premier week-end de septembre, présentera une toute nouvelle configuration. Dans ce contexte, Vire s’inscrit d’ores et déjà parmi les favoris au titre et à la montée qui l’accompagnera. L’équipe désormais coachée par Cédric Hoarau a pour objectif le N3 en deux ans.

 

 

Au moment d’évoquer les favoris de ce Régional 1 nouveau cru, le nom revient inévitablement dans la discussion. Même s’il le voulait, Vire ne pourrait pas se cacher. Cinquième la saison passée, tout près des barrages d’accession puisque Bayeux n’a fini devant qu’à la différence de buts, Vire fait partie des favoris naturels au titre et, par conséquent, à l’unique montée qui l’accompagnera. « Attendus ? Oui et non, tempère Cédric Hoarau. C’est un nouveau cycle, avec un nouveau coach et des nouveaux joueurs. Mais c’est vrai qu’en ayant terminé cinquième l’année précédente, on devrait pouvoir prétendre à être de nouveau dans les cinq premiers cette saison. »

 

Le top 5 ? Un minimum pour l’AF Virois. « Si on est en-dessous, il faudra virer le coach », sourit celui qui a remplacé Sébastien Pierre-Auguste après le très bon intérim de ce dernier. Car si les représentants du Bocage savent qu’une part de reconstruction accompagne leur début de saison, les ambitions qu’elle recouvre sont bien connues. Comme d’autres de leurs confrères, notamment sur la place de Caen avec la MOS et l’ASPTT Caen, les dirigeants locaux ont affiché leur volonté d’accéder en National 3. À Vire, on a fixé le projet sous deux ans. « Cela me paraît raisonnable, observe Cédric Hoarau. On aura une première année de transition, mais avec une réelle qualité dans l’effectif. Si on peut monter dès cette saison, on ne va pas s’en priver ! »

 

Des recrues de qualité et à la relance

 

Dans un premier temps, le nouveau technicien virois entend commencer par la qualité de jeu produite, parce que « on joue au foot pour se faire plaisir, ce qui demande d’avoir le ballon » et que ce niveau de jeu sera une nécessité en cas d’avenir en National 3. « Si on monte, il faudra qu’on ait un contenu correct pour ne pas faire la navette derrière… » Alors l’ancien de la MOS s’est employé à recruter en conséquence. Des noms bien connus du football régional arrivent à Pierre-Compte, comme Arthur Debaeker (à la MOS la saison dernière), Christopher Saussaye (ex-Dives), Mathieu Ecourtemer (de retour au club après avoir évolué au Stade Malherbe), Stanley Boucaud (libre après une saison blanche, ancien international U16 quand il était à Malherbe) ou encore Adrien Hébert (à Avranches en CFA 2 la saison dernière). Saël N’Zigou N’Zigou vient renforcer le milieu de terrain, un cran en-dessous un Reda Lamrabette qui pourrait bien être la belle trouvaille du mercato. Arrivé de Brécey (DSR), cet ancien joueur d’Avranches reste sur plusieurs grosses saisons. Enfin, Aurélien Boussaud arrive en provenance d'Argentan.

 

vire hoarau 1718

Cédric Hoarau (photo AF Virois)

 

« Quand j’aurai tout le monde, je disposerai de belle équipe », promet Cédric Hoarau, qui a toutefois dû combler les départs de Mehdi Hocianat (MOS), Romain Tommerel et Samy Naili (ASPTT Caen). Le hic, c’est que le Virois de naissance est pour l’instant privé de plusieurs éléments. Les blessures ont sérieusement handicapé la préparation de l’AFV. Arthur Debaeker (croisés), Adrien Hébert (ménisque), Julien Touret (clavicule), Stanley Boucaud (cuisse) se sont tour à tour blessés, sans compter d’autres bobos plus ou moins graves. Forcément, cela n’a pas été sans impacter la pré-saison. « Je n’ai jamais pu aligner la même défense, c’est compliqué de travailler les repères. » Les matchs amicaux ont ainsi laissé un sentiment mitigé à Cédric Horeau. Sur le papier, les résultats sont logiques, hormis le faux-pas face aux U19 du Stade Malherbe (défaite 3-1). Vire est tombé devant Saint-Lô et Mondeville, « plus forts et mieux préparés », mais a imposé sa loi à Argentan, Brécey et Ouest-Cotentin, corrigé 7-0.

 

Un nouveau projet de vie pour Cédric Hoarau

 

L’analyse du coach ? « Les résultats sont cohérents, mais sans plus. Il va falloir faire mieux en championnat. On a quand même vu une évolution positive dans le jeu, notamment sur le plan défensif. Dans l’ensemble, on a toutefois alterné le très bien, le très moyen et le mauvais, contre les U19 de Malherbe. » Alors à l’aube d’une nouvelle saison, qui reprendra ce week-end en Coupe de France et la semaine d’après en Régional 1 face à Coutances, il n’y a « pas de certitudes, mais pas non plus d’inquiétude ». Le haut de tableau de la nouvelle élite régionale s’annonce, en tout cas, ouvert. Vire pourrait bien s’y frotter avec la MOS, les PTT ou Cherbourg. « Ce sera serré, prédit Cédric Hoarau. Je ne vois pas une équipe dominer de la tête et des épaules. À vrai dire, on part un peu dans l’inconnu. » Pour limiter les doutes, Vire met toutes les chances de son côté en programmant notamment quatre séances hebdomadaires et un accès illimité à une salle de sport.

 

Cédric Hoarau, lui, se lance un nouveau défi dans un club où il a fait ses gammes avant de le quitter il y a quinze ans. « J’aurais pu rester à la MOS, mais j’avais besoin de changer de contexte. Je connais bien Christophe Lécuyer (le président de l’AF Virois, ndlr) depuis longtemps, c’est ma ville de cœur et mes parents habitent là. Cela me permet aussi de me rapprocher d’eux. » Après dix ans à la Maladrerie, Cédric Hoarau aspirait également à « un nouveau projet de vie » où le football ne sera plus son métier. Le technicien, qui n’a donc en charge que l’équipe première à Vire, voulait « souffler un peu ». Avec une solide ambition en toile de fond.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr