Football. L’ASPTT Caen à l’orée d’un nouveau cycle

14 août 2017 Ecrit par 

Auteure d’un exercice décevant en Division d’Honneur la saison dernière, l’ASPTT Caen a décidé de repartir sur des bases nouvelles. Le départ de plusieurs cadres est le symbole de la volonté forte affichée par Laurent Dufour.

 

 

Une intersaison mouvementée

 

Maxime Roynel, Emmanuel Suriam, Léo Hamel et Romain David : ces noms longtemps associés à l’ASPTT Caen appartiennent désormais au (récent) passé du club. Les deux premiers cités sont partis revoir l’échelon du dessus en National 3. Ils ont signé à Mondeville. Les deux suivants descendent d’un étage pour intégrer l’ambitieux projet de coaching collaboratif lancé par l’AG Caen en Régional 2. Les PTT, qui ont également vu les départs de Pierre Suard (Courseulles), Jordan Fazzuti (Dives) et Victor Pomar-Forteza (Bourguébus), tournent une page majeure en perdant leur ancien noyau dur. Un grand ménage ? « Non, répond Laurent Dufour, c’est un nouveau cycle. On a renouvelé l’effectif parce que nous en avions besoin et les joueurs aussi. C’était nécessaire pour tout le monde. Il leur fallait un nouveau challenge, et j’avais besoin de retrouver un groupe qui avait faim. »

 

Pour combler ces départs, l’ASPTT Caen s’est mise en quête de joueurs associant qualités techniques et densité athlétique, domaine dans lequel le club a parfois été en délicatesse ces dernières années. « J’ai d’abord regardé le profil humain, précise Laurent Dufour. Ensuite, il a fallu compenser les départs avec de bons joueurs. Nous sommes obligés de faire des paris dans la mesure où nous n’avons pas les mêmes moyens financiers que beaucoup d’autres clubs. On attire les joueurs par notre discours et le projet de jeu. Ce n’est pas évident. La saison nous dira si le recrutement a été bon ou pas. Pour l’instant, sur la préparation, je suis content des recrues comme des anciens joueurs et des jeunes que nous intégrons. »

 

Samy Naïli et Romain Thommerel arrivent de Vire en DH.  Ibrahima Camara évoluait à Bourguébus après un parcours sinueux qui l’a vu fréquenter le monde professionnel. Jean-Marc Seri et Nicolas Camillo viennent de plus loin, respectivement de Sannois Saint-Gratien et du FAN 96 (Neuville-en-Ferrain dans le Nord).  « J’ai un groupe qui me plaît bien, souligne Laurent Dufour. Il est dans ce qu’on veut faire, avec la mentalité recherchée. »

 

 

Effacer le souvenir de la saison dernière

 

L’ASPTT Caen, qui conserve des cadres tels que Clément Pannier, Kévin Lecacheux, Romain Hirèche ou Thibaut Le Masson, aspire à relancer une nouvelle dynamique. La sixième place de la saison dernière, à six points de la montée espérée en National 3, a engendré une vaste remise en question. « Je n’ai pas pris de plaisir la saison dernière parce que j’étais tout le temps dans la recherche de nouveautés motivationnelles pour que le groupe se surpasse. Il n’y arrivait plus. Cela a été très compliqué mentalement de se remettre de la descente (de CFA 2, ndlr). La saison dernière a été difficile. On est allé au bout du projet avec certains. »

 

Si Laurent Dufour a vécu sa « pire intersaison depuis [son] arrivée » sur le plan humain, avouant avoir vécu ces départs comme « un vrai déchirement », il estime que le renouvellement était une nécessité. « Il fallait se remettre en question à tous les niveaux pour être capable de repartir de plus belle. On doit trouver les réponses afin de rester un club phare du bassin caennais. » Un renouvellement qui concerne également le poste d’entraîneur-adjoint, désormais dévolu à Anaïs Bounouar. La jeune femme de 26 ans sera la seule représentante de la gent féminine à cette fonction en Régional 1. « Je ne regarde pas si c’est un homme ou une femme, je regarde ce que cette personne peut apporter. Dès lors, il était évident que je devais prendre Anaïs à mes côtés. »

 

Dans un environnement local de plus en plus concurrentiel, où Mondeville, la MOS et l’AGC, chacun dans sa division, annoncent leurs ambitions, l’ASPTT ne veut pas décrocher. « Il faut qu’un maximum de joueurs adhèrent au projet. Pour cela, nous devons proposer encore plus de qualité. »

 

hireche herouville 1617

Romain Hirèche

 

 

Le National 3 à court ou moyen terme

 

L’ASPTT Caen ne veut pas s’endormir. Promu en CFA 2 il y a deux ans, le club n’y avait fait qu’une petite saison sans pourtant y démériter. Depuis, les PTT savent à quel point les choses peuvent être fragiles dans le football. Alors au moment d’évoquer les ambitions futures, la prudence est de mise. « On ne peut pas dire "il faut qu’on soit en National 3", prévient Laurent Dufour. Ce serait prétentieux, et on n’a aucune certitude. On repart de zéro. La première chose à faire est de mettre des bases solides de manière à retrouver ce niveau national sous un, deux ou trois ans. Il faut proposer de nouveau un jeu attractif. À la mi-saison, on verra si on est capable de jouer le haut de tableau ou non. »

 

À l’aube d’un nouvel exercice, l’entraîneur PTTiste évoque « beaucoup d’humilité mais aussi beaucoup de certitudes ». Son club aspire à retrouver le succès sans perdre son identité joueuse. Dans cette perspective, l’ancien joueur du Stade Malherbe attend ce qui a surtout fait défaut à son équipe la saison dernière : de la régularité. « Cette année, comme l’année dernière, on sera capables de rivaliser avec toutes les équipes. Je ne suis pas inquiet. » Après les quatre montées du printemps (Mondeville, Alençon, Saint-Lô et Bayeux), les PTT figureront de nouveau parmi les favoris aux premiers rôles. La première journée, qui propose un choc face à la Maladrerie le 2 septembre, livrera ses premières réponses. « On marche sur des œufs », annonce Laurent Dufour. Nul doute, toutefois, que l’ASPTT sera encore très attendue cette saison.

 

 

LES MATCHS AMICAUX 

Victoire 1-0 à Deauville (R1)

Match nul 2-2 contre Mulsanne (N3)

Victoire 1-0 contre l’AG Caen (R2)

Dernier match mercredi à Ouistreham (R2)

 

 

LE MERCATO

Arrivées : Givras (Douvres), Seri (Sannois St Gratien), S. Naïli et Thommerel (Vire), Camara (Bourguébus), Camillo (FAN 96).

Départs : Roynel et Suriam (Mondeville), Suard (Courseulles), Hamel et David (AG Caen), Fazzuti (Dives), Pomar (Bourguébus).

 

 

L’EFFECTIF

Entraîneur : Laurent Dufour

Gardiens : Pannier, Leplé

Défenseurs : Camara, De Sa Moreira, Givras, Hervieu, Koutele, Le Masson, Lecacheux, Ozanne, Seri.

Milieux : Hirèche, Jaunet, Naïli, Thommerel.

Attaquants : Camillo, Gosnet, Le Gall, Tarchoun.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr