L'interview décalée de... Corentin Denieul

08 avril 2015 Ecrit par 

Vous allez retrouver du Paul Reulet, du Raphael Varane, des calzones, une veste en cuir maron, tout ça greffé au milieu d'un bon Coca-Cola un soir de Clasico Barça- Real. Ce menu, c'est une compilation de l'interview décalée de la semaine. Invité d'honneur : Corentin Denieul, attaquant de l'USON Mondeville et STAPSien en parallèle. 3, 2, 1... Feu !



Ta vie quotidienne


Qu'est-ce qui te réveille le matin ? Mon téléphone et cette musique de réveil pourrie que j’oublie toujours de changer.


La première chose que tu fais en te levant : J’éteins cette musique horrible et je me dis qu’il faut absolument que je la change.

 

Ta journée idéale : Une bonne grasse mat’, un gros petit déj, suivi d’une journée de vacances entre potes à la plage, au soleil … et un Clasico le soir avec une victoire du Barça !


Qu'est-ce qui peut être amené à te gâcher la journée ? Quand tu ouvres les volets en te réveillant et que tu vois qu’il fait un temps pourri.


Ta définition du bonheur : passer du temps avec les gens qu’on aime et qu’ils soient tous en bonne santé.


Ta qualité première : la gentillesse


Ton défaut majeur : je bois beaucoup trop de Coca-Cola…


Ta plus grande fierté : être ami avec Maxime Leborgne !


La personne que tu rêves de rencontrer : Zinedine Zidane, celui qui m’a donné envie de jouer au foot avec ses deux buts en finale de la Coupe du Monde 98, j’avais à peine six ans à l’époque.


La personne la plus connue de ton répertoire : Paul Reulet, troisième gardien du SM Caen et fierté de notre club formateur, le FC Orne et Odon.


La dernière chanson que tu as chantée dans ta voiture : Headlines de Drake, même si je ne connais pas les paroles… Heureusement que la musique couvre ma voix.

 

 


Ta carrière sportive


Ton plus gros coup de gueule dans un vestiaire : Je ne suis pas du genre à pousser un coup de gueule et pas sûr que je sois très crédible si ça arrivait !


Dans le paysage sportif caennais, quelle équipe aimes-tu aller voir à l'occasion ? Je vais voir Malherbe en Ligue 1 quand je peux et sinon je vais parfois voir mon petit frère qui joue avec la réserve, même si cette année, je n’ai pas eu l’occasion de le voir à cause de sa blessure aux croisés.


Ton meilleur souvenir de joueur : Le titre de champion de France universitaire avec l’équipe STAPS au mois de juin dernier. Parce que ça change de l’esprit club et qu’on avait une vraie équipe de potes. On n’était pas forcément les meilleurs mais l’esprit d’équipe était génial !


Ton pire souvenir de joueur : Une finale de coupe de Basse-Normandie perdue en 2010 avec Mondeville contre Lisieux à d’Ornano et la descente de CFA2 en DH après un dernier match au scénario tout pourri (à 11 contre 10 après l'expulsion du gardien adverse et 2 buts refusés).


Décris-nous le plus beau but que tu as marqué : Paradoxalement, c’était lors de cette finale de coupe de Basse-Normandie où j’avais ouvert le score. J’étais côté droit à 25 mètres du but environ, face au défenseur je tente un passement de jambes après lequel je mets sur mon pied gauche (qui ne me sert qu’à monter dans le bus, incohérent) et j’enroule ma frappe dans la lucarne opposée, sans trop savoir comment. Prends ça Arjen Robben !


Le joueur de la DH actuelle que tu aimerais avoir dans ton équipe : Max Roynel, parce qu’on se connaît depuis tout petit et qu’on a passé des heures à jouer ensemble sur notre petit bout d’herbe à Evrecy.


Compose ton équipe de DH idéale (avec des joueurs de la DH actuelle) : Un 3-4-3 ultra-offensif, tout pour l’attaque ! Avec Clément Pannier dans les buts, une défense Prével-Hengbart-Daoudi, un milieu de terrain avec Léo Hamel en sentinelle et les 3 Max (Legrand – Ecoublet – Roynel) devant lui. Enfin, devant je fais monter Nico Suzanne ailier droit, Jean Marc Hatchi à gauche et Daniel Brunard en pointe. Un banc de touche made in STAPS avec Haïlé Diouf, Jojo Desclos et Alex Danlos niños. Et pour finir, Bastien Richomme comme mascotte ! (vu qu’on ne sait pas quand on pourra compter sur lui).


Le(s) joueur(s) le(s) plus fort(s) que tu as affronté quand tu jouais : C’était lors de mes années en 16 ans nationaux avec Malherbe où j’ai pu jouer contre Eden Hazard à Lille et Raphaël Varane à Lens l’année suivante. Quand on voit ce qu’ils sont devenus... Le football peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre.


Quel entraîneur t'a le plus marqué ? Christian Hestin, coach de l’équipe STAPS, « champion de France et de Navarre », pour ses tactiques farfelues et son haka d’après-match !


Qui est le coéquipier le plus fort avec lequel tu as joué ? Momo Daoudi, dommage qu’il ait choisi la sélection algérienne, c’est une grande perte pour le futur de l’équipe de France !


Quel véritable ami as-tu connu grâce au football ? Le foot m’a permis de rencontrer de nombreuses personnes et de me faire beaucoup d’amis, impossible de choisir.



La Normandie


3 mots pour décrire la Normandie : enfance, amis et … pluie.


Ton endroit préféré pour manger : une pizzéria, n’importe laquelle du moment qu’ils font de bonnes calzones.


Ton lieu préféré pour boire un verre : je n’ai pas vraiment de préférence, tant que je suis avec mes potes, peu importe l’endroit.


Ta spécialité culinaire régionale préférée : niveau alimentation, on va dire que je suis assez difficile, donc joker.


L'endroit où tu aimes t'évader : en Bretagne, j’ai toute ma famille là-bas ! Malheureusement avec les week-ends chargés, je n’ai pas souvent l’occasion d’y aller.


La manifestation régionale que tu ne raterais pour rien au monde : la « All Star Cup », notre bon vieux tournoi FIFA entre potes sur Playstation, pas très connu mais vraiment sympa ! Plus sérieusement, étant étudiant, le carnaval est un évènement dans la région et c’est toujours cool d’y participer.



Dans le vestiaire qui est … ?


Le plus potache : Bastien Richomme, avec ses notes et appréciations d’après-match dans le minibus. Il ferait du bon boulot à l’Equipe.


Le meilleur chanteur du vestiaire : Incontestablement, Momo Daoudi, qui se surnomme lui-même « The Moha ». Plus fort que The Weeknd.


Le plus souvent en retard : Stide Zulémaro, qui doit encore être en train de parler à quelqu’un sur le chemin de l’entrainement.


Le plus fashion victim : Je pense qu’il y a match entre la veste en cuir marron d’Alex Martin et les chaussettes Dingo de Guv’ Atabey.


Le plus drôle : Axel Audra, parce que même en faisant des blagues de merde, il arrive à te faire rire.


Le plus chambreur : Momo Daoudi et son rire de hyène bien connu du vestiaire.


Le plus dragueur : Je dirais Alex Chancoigne et sa coupe de mannequin !



Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr