Benjamin Morel s'épanouit en Slovénie

05 février 2015 Ecrit par 

Le soleil a fait place à la neige. En pleine trêve hivernale, Benjamin Morel nous répond en direct de Turquie. Le milieu de terrain offensif est en stage à 2 500 kilomètres de Domzale, le club slovène dans lequel il évolue depuis le début de saison. Leader du championnat sur le plan collectif, souvent décisif sur le plan personnel, l'ancien malherbiste s'épanouit dans la banlieue de Ljubjana.


La mer à l'horizon, la piscine toute proche, les palmiers qui l'entourent et le soleil qui brille. Ce décor de carte postale, c'est la vue qu'a Benjamin Morel depuis la chambre de l'hôtel cinq étoiles dans lequel il séjourne. « Je suis en stage en Turquie, nous explique-t-il avant de partir s'entraîner. Cela nous permet de travailler dans de meilleures conditions, vu qu'il neige pas mal en Slovénie. » Il y a encore quelques mois, c'est sur la côte manchoise que s'exerçait le natif de Caen. Après des expériences compliquées, il s'était relancé du côté de Granville, charmante station balnéaire (surtout en été)... mais pensionnaire seulement de Division d'Honneur. Tout s'est accéléré l'été dernier, quand le club et le joueur n'ont pas trouvé de terrain d'entente pour prolonger l'aventure en CFA 2. Benjamin Morel a déposé son CV sur un site spécialisé et n'a attendu que trois jours pour être contacté par le NK Domzale. Invité à venir faire un essai, il a séduit le staff local et s'est engagé dans la foulée pour une saison.


Cette décision, Benjamin Morel n'est pas loin de la considérer comme la meilleure de sa carrière. « La saison se déroule encore mieux que je l'avais espéré, affirme-t-il. Non seulement tout se passe très bien pour moi niveau football, mais j'ai en plus fait de belles rencontres ici. Les gens sont très accueillants, très respectueux et ont une super mentalité, ce qui nous permet de progresser et de travailler dans la sérénité... » Les résultats sont pour le moins concluants. Sur le plan collectif, Domzale domine le championnat de première division avec trois points d'avance sur Maribor. Des performances auxquelles Benjamin Morel n'est pas étranger. Avec quatre buts et autant de passes décisives, l'ancien joueur de Caen et de Bayeux joue un rôle majeur en PrvaLiga. Sans compter que trois de ses réalisations sont des petits bijoux, parmi lesquels figure une superbe reprise acrobatique. « C'est pour l'instant ma meilleure saison au niveau statistque comme en terme de plaisir. C'est le plus important parce je pense avoir perdu ce plaisir à un moment donné, après tout ce qui a pu se passer autour de moi... J'ai eu la chance de rencontrer Johan Gallon, qui ma beaucoup aidé l'année dernière et a refait de moi un compétiteur avec son adjoint Fabio Martins. Je peux aussi remercier le coach d'ici, Luka Elsner, qui m'a donné une deuxième chance dans le monde pro et qui n'a surtout pas écouté les on-dits sur moi. »


"Gagner quelque chose"


Le jeune technicien slovène, parfaitement francophone, a réalisé un joli coup avec Benjamin Morel, onze fois titulaire cette saison et rentré en jeu à six reprises. Domzale, initialement prétendant à une qualification à la League Europa plus qu'au titre national, a pris le bon wagon à mi-saison. « C'est une première partie plutôt satisfaisante collectivement, avance le numéro 87, son année de naissance. Maintenant, la deuxième partie de saison s'annonce très difficile pare qu'on ne peut plus se cacher et que Maribor (deuxième à trois points, ndlr) va pouvoir se concentrer à 100 % sur le championnat suite à son élimination de la coupe d'Europe. C'est a nous de continuer a travailler pour défendre du mieux possible notre première place, même si l'objectif numéro 1 est de se qualifier pour une coupe d'Europe. Si on peut jouer le titre, on ne va pas se gêner! » Une ambition collective qui trouve forcément échos sur le plan personnel. « Je n'ai pas d'objectif particulier mais je veux redonner à ce club et à cette équipe tout ce qu'ils ont pu me donner. Pour cela, je dois être le plus décisif possible, par un but ou une passe décisive. » Et pourquoi pas continuer de fréquenter les rangs de l'équipe-type désignée à chaque journée, lui qui a déjà été distingué à quatre reprises.


Une dynamique susceptible de donner des envies d'ailleurs, dans un championnat plus huppé ? « Pour l'instant ce n'est pas la questions que je me pose, balaye l'intéressé, qui a prolongé son contrat d'un an. Nous avons un très bon truc a jouer cette saison, soit le tour préliminaire de la Ligue des Champions, soit celui de l'Europa League, et nous sommes aussi en demi-finale de la coupe de Slovénie. L'important pour moi est de bien finir cette saison et de gagner quelque chose. » La quête reprendra le 21 février après une longue trêve hivernale, le dernier match remontant au 6 décembre. Dans l'intervalle, Benjamin Morel a eu droit à un mois de vacances. Le retour aux affaires, loin de ses proches, s'est fait en douceur. « Je suis épanoui ici, ça se voit sur le terrain comme en-dehors. Tout se passe bien. J'ai la même vie qu'en France, rythmée par les entraînements et les matchs. Pour tout ce qui est sortie, ça se passe dans la capitale Ljubjana, qui est à dix min de chez moi. On peut tout y trouver un centre commercial, des restaurants, etc.. C'est une ville très jolie. » Quant à la barrière de la langue, elle est tombée grâce à l'anglais. « Je n'aurais jamais pensé pouvoir un jour m'exprimer en anglais comme ça, sourit Benjamin Morel. C'est une réelle chance pour moi. Tout le monde parle anglais, donc ça se passe très bien. Je connais quelques mots de slovène mais c'est assez difficile. » Le langage du foot, c'est bien connu, est pour sa part universel. Le Caennais en sait quelque chose.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr