Football – Coupe de France. Il y a du tirage dans l’air…

26 octobre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

Le tirage au sort du septième tour de la Coupe de France a eu lieu ce jeudi midi au siège du CNOSF à Paris. Vire, Granville et l’ASPTT Caen évolueront à domicile. En revanche, Bretteville-sur-Odon sera à l’extérieur. Le club de R1 bénéficie, sur le papier, du tirage le plus favorable.

 

Le programme des clubs normands :

 

Evreux (N3) / Le Havre (L2)

Hazebrouck (R1 Hauts-de-France) / Quevilly R.M. (L2)

Etoile de Matoury (R1 Guyanne) / Avranches (N1)

Granville (N2) / Vierzon (N3)

Etoile Morne à l’eau (Guadeloupe) / St Lô (N3)

Ste Brice (R1 Paris) / Rouen (N3)

Vire (R1) / Chambly (N1)

ASPTT Caen (R1) / Le Mans (N2)

Houilles (R3 Paris) / Bretteville sur Odon (R1)

 

Ce ne sont pas les Avranchinais et les Granvillais et encore moins les gens de Quevilly qui nous démentiront. Une longue carrière en coupe dépend de plusieurs facteurs mais elle résulte essentiellement d’un bon tirage au sort. Les Granvillais, justement, ont été plutôt bien servis pour ce 7ème tour, puisqu’ils affronteront leur troisième National 3 consécutif. Après Dives à Louis Dior et Bayeux à Henry Jeanne, c’est Vierzon qui viendra défier les maritimes sur leur terre. Pas franchement un obstacle insurmontable pour les hommes de Johan Gallon qui devraient ainsi confirmer le dicton : « jamais 2 sans 3 » …

 

Autres équipes heureuses du tirage mais pas uniquement pour des raisons sportives, St-Lô et Avranches se voient en effet, offrir un séjour en Guadeloupe pour l’un en Guyane pour l’autre. Au-delà de l’exotisme il y a aussi un match à disputer et les hommes de Gilbert Guérin savent combien il est difficile de gagner à Matoury puisque en 2014, il a fallu un pénalty aux Manchois pour l’emporter (1-0).

 

Les joueurs de Bretteville souhaitaient une ligue 2, soit le plus gros morceau. Ils ont hérité du plus petit club de leur chapeau. Houilles, une R3 de la ligue de Paris. Même en admettant que le niveau y est plus élevé que chez nous, ça reste abordable.

 

 

Pour les deux autres représentants de la R1 bas-normande, par contre, le sort ne s’est pas montré vraiment complaisant. Chambly équipe de National 1 pour Vire et le Mans leader invaincu de National 2 pour l’ASPTT Caen, ce n’est pas véritablement ce que l’on appelle un cadeau du ciel. Mais comme ces deux matches se dérouleront à domicile, ce sera l’occasion de faire une belle fête… et qui sait ?

 

Un autre stade où la fête sera grandiose, c’est bien sûr à Evreux pour l’incontestable affiche numéro 1 de la région. Evreux – Le Havre, ça a de la gueule… la meilleure équipe de l’Eure défiera tout simplement la meilleure équipe de Haute-Normandie. Et comme les hommes de Dramane Dillain n’ont pas l’intention de faire un quelconque complexe face aux pros ciel et marine, on peut s’attendre à un grand moment de foot.

 

L’autre club pro de Ligue, Quevilly R.M. devrait rencontrer moins de problèmes lors de son périple à Hazebrouck. Longtemps place forte du foot national, les nordistes évoluent en R1 où ils occupent une place modeste en milieu de tableau. Déplacement un peu moins lointain pour le voisin rouennais du FCR, puisque les diables rouges se rendront en région parisienne, mais déplacement un peu plus périlleux toutefois. Effectivement, Ste-Brice qui opère en R1 parisienne risque de ne pas un adversaire facile pour des rouennais capables du meilleur… et du pire.     

 

 

Les réactions :

 

Les réactions à chaud après un tirage au sort appartiennent souvent au royaume de la langue de bois… en plus du traditionnel « on saura après le match si c’était un bon tirage », l’adversaire désigné possède comme par enchantement toutes les vertus du monde. Ce style de communication dirigé à la fois vers l’adversaire pour ne pas le froisser s’adresse également en interne pour maintenir la motivation des troupes. C’est aussi une façon de prendre les devants et d’ouvrir le parapluie en cas d’élimination… Voici donc quelques réactions recueillies plusieurs heures après le verdict des boules.

 

Thomas Vauvy (joueur St-Lô):

« Ce tirage c’est exceptionnel. Je garde un souvenir extraordinaire de notre précèdent voyage en Guadeloupe avec l’US Avranches, sur le terrain (victoire 5-0) et en dehors. D’ailleurs, j’adresse un clin d’œil à Gilbert Guérin qui est un peu l’inspirateur pour les clubs de la Manche de ce grand bonheur que représentent ces matches outre mer. »

 

Jean Marc Hatchi (Joueur St-Lô) :

« C’est un immense bonheur de retourner jouer dans mon île. Même si je viens de Basse Terre, à l’autre bout de la Guadeloupe, toute ma famille sera présente au stade pour m’encourager. Il faudra être sérieux car avec le public, l’ambiance et la chaleur, ça va être dur. »

 

Kael Montout (joueur St-Lô) :

«  Je suis de Gosier. Ce n’est pas tout prés de Morne-à-l’eau mais moi aussi j’aurai ma famille derrière moi. J’espère que l’on montrera notre meilleur visage. En continuant sur notre dynamique actuelle, on doit faire le taf… »

 

Rémy Bonnenfant (joueur Avranches) :

« J’étais dans l’équipe d’Avranches lors des deux confrontations contre Matoury, le club rival de notre prochain adversaire et  j’en garde un souvenir mitigé. Ce match s’annonce compliqué, car dans cette équipe, il y a de bons joueurs, souvent internationaux mais toujours agressifs. Il ne faut pas s’attendre à une promenade de santé d’autant que le stade sera plein comme un œuf. »

 

Sylvestre Guyonnet (joueur Avranches) :

« Ce séjour en Guyane sera l’occasion d’unifier encore plus le groupe, de le dynamiser et de lui donner un élan de fraicheur, malgré la chaleur qui nous attend. »

 

Johan Gallon (entraîneur Granville) :

« Au vu des équipes qui composaient notre chapeau, ce n’est pas un mauvais tirage. De plus, recevoir à Louis Dior, c’est un élément important, surtout en Coupe de France. Maintenant, il faut prendre cette équipe avec le plus grand sérieux, car ils viennent d’éliminer une Nationale 2. »

 

Jean-Luc Pignol (dirigeant de Granville présent au tirage) :

« Le match sera difficile car Vierzon vient de sortir st Pryvé, 9ème de notre groupe. C’est une équipe jeune et physique pleine de fougue. On nous annonce un super 9 et un 4 costaud, le fils de François Oman-Biyik. Heureusement, le match sera chez nous, mais il faudra mettre tous les ingrédients nécessaires pour passer ce tour. Ce sera du 51/49. Mais pour qui ? »

 

Dramane Dillain (entraîneur Evreux) :

« Aujourd’hui, je dirai que Le Havre à 100% de chance de se qualifier contre nous. Le jour du match, ce  sera peut-être 70% pour eux, 30 pour nous. Je crois que l’on ne fait pas un bon parcours en coupe sans exploit et l’on a toujours envie d’aller le plus loin possible… En attendant, on a deux matches de championnat à négocier et il sera tant après, de faire le point sur nos capacités… » 

 

Manuel Abreu (entraîneur Rouen) :

« C’est un tirage compliqué qui aurait pu l’être encore plus. Dommage de ne pas jouer à Diochon. »

 

Laurent Dufour (entraîneur ASPTT Caen) :

« Le Mans c’est justement une des équipes que l’on voulait éviter. C’est une équipe qui marche fort en N2 où ils sont toujours invaincus. Ce match va être compliqué et si l’on doit être éliminé, on ne doit pas avoir de regret par rapport  à notre parcours. »

 

Romain Gosnet (joueur ASPTT Caen) :

« Tout d’abord, je suis content de jouer à la maison devant tous nos supporters. Contre Le Mans qui est une belle équipe, on ne sera pas favori mais on va jouer le coup à fond. Nous devons faire le maximum pour faire honneur à nos couleurs. Cette rencontre doit être un vrai plaisir partagé avec l’ensemble des joueurs, le staff et nos supporters. Il faudra profiter à fond et surtout ne pas avoir de regret. Mais je n’oublie pas que le championnat demeure notre priorité. »

 

Cédric Hoarau (entraîneur Vire) :

« Chambly est une belle équipe. Nous leur réserverons un bel accueil avec une pelouse qui ne sera pas un traquenard. On va jouer nos chances à fond et  on verra au fil de la rencontre si l’on doit resserrer notre défense ou se montrer plus audacieux. On espère  que le public sera présent et que ce sera une belle fête. »

 

Adrien Roger (capitaine Vire) :

« On Joue à domicile et tout le monde est content. Concernant le match, on a des arguments à faire valoir car l’équipe tourne vraiment bien cette saison. Et même si le match semble difficile, on vendra chèrement notre peau. »

 

Romain Hengbart (entraîneur Bretteville sur Odon) :

« On aurait préféré tomber sur un gros, mais on ne va pas se plaindre et l’on se déplacera avec à la fois humilité et ambition. »

 

Nathan Laigneau (capitaine Bretteville sur Odon) :

« On voulait le plus gros… on a eu le plus petit. Apparemment, Houilles n’est pas trop bien en championnat mais pas question de les sous-estimer car jouer en région parisienne n’est pas toujours évident. »

 

Jonathan Burek (joueur Bretteville sur Odon) :

«  On rêvait tous d’une Ligue 2 et il y a forcément un peu de déception de ce côté-là mais c’est quand même un bon tirage. C’est la seule équipe de notre chapeau à évoluer à un niveau inférieur. On sait que cela ne sera pas facile là-bas, surtout que l’on ne connait pas vraiment le niveau de la région parisienne. Leurs résultats en championnat ne sont pas extraordinaires mais ça sent le traquenard. On a l’espoir et l’envie de repasser un nouveau tour et pourquoi pas, avec un peu de réussite, un 9ème et l’entrée des Ligue 1… »

 

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr