Football - Coupe de France : Entre rêve et réalité…

20 octobre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

Sixième tour, le dernier en phase régionale et une question sur toutes les lèvres : qui seront les huit heureux qualifiés du week-end pour représenter notre région au tirage national du septième tour ? On guettera, bien sûr, d’où va venir l’exploit et qui seront les héros du week-end, si exploit et héros, il y a, car il faut bien le dire, les surprises se sont faites assez rares dans cette édition 2017/2018.

 

Quatre matchs déséquilibrés… ?

 

Au tour précédent, seuls Alizay et Troarn avaient réussi à éliminer une équipe hiérarchiquement supérieure. Dimanche, ces deux clubs qui seront les deux plus petits encore en course auront une tâche ardue pour ne pas dire impossible face à des équipes qui ne connaissent pas le sens du mot  « défaite ». En effet, les Eurois seront confrontés aux PTT Caen, leader incontestable (et invaincu) de la R1 bas- normande tandis que les Troarnais tenteront de résister au FC St Lô, seule équipe de N3 encore invaincue. Pour ces deux petits poucets, il s’agira avant tout de donner une bonne réplique à leurs adversaires et de finir en beauté et en parfaite communion avec leur public, ce parcours 2017/2018 qui restera, quoiqu’il arrive dimanche, dans les annales. Sans faire injure à Dame coupe, qui aime tant châtier ceux qui ne la respectent pas, on peut affirmer que les PTT Caen et le FC St-Lô seront présents au tirage du septième tour.

 

Pour les parieurs fous, la plus grosse cote du week-end, c’est bien sûr Vernon (R2) qui recevra Avranches (N1). Quatre divisions d’écart mais un point commun : les deux clubs occupent la dernière place de leur groupe. Si Avranches compte une victoire et un nul en neuf matches, les Vernonnais ont, pour leur part, cumulé quatre défaites en autant de matches. Faire oublier, grâce à la coupe, ses déboires en championnat sera le mot d’ordre pour les deux équipes. Il passera bien sûr par une qualification pour les Manchois et par une bonne résistance pour les locaux.

 

Autre match qui apparait assez déséquilibré (sur le papier), celui qui opposera St Nicolas d’Aliermont, milieu de tableau en R2, au (nouveau) leader de N3, Evreux FC. Les hommes de Dramane Dillain, s’ils affichent le même sérieux que celui qu’ils montrent depuis le début de saison, ne devraient pas être inquiétés.

 

… et quatre matchs ouverts ?

 

À moins d’un exploit retentissant, il ne faut pas attendre de surprise de ces quatre premières rencontres et vraisemblablement la hiérarchie va être respectée. Pour les quatre autres matchs, nous serons beaucoup moins affirmatifs. L’incertitude est de mise et tous les résultats sont envisageables… Le match le plus ouvert sera incontestablement celui qui opposera Rouen à Gonfreville. Les deux formations sont à égalité dans le classement de N3 et si les banlieusards havrais ont gagné récemment le match qui les a opposés en championnat (2-1),  l’avantage du terrain pourrait cette fois-ci, faire pencher la balance du côté rouennais.

 

Granville qui vient (déjà) de perdre quasiment tout espoir d’accéder au championnat national en fin de saison va devoir reporter ses ambitions sur la coupe de France. Dans une épreuve où l’équipe a déjà atteint le nirvana au printemps 2016, le doux parfum des grands rendez-vous agira t’il comme un fameux remontant ? A Henry Jeanne, les joueurs de Johan Gallon entameront la partie dans la peau du favori. Ils devront toutefois prendre très au sérieux une formation de Bayeux qui est invaincue à domicile et qui, dans un bon jour,  peut réaliser de grandes choses. La coupe réussira-t-elle à transcender les partenaires de Yannick Leclerc ? Cet aspect psychologique très souvent déterminant en coupe peut jouer en faveur des locaux.

 

Seule rencontre entre R1 et N3, Bretteville sur Odon-Oissel apparait également très ouverte. Le fait de jouer à domicile sera forcément un atout primordial pour les hommes de Romain Hengbart et rééquilibrera les chances de qualification. En face, se présente en effet une équipe qui reste sur quatre victoires consécutives (coupe et championnat cumulés). Les Osseliens ont le vent en poupe et surtout une grande maturité qui leur permet de gagner des matches même quand ils sont en difficulté. La solution pour le LCBO sera peut-être d’emballer le match et de se battre sur tous les ballons, bref, faire un vrai match de coupe…

 

Dernier représentant du Calvados, Vire doit s’attendre à une chaude réception à St Marcel auteur d’un début de saison canon. Outre ses différentes qualifications en coupe, l’équipe locale mène également grand train en championnat R2 où elle totalise la bagatelle de quatre victoires en quatre matches. Accéder à la N3 en fin de saison et atteindre la phase nationale en coupe étaient deux souhaits du président Lécuyer. Pour le championnat, c’est encore trop tôt, pour la coupe, c’est dimanche...     

 

 

Le programme

 

Samedi 21 Octobre

15h30 St Marcel (R2) / Vire (R1)

18h00 Bayeux (N3) / Granville (N2)                              

Dimanche 22 Octobre 15h00

Rouen (N3) / Gonfreville (N3)

Vernon (R2) / Avranches (N1)

St Nicolas d’Aliermont (R2) / Evreux (N3)

Troarn (R3) / St Lô (N3)

Bretteville sur Odon (R1) / Oissel (N3)

Alizay (D1) / PTT Caen (R1)

 

Les cotes de Sport à Caen

St Marcel / Vire     50 / 50

Bayeux / Granville     45 / 55

Rouen / Gonfreville     52 / 48

Vernon / Avranches     30 / 70

St Nicolas d’Aliermont / Evreux     40 / 60

Troarn / St Lô     30 / 70

Bretteville sur Odon / Oissel     50 / 50

Alizay / PTT Caen     30 / 70

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr