Football - Coupe de France. L’AG Caen ne méritait pas ça…

07 octobre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

Football. AG Caen 0 – 5 Avranches, 5ème tour de la Coupe de France. Les gens qui n’étaient pas au stade pourraient croire que l’US Avranches a fait cavalier seul. Ceux qui étaient à Venoix (plus de 700) leur diront que ce ne fut pas du tout le cas et que Dame coupe a éconduit trop sèchement des Caennais qui avaient bien manœuvré pour la séduire.

 

Depuis le tirage au sort, Julien Le Pen s’était avalé toutes les vidéos des matches de championnat de ses adversaires pour disséquer forces et faiblesses. On peut dire qu’il avait bien étudié son affaire car l‘organisation mise en place a véritablement perturbé le jeu avranchinais. Mieux même, avec un poil de réussite, ses joueurs auraient pu ouvrir le score quand Sauveur se retrouva face à Beuve à la réception d’un coup franc déposé par Legras (14è). Bien sûr, les Nationaux avaient une possession de balle qui devait friser les 80% mais cette domination platonique n’inquiétait que rarement Barry et ses défenseurs. Pendant 40 minutes, seul un enchaînement Mayulu-Boateng sauvé in extrémis par Simon (35è) avait donné des sueurs froides à leurs vaillants adversaires.

 

 

Et puis survinrent les cinq dernières minutes… cinq minutes cauchemardesques pour l’AGC. C’est tout d’abord, Belahmeur qui envoya un missile extraordinaire, aussi précis qu’inattendu, dans la lucarne de Barry pour l’ouverture du score (42è). Puis le même joueur qui avait chipé le ballon à Simon se retrouva au sol au moment de s’offrir un face à face avec Barry. Carton rouge directe pour Simon et coup franc de Nkololo dans la lucarne (45è). Le break était fait et tous les espoirs de l’Avant-Garde venaient de s’envoler.

 

 

Après la pause, les Manchois sûrs de leur qualification firent tourner le ballon sans vraiment chercher à accélérer tandis que les équipiers de Victor Guerrier continuaient de lutter avec opiniâtreté mais aussi avec talent. Il faut d’ailleurs leur accorder le mérite d’avoir, en infériorité numérique, toujours cherché à construire vers l’avant en s’appuyant sur un jeu collectif qui ferait pâlir d’envie pas mal d’équipes de R1.

 

 

Finalement, la loi du nombre plus que la loi de la hiérarchie eut raison de la résistance caennaise et les hommes de Gilbert Guérin en profitèrent pour inscrire trois nouveaux buts par Nkololo, sur une action individuelle (66è), Larrière suite à un tir dévié  par un pied adverse (73è) et enfin N’diaye reprenant à bout portant une déviation de Michel (83è). Un dernier boulet de N’Diaye s’écrasa sur la barre avant le coup de sifflet final. Mais le score était déjà très sévère pour les blancs (d’un soir) qui, n’en doutons pas, se serviront de cette expérience d’un soir, pour grandir encore…

 

 

 

La fiche technique

Mi-temps : 0-2 ; Arbitre : Andéole Malo

Buts : Belahmeur (42è), Nkololo (45è et 66è), Larriere (73è), N’Diaye (83è)

Avertissements : AG Caen : Simon (28è) ; Avranches : Guyonnet (55è)

Expulsion : AG Caen : Simon (44è)

AG Caen : Barry, Simon, Harir, Quettier, David, Tessier, Hamel, Legras puis Heudron (50è), Sauveur puis Auger (70è), Guerrier (cap), Pancrate puis Depirou (67è) ; Remplaçants non entrés en jeu : Quenette, Dartois ; Entraîneur : J. Le Pen

Avranches : Beuve (cap), Bonnenfant, Lusinga, Michel, Leonard, Guyonnet puis Larriere (58è), Bakanba puis N’Diaye (58è), Boateng, Belahmeur, Mayulu puis Dutournier (61è),Nkololo ; Remplaçants non entrés en jeu : Bizolon, Davoust ; Entraîneur : D. Ott

 

Les réactions

Damien Ott (entraineur d’Avranches) :

«  On a rencontré des difficultés à déséquilibrer une équipe valeureuse et bien organisée ; comme souvent dans ces matches-là c’est un exploit individuel qui débloque la situation. On a fait le travail mais il faut avant tout rendre hommage à cette belle équipe de l’Avant-Garde. »

 

Julien Le Pen (entraîneur de l’AG Caen) : 

«  On avait bien préparé ce match et jusqu’au 1er but, on était serein car rarement en danger. Mais avec ce genre d’équipe, la moindre erreur se paie aussitôt. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs qui ont fait le match que j’attendais d’eux et même plus quand ils se sont retrouvés à 10. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr