Football - Coupe de France : la pression monte…

06 octobre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet
Troarn est le petit poucet du cinquième tour en Basse-Normandie.

Après l’entrée en lice de l’US Granville (héros 2016) au tour précédent, voici celle de l’US Avranches (héros 2017) lors de ce 5ème tour. En attendant la dernière  étape régionale (21 et 22 octobre) avant le passage au tirage national, les « petits » se préparent à l’exploit tandis que les « gros » ne sont pas plus rassurés que ça. Tour d’horizon…

 

 

Les deux affiches

 

AG Caen / Avranches

Sur le papier, il n’y a pas photo. Le hic pour les hommes de Damien Ott, c’est que le match ne se déroulera pas sur le papier mais sur le synthétique de Venoix. Si quelque fois, la coupe sert d’échappatoire au championnat, dans le cas de l’US Avranches (dernier en National avec une seule victoire au compteur), elle pourrait plutôt servir de tremplin vers des jours meilleurs. Les Manchois sont en plein doute, à la recherche de certitudes et surtout d’une réussite qui ne leur tend pas vraiment les bras. Julien Le Pen sait bien qu’une formation avranchinaise qui tournerait à plein régime ne ferait qu’une bouchée des siens. Mais là, dans le contexte actuel, le coach caennais est persuadé,  et ses joueurs avec lui, que l’exploit est à portée de mains (de pieds, plutôt !). Au cœur d’un projet ambitieux et bénéficiant de moyens financiers à rendre envieux bon nombre de clubs de N3, l’AG Caen (R2) a effectué un recrutement haut de gamme. Ce n’est pas tout à fait le Qatar, mais l’effectif est taillé pour survoler le championnat et pour gêner le seul représentant normand de National… voire mieux si affinités.  

Parcours de l’AG Caen : 3-1 à Langrune (D1), 7-0 à St Hilaire (D2), 3-1 (AP) à Sourdeval (D1).

 

Granville / Dives-Cabourg

C’est sans doute l’affiche de la journée en Basse-Normandie et c’est aussi un grand classique que nous offre la coupe de France. En effet, au cours des six dernières saisons, c’est la quatrième fois que les deux clubs se rencontrent dans cette épreuve. Et à chaque fois, du côté de Louis Dior… En 2012/2013, les Divais s’étaient inclinés après prolongations (4-1), mais ils avaient pris leur revanche lors de la saison suivante à l’issue des tirs au but (1-1, 5-4) après un match disons très disputé. La belle avait été remportée par les Granvillais (2-0) en 2015/2016. C’était lors du 7ème tour, et les prémices  d’une épopée qui allait les emmener en quart de finale. Si l’on voulait ignorer que la coupe et le championnat sont deux compétitions différentes, on désignerait les Granvillais larges favoris de cette confrontation. Le renouveau manifesté à Rennes avec un effectif régénéré, l’avantage de la hiérarchie et du terrain, tout cela plaide en leurs faveurs. Mais – car il y a toujours un mais avant un match de coupe – Dives n’a pas l’intention de jouer les faire-valoir. Avec le cœur et l’orgueil qui les caractérisent, les hommes de Philippe Clément ont souvent réussi des performances de choix et parfois renversé des montagnes. Pour Mathis Clément, encore granvillais il y a 15 jours, ce match aura un goût spécial. Nul doute qu’il sera l’un des Divais les plus motivés…

Granville : 5-2 à Bricquebec (R2)

Dives-Cabourg : 5-0 à St sauveur (D1), 2-1 (AP) contre Alençon (N3)

 

 

Les autres rencontres :

 

St-Lô  / Tourlaville

Leader surprise mais mérité au vu de son parcours en N3, St-Lô n’aura pas la partie facile contre les Tourlavillais. Equipe accrocheuse et non dénuée de talent (quand elle décide de jouer), l’AST a les moyens d’embêter les Saint-Lois. Comme, par exemple, elle l’a fait dans la dernière demi-heure aux PTT, où les hommes de Stéphane Picot ont montré leurs capacités en ballotant des adversaires qui  ne sont pourtant pas les premiers venus. Les Saint-Lois sont prévenus et si par hasard, ils prenaient cette rencontre à la légère  (pas le genre de la maison, toutefois) Florian Depraute, l’ancien de l’AST, les mettrait vite en garde.

St Lô : 4-1 à St Pair (R3), 7-1 à Thaon (R3) 

Tourlaville : 5-0 à Douve Divette(D1), 2-0 à Valognes (R3), 2-1 (AP) contre Villers Bocage (R2)

 

Agneaux / Bayeux

L’écart de deux divisions entre Bayeux et ses hôtes d’Agneaux ne garantit pas la qualification des représentants de N3.  On peut même parier sans risque de se tromper que les Calvadosiens vont devoir sortir le grand jeu pour éviter le piège. Déjà tombeurs d’une R1 (Coutances) au tour précédent, les hommes de Mickael Derouet attaquent le palier supérieur et ils sont bien décidés à vendre chèrement leur peau.

Agneaux : 6-0 à Marigny (D2), 4-1 à La Glacerie (D1), 3-1 contre Coutances (R1)

Bayeux : 9-0 à Périers (D1), 4-0 à Villedieu (R3)

 

Flers / ASPTT Caen

Auteurs d’une énorme performance contre Mondeville au tour précédent et d’un départ canon en championnat (3 matches, 3 victoires) les PTT Caen se déplacent  à Flers qui, dans le même groupe de R1, occupe une place en milieu de tableau. Si depuis mi-août, les hommes de Laurent Dufour produisent dans le sillage de Dorian Le Gall, leur insatiable buteur, un jeu de niveau N3, on ne négligera pas pour autant les arguments flériens et notamment le soutien d’un public toujours prompt à s’enflammer. Flers-PTT Caen, sur le papier c’est de 50/50…reste le terrain.

Flers : 9-0 à Tinchebray (D2), 2-0 à Brécey (R2), 3-3 (4-1 TAB) à la MOS (R1)

PTT Caen : 9-0 à Cormelles (D1), 7-0  à Selle la Forge (R3), 1-0 contre Mondeville (N3)

 

Vire / Cherbourg

Encore un face à face entre formations de R1, avec comme piment supplémentaire, le fait que les deux adversaires se soient rencontrés en championnat samedi dernier. Les Virois l’ont emporté largement dans le Nord Cotentin (4-1). Cette fois, ils auront le privilège de recevoir l’AS Cherbourg. Qui peut le plus, peut le moins, dit-on… pas toujours ! Alors, avantage psychologique pour Vire ou revanche  pour Cherbourg ?

Vire : 3-0 à Inter Odon (D1), 6-1 à US Flers (D2), 2-1 (AP) à Pointe Hague (R1)

Cherbourg : 8-0 à Haytillon (D1), 3-0 contre Douvres (R1), 2-0 à Bessin Nord (D1)

 

Courseulles / Bretteville sur Odon

Les Courseullais rêvent sans doute d’une épopée semblable à celle qui les avait vus tenir tête aux professionnels de Guingamp. En attendant, il va déjà falloir se défaire de Brettevillais qui se présentent au stade du Val Pican tout auréolés d’un départ plus qu’honorable en R1. La hiérarchie du côté des banlieusards caennais, le terrain pour les hommes de Sébastien Mazure… difficile d’émettre un pronostic. On s’en remettra donc à notre bon vieux 50/50 à défaut de faire appel à un ami.

Courseulles : 3-0 à Garcelles, 7-4 à Hébécrevon, 3-1 (AP) à Baie de l’Orne (D1)

Bretteville sur Odon : 3-1 (AP) à Muance FC (R3), 4-0 à Villers Houlgate (D1), 0-0 (4-2 TAB) contre La Ferté Macé (R2)

 

Évreux / Deauville

Seul club de Basse-Normandie à avoir été versé dans le chapeau des haut-normands, l’ASTD n’a pas vraiment bénéficié de cet exil virtuel. En effet, le club de la Côte Fleurie a hérité de l’Évreux FC un gros calibre de N3… et cerise sur le gâteau, si l’on ose dire, le match se déroulera sur les bords de l’Iton. Pour le coup, on peut avancer sans risque, que les hommes d’Anthony Guyard n’ont vraiment rien à perdre dans l’aventure. Et qui sait ? C’est souvent ans un rôle de challenger décomplexé que se créent les plus grands exploits…

Evreux : 8-0 à Serquigny-Nassandres (R3), 2-1 à Pavilly (R2)

Deauville : 2-1 à Démouville (R3), 2-1 à Condé sur Sarthe (R3), 4-2 à Mortagne (R3)

 

 

Du côté du petit poucet

 

« Quand la boule « Troarn » a été tirée, j’ai tout de suite été partagé entre deux sentiments. La déception tout d’abord, de devoir se déplacer car j’avais rêvé de recevoir Gilbert Guérin et son équipe d’Avranches à Troarn. Le petit poucet qui reçoit l’ogre, ça avait de la gueule, pas vrai ? Et puis, le gagneur qui sommeille en moi a très vite réagi positivement. Pourquoi en effet ne pas aller se qualifier à Bourguébus qui n’est qu’une division au-dessus de nous ? » L’homme qui s’exprime ainsi c’est Daniel Jacques, membre du comité directeur et préposé aux tirages au sort pour le FC Troarn.

 

Depuis ce tirage lundi dernier au Havre, on peut dire que son état d’esprit de compétiteur s’est largement propagé au sein du club. Les joueurs, les dirigeants, les supporters, tout le monde est maintenant persuadé que l’élimination de Bourguébus-Soliers est dans le domaine du réalisable. « Attention, ajoute Florent Cordray, le coach,  il n’est pas question pour autant d’aller se jeter dans la gueule du loup surtout que Bourguébus possède des attaquants performants en contre. Nous allons aborder le match avec une certaine prudence en cherchant d’abord à bien défendre pour  les emmener le plus longtemps possible à 0-0. Pour mener à bien cette stratégie, nous avons des arguments à faire valoir, notamment un bloc-défense efficace et solidaire. De toute façon, nous n’avons rien à perdre contrairement à nos adversaires qui auront toute la pression sur les épaules. »

 

Compte tenu des équipes encore en lice, les Troarnais avaient plutôt misé sur un match à domicile et s’étaient mobilisés pour organiser une grosse fête autour du match. Du coup, avec ce déplacement, les plans ont été revus et c’est une forte délégation de supporters qui accompagnera l’équipe à Bourguébus, « et on espère bien faire la fête à notre retour à Troarn ». Pour Florent Cordray qui entame sa 3ème saison comme coach des seniors, avec au passage deux montées successives, « rien n’est jamais impossible. Moi qui suis un vrai troarnais comme mon père et mon grand-père, je suis fier de notre parcours et surtout du comportement des garçons. Quand j’ai repris l’équipe, j’ai récupéré des  garçons que j’avais entrainés et avec qui on avait gagné quelques coupes dans les catégories jeunes. L’alchimie s’est faite naturellement car ce sont des gamins du village avec une excellente mentalité. »

 

Et si le rêve de Daniel Jacques se réalisait au 6ème tour ? Pas impossible, mais à deux conditions : que les Avranchinais sortent  vainqueurs de leur match contre l’AG Caen samedi  et que le FCT les imite le lendemain au détriment de Bourguébus. Pas évident donc, mais rêver n’est pas interdit et c’est parfois ce qui fait avancer…    

 

Le parcours du FCT

1er tour : 3-1 à St Vigor le Grand (R3)

2ème tour : 2-0 contre Ouistreham (R2)

3ème tour : 6-0 à Gacé (R3)

4ème tour : 4-0 contre FC Lisieux (D1)

 

Et de Bourguébus-Soliers

2è tour : 4-1 à Littry (D1)

3ème tour : 1-1 (5-4 TAB) contre St Germain (R3)

4ème tour : 5-2 (AP) à Falaise (R3)

 

Le programme du 5ème tour

 

Samedi 7 octobre

18h00 St-Lô (N3) / Tourlaville (R1)

18h00 Flers (R1) / PTT Caen (R1)

18h00 Vire (R1) / Cherbourg (R1)

18h30 AG Caen (R2) / Avranches (N1)

18h30 Granville (N2) / Dives-Cabourg (N3)

Dimanche 8 Octobre

15h00 Evreux (N3) / Deauville (R1)

15h00 Bourguebus-Soliers (R2) / Troarn (R3)

15h00 Courseulles (R2) / Bretteville sur Odon (R1)

 

15h00 Agneaux (R2) / Bayeux (N3)

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr