Football - Coupe de France : Heureusement, Bessin-Nord...

11 septembre 2017 Ecrit par  Bernard Guyonnet

Ce troisième tour de coupe de France voyait l'entrée en lice des clubs de National 3. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette entrée a été parfaitement réussie puisque les onze clubs concernés ont évité le piège et se sont qualifiés. D'ailleurs, on peut confirmer que la hiérarchie a été globalement respectée en Basse-Normandie puisque une seule rencontre a vu l'équipe supérieure subir la loi du petit. C'était à Bessin-Nord et Sport à Caen était présent... Humblement, on appellera ça "le flair des spécialistes".

 

Le sans-faute des N3

 

Avec 70 buts marqués (soit un peu plus de 6 buts par match) contre 5 encaissés, on peut dire que nos clubs de N3 ont rempli leur contrat. La palme de l'efficacité revient à Mondeville qui a profité de son périple au fin fond du Perche pour inscrire la bagatelle de 17 buts! Comme l'a souligné avec fierté le coach de Berd'Huis: « Mondeville nous a respectés » mais nous ajouterons que les hommes de Tony Rouillon se sont surtout accordés une bonne récréation avant les prochaines joutes du championnat.

 

Si les 10 autres équipes du groupe seront présentes avec Mondeville lors du 4ème tour, on peut quand même noter qu'elles ne se sont pas toutes qualifiées avec la même allégresse. Ainsi Pacy Manilles peut remercier Renard, son gardien, auteur d'un double sauvetage à 20 minutes de la fin alors que son équipe venait de se faire rejoindre au tableau d'affichage. A Potigny, les Alençonnais ont vu le couperet tomber tout prêt de leur tête quand Potigny qui menait (1-0) a raté un but (presque) tout fait. Avec 2 buts de retard à 25 minutes du coup de sifflet final, cela aurait été chaud, chaud pour les joueurs de Vincent Laigneau. 

 

Pour Oissel, la seule formation en déplacement chez une R1, on avait prédit de grosses difficultés. En fait, les hommes de Romain Djoubri ont su démentir nos prévisions en scorant à deux reprises dans la première demi-heure puis en gérant leur avance avec sérieux.

 

Les résultats

 

Potigny (R2) / Alençon 1-3

 

St Sauveur (D1) / Dives-Cabourg 0-5

St Pair (R3) /St Lô 1-4

Berd'Huis (D1) / Mondeville 0-17

Périers (D1) / Bayeux 0-9

Deville Maromme (R1) / Oissel 0-2

Bolbec (R2) / Gonfreville 1-6

Serquigny-Nassandres (R3) / Evreux 0-8

RC Le Havre (R3) / Dieppe 0-5

Barentin (D1) / Rouen 1-8

Pitres (R3) / Pacy Menilles 1-3

 

 

Le point en Basse-Normandie

 

Sur les 33 rencontres disputées sur le territoire bas-normand, une seule voit donc son résultat entrer dans la catégorie des surprises. On reviendra ci-dessous sur l'exploit de Bessin-Nord qui a bien mérité de figurer dans le gros plan du week-end. Mais, n'empêche, on déplore ce manque de coups d'éclat sur les autres terrains comme si la coupe de France était aseptisée, comme si les petits acceptaient de se faire dévorer systématiquement par les gros... Dans ces conditions, qu'allons-nous pouvoir écrire pour faire vivre nos chroniques? 

 

Aujourd'hui, on se contentera donc de saluer la qualification des petits poucets de Départementale 1, Baie de l'Orne, FC Lisieux et Sourdeval qui accompagneront Bessin-Nord au 4ème tour en relativisant toutefois leur performance. En effet, le club né de la fusion Amfreville-Ranville et celui de la capitale Augeronne ont éliminé une équipe de même niveau tandis que la formation du Sud-Manche a sorti un adversaire inférieur.

 

Que peut-on noter par ailleurs?... Que Douvres est la seule victime parmi les équipes de R1 ? Mais les hommes d'Eddy Lemarchand évoluaient sur le terrain d'une autre R1 (Cherbourg). 

 

A défaut de relater des exploits notables et des vainqueurs héroïques on est donc bien obligé de mettre en avant des battus méritants ou malchanceux. Alors on ressortira la résistance de Verson, qui malgré une expulsion subie en première période a contraint la MOS à disputer les prolongations et l'on érigera peut-être une statue aux gars de Claies de Vire (D4) qui ont poussé leur adversaire haguais (6 divisions au-dessus) aux prolongations. 

 

Tout cela fait une actualité bien terne. Inutile de vous cacher que l'on attend avec impatience le prochain tour en espérant que les petits vont sortir de leur coquille pour croquer quelques gros.

 

 

Les résultats

 

Valognes (R3) / Tourlaville (R1) 0-2

Thaon (R3) / Carentan (R3) 3-1 AP

Condé sur Vire (R3) / Coutances (R1) 0-1

Bessin-Nord (D1) / Ouest Cotentin (R2) 4-3

Cherbourg (R1) / Douvres (R1) 3-0

Claies de Vire (D4) / Pointe Hague (R1) 0-2

FC Etang (R3) - Briquebec (R2) 1-2

BFC Flers (R1) / Brecey (R2) 2-0

St Martin des champs (R3) / Villedieu (R3) 1-2 AP

Hebecrevon (D1) / Courseulles (R2) 4-7

La Glacerie (D1) / Agneaux (R2) 1-4

Sourdeval (D1) / Tirepied (D2) 8-3

St Hilaire (D2) / AG Caen (R2) 0-7

La Ferté-Macé (R2) / st Jean des champs (R3) 1-0

La Selle la Forge (R3) - PTT Caen (R1) 0-7 

FC Lisieux (D1) / Dozulé (D1) 3-1

Bourguebus (R2) / St Germain du Corbéis (R3) 1-1 (5-4 TAB)

Condé sur Sarthe (R3) / Deauville (R1) 1-2

Courtonne les deux églises (D1) / Baie de l'Orne (D1) 1-3

Gacé (R3) / Troarn (R3) 0-6

Mezidon (R2) / Honfleur (R3) 2-2 (1-3 TAB)

Mortagne (R3) / Herouville (R2) 2-1

Thury Harcourt (D1) / Villers Bocage (R2) 0-1

US Flers (D2) / Vire (R1) 1-6

Verson (R3) / MOS (R1) 1-3 AP

Villers- Houlgate (D1) / Bretteville sur Odon (R1) 0-4

Falaise (R3) / Courteille Alençon (R3) 6-2

 

 

Gros plan sur une rencontre

 

Bessin-Nord / Ouest Cotentin: 4-3 (MT : 2-0)

Arbitre: S. Le Puil

ButsBessin-Nord: Spreafico (15è), Le Royer (18è), Monteil (57è), Levionnois (71è); Ouest Cotentin: Gosselin (68è et 78è), Soinard (94é)

Expulsion: Bessin-Nord: Perrigault 87è)

 

Bessin-Nord:

Perrigault, Voisin, Nicolle, Folliot, Le Royer, Chabreyron (cap), Spreafico, Eudier, Taillebosq, Rougereau, Monteil; Remplaçants (entrés en jeu): Desvages, Levionnois, Degroult; Entraineur: Thierry Mancel

Ouest Cotentin

B.Bernard (cap), Lecherpy, Hamel, Langlois, Cosnefroy, J. Bernard, Bleusez, Soinard, Blanchemain, Guerout, Gosselin; Remplaçants (entrés en jeu): Duquenoy, Bouttier, Nicolas; Entraineur: Anthony Prunier

 

Quand l'arbitre siffla un pénalty et sortit un carton rouge à l'encontre de Dimitri Perrigault, coupable d'une faute en dehors de sa surface, beaucoup dans le camp local (acteurs et spectateurs) ont cru que toutes les illusions nées d'une prestation magnifique étaient entrain de partir en fumée. Nous étions à la 87ème minute du match et depuis le but du 4 à 1 réussi par le jeune Levionnois (71è), le Bessin Nord tirait la langue et voyait avec une grosse inquiétude le ballon revenir sans cesse vers son but. Il y a eu tout d'abord la réduction du score par Jeremy Gosselin (4-2, 78e) puis cette frappe du même Gosselin qui s'écrasa sous la barre avant de rebondir sur la ligne de but (80è)...

 

Bref, si Ouest Cotentin transformait le pénalty et revenait à 4-3, on ne donnait pas cher des chances locales d'éviter l'égalisation et les prolongations. Face à Paul Le Royer désigné pour enfiler les gants, Steven Lecherpy pouvait remettre sa formation sur le chemin d'une qualification qu'elle ne méritait pourtant pas. Hélas pour lui et pour le plus grand bonheur des Calvadosiens, le ballon fila en dehors de la cage.

 

Les trois minutes de jeu plus les cinq accordées pour le compte du temps additionnel furent vécues avec angoisse dans le camp local mais l'équipe défendit son but comme on défend son territoire, avec hargne et abnégation. Les Manchois se rapprochèrent à un but de leurs valeureux adversaires grâce à Benjamin Soinard (4-3, 94è) mais il était trop tard et la qualification revenait à l'équipe qui l'avait désirée le plus. Pour tout ce qu'ils ont montré pendant les cinq premiers quarts d'heure de jeu, les gars de Sommervieu ne méritaient pas de payer au prix fort, c'est à dire par une élimination, le dernier quart d'heure difficile qu'ils ont subi. Les dirigeants adverses étaient les premiers à le reconnaitre bien volontiers...

 

 

Thierry Mancel: « Mon souhait pour le quatrième tour ? Un petit... »

 

 

Dans la rue, l'homme propage sa bonhommie et sa bonne humeur. Dans son vestiaire, l'entraineur diffuse ses convictions et fait partager son amour du foot. En fait, qu'il porte le costume du simple citoyen ou le survêtement du coach, Thierry Mancel a en permanence ce sourire pétillant et ce coup d'œil du mec toujours optimiste. Proche de ses joueurs sur le plan humain, cela ne l'empêche pas d'être très exigeant dans l'application de ses principes de jeu. Indéniablement, son comportement, son côté affectif et sa grande connaissance du foot constituent un atout supplémentaire pour le Bessin-Nord dans la quête de ses objectifs. On l'a rencontré quelques minutes après l'exploit de son équipe et vous savez quoi ? Il avait le sourire...

 

B.G. : Avant le match, tu m'as dit que je n'étais pas venu pour rien car j'allais assister à la victoire de ton équipe. Où as- tu puisé cette certitude?

T.M.: J'avais confiance car on avait bien préparé ce match et je sentais les gars vraiment prêts à sortir le grand jeu.

 

B.G.: Vous avez un bon jeu collectif et quelques individualités marquantes comme Spreafico ou  Eudier, je ne comprends pas ce que vous faites en District...

T.M.: La saison dernière, on a navigué autour de la 5ème place mais avec la refonte des groupes ils ont fait monter des DSD et nous on s'est retrouvés dans la charrette.

 

B.G.: Donc l'objectif cette saison c'est la remontée?

T.M.: Disons que l'on a envie de se mêler à la lutte pour l'accession

 

B.G.: Après une heure de jeu, vous étiez tout prêts du 4-0. Contre une Régionale 2, ce n'est pas une mince performance.

T.M.: Aujourd'hui notre victoire est méritée même si les dernières minutes ont été longues. C'est une victoire collective et ce qui me comble c'est qu'elle a été obtenue en respectant à la lettre les consignes qu'on avait élaborées.

 

B.G.: Ce pressing haut et le jeu en profondeur vers vos rapides attaquants a semblé désarçonner votre adversaire.

T.M.: Exactement. C'est juste dommage de ne pas avoir converti plus d'occasions.

 

B.G.: Yu n'as pas peur que la coupe prenne le pas sur le championnat dans l'esprit des joueurs?

T.M.: Si l'on a repris l'entrainement le 31 juillet, c'est également pour vivre ce genre d'évènement. Moi, je crois au contraire que la dynamique de la coupe peut constituer un plus pour le championnat.

 

B.G.: Bon maintenant, la question rituelle. Qu'espères-tu au tirage? Un derby avec Bayeux ou Courseulles?

T.M.: Surtout pas un derby. Moi je préfère un petit, ça nous laisse un espoir de poursuivre l'aventure.

 

B.G.: Avant de te souhaiter bon vent pour la suite, j'aimerais que tu retraces ton parcours dans le football car tout le monde ne sait pas que tu es un globe-trotter.

T.M.: Comme joueur à l'US Normande puis au SCO Angers avant de finir à Condé sur Vire. Comme entraineur, à Courseulles où je suis resté 15 ans passant de la 1ère div à la DH. Ensuite Thaon 6 ans, Douvres 1 an, Aunay/Odon 3 ans, Argences 1 an et Bessin-Nord où j'entame ma 2ème saison.

 

B.G.: Qu'est-ce qui te pousse à bouger ainsi? C'est pour faire découvrir des nouveaux paysages à Ludovic Crisa*?

T.M.: Ce qui compte avant tout à mes yeux, c'est à la fois le projet sportif et l'aspect humain.

 

* Ludovic Crisa est le fidèle adjoint qui forme avec Thierry Mancel un duo indissociable depuis qu'ils se sont rencontrés à Courseulles

 

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr