craf2s sportacaen v2 4

CFA 2

La relégation en Division d'Honneur n'est pas sans conséquence pour le SC Hérouville. Aux départs de Samir Alla, Pierre Sorin et Thomas Vancaeyezelle s'ajoute celui de Clément Lumé. Le très bon gardien local s'est engagé en faveur de Sablé-sur-Sarthe, pensionnaire de CFA 2 mais susceptible d'évoluer à l'échelon supérieur en fonction des décisions rendues par la DNCG. L'ancien malherbiste nous livre ses explications.

Clément Lumé à Sablé-sur-Sarthe

En plus de perdre Samir Alla, en partance pour Granville, le SC Hérouville devra faire sans Clément Lumé la saison prochaine. Le très bon gardien formé au Stade Malherbe et passé par Mondeville prend la direction de Sablé-sur-Sarthe. Il continuera ainsi d'évoluer en CFA 2. 

Samir Alla : « Il fallait franchir ce palier »

À Hérouville, il était plus qu'un maître à jouer, plus aussi qu'un capitaine emblématique. Samir Alla est le symbole d'une ville. Son retour au bercail il y a trois ans, après des passages par Dives et Mondeville, avait donné une impulsion supplémentaire à l'ambitieux projet local. Avec Hérouville, Samir Alla a non seulement retrouvé le CFA 2, il s'y est surtout mis en évidence. Ses seize passes décisives accompagnées de six réalisations lui ont offert le titre de meilleur joueur de la poule H pour la saison écoulée. Elles n'ont cependant pas suffi à maintenir le SCH au niveau national. Samir Alla a décidé de quitter son giron pour rejoindre Granville. Il nous livre ses explications.

Teeeest

Ce qui pousse l'étudiante en prépa kiné ? Le plaisir de s'entraîner, de tout donner, mais plus encore la compétition. Maëva Danois n'aimerait peut-être pas autant courir si elle n'obtenait pas de si bons résultats, même si « ce ne sont pas non plus des performances de ouf ». Sous son joli sourire, elle cache à peine une détermination sans faille, « une hargne qui fait sa force », à en croire son frère. « Elle a son petit caractère mais elle veut aller loin et se remet toujours en question », précise Alan. La jeune athlète de 20 ans appartient à la catégorie des perfectionnistes, jamais totalement rassasiés de leurs prestations. Sa troisième place à Aubagne lui a même laissé un très léger goût d'inachevé. « On ne va pas cracher sur une médaille mais je ne suis pas satisfaite de ma course. Si je ne suis pas première, je ne suis pas satisfaite. C'est pareil en cours. Je suis une compétitrice. » Volontaire, Maëva Danois a fait de sa force mentale une de ses premières qualités, elle qui dispose d'une marge de progression conséquente sur le plan technique. « Elle sait ce qu'elle veut et quand elle veut quelque chose, elle va le chercher », résume son entraîneur Thierry Leroux. Quand elle ne court pas derrière – ou plutôt devant – ses adversaires, Maëva Danois lutte contre le chronomètre. Elle a battu ses records personnels sur 1 500 mètres (4'44''30), 3 000 mètres (10'05''26) et 3 000 mètres steeple (10'45''35, record de ligue) cette année. « Son podium aux championnats de France est la cerise sur le gâteau, poursuit son coach. Elle a fait une belle saison. Ça monte d'année en année. J'espère que je vais pouvoir l'amener très haut. » Du fractionné pour le plaisir Photo Alice Levard Photo Alice Levard Maëva Danois a manqué la qualification aux France Élite pour quelques dixièmes de seconde, finissant treizième des bilans nationaux quand les douze premières seulement étaient qualifiées. Espoir première année (il lui reste encore deux ans dans cette catégorie), elle aura bien d'autres occasions de goûter au plus haut niveau français. « Ça aurait été un bonus d'y aller. Les filles sont vraiment costaudes en sénior, elles ont de l'expérience. Sur les cross, on entend des "allez maman" ! Les courses sont très tactiques en steeple. » À court terme, la Bas-Normande ne se voit pas sur le podium des Élites. « Il ne faut pas se voiler la face », dit-elle. D'ici quelques années, en revanche, tout sera possible. « C'est un objectif mais aussi un rêve. C'est encore assez flou. Ce que j'aimerais, c'est poursuivre ma progression et continuer de m'épanouir dans le sport. » À la rentrée prochaine, Maëva Danois attaquera sa deuxième année de prépa. « Les études sont la priorité », rappelle Thierry Leroux. Plus tard, à l'heure d'intégrer une école de kiné, sa carrière prendra nécessairement un nouveau virage. Les choix de vie n'éloigneront pas cette passionnée, capable de faire pendant les vacances « une petite série de 30-30 pour le plaisir », de l'athlétisme. Alan n'a probablement pas fini d'être « fier et heureux » des performances de sa grande sœur.

Dur week-end pour les Marsouins d'Hérouville

Arrivés quatrièmes de la poule B du championnat de Nationale 2, les Marsouins d’Hérouville avaient obtenu le droit de disputer le tournoi de classement de la cinquième à la huitième place en compagnie du troisième de la poule B et des troisième et quatrième de la poule A. Récit teinté d'humour de leur entraîneur Johann Paco.

Caen se sauve, pas Hérouville

L'ultime journée de CFA 2 a réservé un sort bien différent aux deux équipes de l'agglomération caennaise. En ballottage favorable au moment d'accueillir le Maccabi Paris, Caen a fait le nécessaire pour sauver sa peau, ce soir. Les (très) jeunes caennais se sont imposés 3-0 sur la pelouse synthétique de la MOS. Une victoire nette et sans bavure qui permet à Caen de finir dixième. 

Fabien Delahaye attaquera dès demain la première épreuve du championnat de France de course au large en solitaire, la Le Havre Allmer Cup. Arrivé deuxième de la Transat AG2R le 28 avril dernier, en double avec Yoann Richomme, le navigateur caennais se concentre désormais exclusivement sur le circuit figaro. Champion de France en 2011, troisième l'année dernière, il ne cache pas son ambition de remporter la Solitaire du Figaro avant de changer de circuit...

Nous nous étions un peu trop avancés en annonçant qu'Hérouville ne pouvait plus se maintenir en CFA 2 malgré sa folle victoire sur l'équipe réserve de Laval, samedi (4-3). En fait, les Hérouvillais joueront une finale samedi prochain pour leur dernier match de la saison. S'ils parviennent à battre Lorient, déjà assuré de la montée, et que Locminé ne gagne pas à Brest dans le même temps, ils éviteront probablement la descente en Division d'Honneur. Les explications d'Éric Fouda, l'entraîneur d'Hérouville.

Éric Fouda : « Fier de mes joueurs »

Football. Hérouville 0 – 0 Brest B, 23ème journée de CFA 2. Ce devait être une petite finale, elle laisse en fait une bonne dose d'incertitudes. Hérouville a réalisé une mauvaise opération en concédant le match nul contre l'équipe réserve de Brest, dimanche après-midi. Locminé s'étant largement imposé contre Lannion, Hérouville reste avant-dernier du classement à quatre points désormais des Bretons, premiers non-relégables. Brest s'intercale entre les deux formations. Les réactions d'Éric Fouda, l'entraîneur d'Hérouville.

Mauvaise opération pour Hérouville contre Brest

Hérouville a concédé un match nul frustrant face à l'équipe réserve de Brest, cet après-midi (0-0). Les deux équipes se sont procurées de franches occasions dans cette rencontre ouverte. Hérouville reste avant-dernier de CFA 2 à deux points de son adversaire du jour. Premier non-relégable, Locminé est désormais à quatre longueurs suite à sa victoire sur Lannion 4-0. Il reste trois matchs pour aller chercher le maintien... Plus d'infos à venir.
Page 7 sur 29

Parrain Rubrique - CFA 2

     

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr