craf2s sportacaen4

Dives réintégré en CFA 2 !

20 septembre 2016 Ecrit par 

Le sport a fini par l'emporter ! Le SU Dives évoluera bien en CFA 2, cette saison. Ainsi en a décidé le tribunal administratif de Paris, qui a donné dix jours à la Fédération française de football pour intégrer le champion 2015-2016 de Division d'Honneur. Les trois mois de combat ont donné raison à Philippe Clément et son équipe.

 

La délivrance, enfin. Après des mois de bataille extra-sportive, lesquels ont succédé à une saison exceptionnelle sur les terrain, Dives a fini par gagner. C'est en CFA 2 que s'écrira son avenir immédiat. Comme la Ligue de football de Basse-Normandie et le CNOSF, le tribunal administratif de Paris qu'avait saisi le SUD a donné raison au récent champion de DH. Il a rendu son verdict aujourd'hui. « C'est un vrai soulagement, témoigne Philippe Clément. Nous avons été victimes d'un complot et nous sommes bien contents d'en sortir vivants. C'est fabuleux. C'est la fin d'une période très compliquée sur le plan psychologique. On n'avait pas le droit de nous voler un championnat, un succès qu'il a fallu des années pour construire. C'est une épreuve que je ne souhaite à personne. »

 

Sur la côte, la délibération du TA est la fin d'un cauchemar. Brillant vainqueur du championnat de Division d'Honneur, dix points devant l'équipe réserve d'Avranches, Dives avait rapidement déchanté. Deux jours après l'issue heureuse de la saison, le promu se voyait reprocher une infraction – mineure, qui plus est – au règlement. Malgré des effectifs fournis dans les catégories jeunes, puisque douze équipes étaient enregistrées des U6 aux U11, une erreur d'écriture était pointée du doigt par les dirigeants de l'US Avranches. De fait, le papier de pré-engagement, rempli fin-août 2015, n'était pas correct. L'enregistrement informatique, seul à faire foi, était en revanche dûment complété. « Même si on avait fauté, ça aurait été lamentable car contraire à la logique sportive », soupire Philippe Clément.

 

La détermination divaise a payé

 

Recalé une première fois par la LFBN dans ce long feuilleton de l'été, Dives obtenait logiquement gain de cause en appel. Avranches ne l'entendait toutefois pas de cette oreille, désireux de réduire l'écart entre son équipe première pensionnaire de National et sa réserve, et portait l'affaire devant la Fédération française de football. Dives était débouté une seconde fois. Philippe Clément et ses dirigeants ne désarmaient pas. Début-août, en pleine préparation d'avant-saison, ils sollicitaient le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Comme la Ligue de Basse-Normandie quelques semaines plus tôt, l'instance donnait raison au SU Dives et recommandait (puisqu'elle n'est pas décisionnaire mais seulement consultative) à la FFF d'intégrer le club en CFA 2. La Fédération faisait la sourde oreille : son comité exécutif rejetait fin-août la proposition de conciliation émanant du CNOSF. « Certaines personnes ont le bras long... », estime Philippe Clément.

 

Le coup dur de trop ? Pas pour l'homme à la barre du navire depuis près d'un quart de siècle. Dives saisissait le Tribunal Administratif en guise de dernier recours. « L'audience a duré 2h45. On a été entendus et écoutés. » Dans l'attente de la réponse, les Divais étaient néanmoins contraints de débuter le championnat de DH, dont ils allaient disputer deux rencontres. Le jugement connu aujourd'hui les rend caduques. Surtout, la Fédération française de football est tenue d'intégrer le SUD en CFA 2 sous dix jours. « On joue samedi en Coupe de France, puis le week-end d'après en championnat. J'espère qu'on en saura plus d'ici 48 heures, puisqu'il faudra se préparer. Surtout si on joue dans la poule Rhône-Alpes. » Une possibilité qui n'est pas à exclure puisque ce groupe n'est pourvu que de treize équipes... Les quatre journées déjà écoulées en CFA 2 devront être rattrapées, sur des week-ends de trou ou en semaine.

 

« Je n'ai pas de haine mais j'ai honte pour certains »

 

L'« histoire à dormir debout » n'est pas totalement terminée. Après avoir obtenu gain de cause, Dives veut désormais faire la lumière sur les zones d'ombre persistantes, notamment la manière dont Avranches a obtenu certains documents. « On se battra jusqu'au bout », martèle Philippe Clément. Dans l'immédiat, la priorité est à ce nouveau départ. Dives ayant recruté dans l'optique de la montée qu'il avait acquise sur le terrain, son groupe est prêt sur le plan sportif. Et nul doute que les circonstances ont décuplé sa motivation. « Les joueurs ont eu un comportement exemplaire. Personne n'est parti. On a envie de croquer dedans à pleines dents. On a voulu nous faire mourir, mais on va courir d'autant plus. » Si la logique des zones géographiques est respectée, Dives pourrait retrouver Avranches cette saison. Une perspective qui n'émeut pas Philippe Clément. « Je n'ai pas de haine, j'ai plus honte pour certains. Le football est tout sauf une guerre. Je n'ai aucun esprit de revanche. On a notre conscience pour nous, d'autres doivent avoir plus de mal à se regarder dans la glace. Quand on est défait de dix points, on n'a pas à réagir de la sorte. »

 

Cinq ans après sa descente en DH, Dives va donc retrouver prochainement un championnat de CFA 2 qu'il connaît bien. Pendant neuf ans, la commune de 5 800 habitants y a été représentée. Elle est de retour au niveau fédéral, et c'est le sport qui en sort vainqueur.  

Parrain Rubrique - CFA 2

     

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr