craf2s sportacaen v2 4

Amiens encore fatal à Hérouville

30 janvier 2017 Ecrit par 

On avait vanté les mérites des amiénois la saison dernière en N2. Les picards, pensionnaires repêchés en Elite sont venus à bout des normands d'Hérouville. Ils ont parfois tremblé mais les voltigeurs camerounais de l’effectif picards ont remis les pendules à l’heure pour passer au tour suivant de la Coupe de France. Fin de la récré pour le VCH qui va pouvoir se concentrer sur le championnat…

 

Défaits par Hérouville en match de préparation, Amiens s’est gentiment renforcé avec l’arrivée de 2 nouveaux internationaux camerounais (Sali Hilé et Ndaki MBoulet) pour accompagner le passeur Ahmed Awal. Autant dire que le trio africain a fait des étincelles à Daniel Huet !!

 

Boostés par le défi et soucieux de ne pas prendre 3/0 en moins d’une heure, les Hérouvillais font une belle entame et assurent à leurs adversaires de coupe de France qu’ils devront s’employer pour stopper la belle épopée normande. Amiens fait jouer son expérience et distille des aces bien cuisinés aux oignons, courts croisés comme on ne les aime pas. Coach Demiselle avait aligné un 6 de départ inhabituel avec Hugo et Max Le Berre sur le banc. Le gourou tente un coup en fin de set en faisant entrer Max Le Berre mais Amiens gère et conclut 25/21.

 

Au second set, le pointu Sali Hilé s’énerve un peu et commence à attaquer en haut de la mire. Les aces pleuvent et Amiens semble s’envoler au sens propre et figuré. Hérouville tentera bien une remontée mais, tel un chat jouant avec son campagnol déjà condamné, Amiens crucifiera les locaux 26/24 dans le deuxième set.

Point positif car il faut en tout temps en trouver, l’ardeur des furieux et rythmés massacreurs de tambours s’estompe légèrement et permet au public de reposer ses tympans, sorte d’entracte à un concert des Wampas. Bref, Hérouville se hisse au niveau du club élite mais Amiens est décontracté dans ses baskets, 2 sets à 0.

 

De décontracté à suffisant, il n’y a qu’un pas et le relâchement du club pro additionné à une série impressionnante du central Moudingo vont propulser le VCH. Cratères, blocs de déglingos, le central picard a l’outrecuidance de défier le barbu au biceps apparent à celui qui a la plus grosse (frappe). Mal lui en a pris. Ce sera une fessée légèrement humiliante du viking timide. L’hétérogénéité de l’équipe amiénoise éclate admirablement car derrière, le trio camerounais, le relais des autres joueurs est assez pauvre. 25/17 pour Hérouville qui se prend à espérer faire de l’ombre aux experts, à Rodger et à la primaire de gauche.

 

Le VCH surfe sur une dynamique intéressante, un brin chambreuse et prend la tête dans le 4ème set. Une réception courageuse de Moudingo dans le bas ventre fait plisser les yeux compassionnels de tous les mâles de la salle mais le guerrier hérouvillais repart au combat et assène une ènième fixe burnée, ouf ! Les rotations amiénoises amènent des scuds tonitruants de Sali Hilé et Ndaki MBoulet et les visiteurs refroidissent l’atmosphère (le « juju, la porte » lancé en plein point par les joueurs Hérouvillais n’y est pas lié).

 

Fort logiquement et malgré une opposition plus que méritante du VCH, Amiens remporte ce huitième de finale 25/22 et s’épargne un tie-break piège. En zone mixte, l’entraineur picard Ali Nouaour confiait en effet avoir été agacé par la nonchalance de son équipe aux 3ème et 4ème sets. « Je leur ai dit que c’était un match qui se perdait facilement au tie-break s’ils ne réagissaient pas ensemble. » 4ème en élite, la contre-performance aurait fait tâche pour l’ogre Amiens.

 

Quant à notre gourou Jacques Demiselle, il arborait le demi-sourire du coach défait bien conscient que son équipe avait élevé son niveau de jeu pour rivaliser. « On fait un beau match pour les embêter un maximum. Amiens a joué sur courant alternatif. Malgré de belles séquences au bloc, on ne pouvait pas stopper leur ligne forte sur certaines rotations ».

 

Retour dans la torpeur du championnat de N2 dès dimanche prochain avec la réception de St Avertin, lanterne rouge qui doit repartir confortée dans son classement si Hérouville veut partir à l’assaut des play-downs avec le plein de points.

Gymnase Daniel Huet 14h le 5 février prochain

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr