Hérouville rase gratis sa bête noire

28 novembre 2016 Ecrit par 

Volley. Hérouville 3 - 0 Tours, Nationale 2 masculine. Défait lors des trois derniers duels par Tours, Hérouville se relance proprement par une victoire 3 sets à 0 en Nationale 2. De quoi ravir son coach Demiselle pour entamer les matchs retour.

 

La réserve du grand club de Tours, nantie de jeunes prometteurs côtoyant Hubert Henno ou Adam White, avait terrassé l’an passé le VCH par deux fois. De nouveau, en ouverture de la saison, Tours récidivait en nettoyant les Normands. Le VCH démarrait un petit calvaire avec quatre défaites de rang.

 

Les bêtes noires sont faites pour être vaincues et c’est là où le mythe de Samson trouve une nouvelle fois écho. Célèbres en France et en Navarre pour leurs chevelures laquées et impeccables, un rapide coup d’œil choque tout spectateur en ce dimanche frais et bucolique de novembre. Les coupes sont rases et moins funkies. Alors, le public s’interroge sur la force des Tourangeaux : se serait-elle envolée avec leurs mèches ?

 

Le VCH remporte en effet le set inaugural et ravit son audience bruyante et joyeuse comme pour un dimanche de primaires à droite. Deuxième set plus indécis avec un coup du sort un brin fâcheux dans le money time. Une erreur d’arbitrage donne le point à Hérouville et par la même un avantage conséquent. Personne à moins de 300 m n’avait loupé la faute de fil du passeur sauteur. On soulignera qu’outre les plaintes justifiées sur le moment, l’entraineur tourangeau Thomas Royer a fait preuve d’un fair play et d’un respect des plus honorables en évoquant ce fait de match avec le corps arbitral. « Des fautes d’arbitrage, il y en a toujours mais au vu du score et de ce que l’on produit comme jeu, je ne vais pas me cacher derrière cette excuse. » Merci Monsieur, ce débrief rapide d’après match était des plus glorieux.

 

Le dernier set ne vit pas le VCH trembler trop. Ayant rapidement creusé l’écart, le surplus d’adrénaline, l’inertie de la victoire et la résignation naissante des adversaires furent autant de facteurs amenant Hérouville à conclure par un sweep des plus délectables.

 

« Ça fait du bien ! »

 

Nulle pensée déplacée par ce titre aguicheur mais c’est à la fois ce qu’on lisait sur les visages des joueurs et ce qui sortait comme un soulagement de plaisir collectif. Trois points, pas de craquage pour relancer l’adversaire, un coach content. Jacques Demiselle cachait peu sa satisfaction : « Clairement, ce match nous fait du bien. La réception est propre, le groupe fonctionne bien et les résultats en découlent. Nous avons eu une semaine difficile avec des séances de travail dures donc je suis satisfait de ce bon résultat qui pourrait compter beaucoup dans la seconde phase. »

 

Souhaitant m’engouffrer dans un débat de fond quant à l’utilisation des centraux en attaque, Jacques Demiselle confiait à SportàCaen que la distribution au centre était plus forte, évidemment sous réserve d’une réception impeccable. Rendez-vous pour confirmer la semaine prochaine avec la réception d’un gros, Harnes le dauphin de la poule. On avait eu le droit à une belle joute l’an dernier. A déguster dimanche sans modération à 14h !!

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr