Camille Leclerc et Agathe Pichon poursuivent leur ascension

16 avril 2014 Ecrit par 

Photo Clément TougeronEt un podium de plus sur le palmarès déjà bien fourni de Camille Leclerc ! La Caennaise a décroché la médaille d'argent aux championnats de France d'aviron, disputés le week-end dernier dans le Gers. Après avoir frôlé l'élimination en demi-finale, elle savoure ce meilleur résultat obtenu en skiff poids léger. Une autre rameuse de la Société Nautique Caen Calvados a brillé en la personne d'Agathe Pichon, revenue de loin ces derniers mois et cinquième de la même épreuve. De quoi envisager l'avenir en bleu, blanc, rouge.


Deux Caennaises en finale du championnat de France, sur les six rameuses qualifiées, l'image était déjà belle. Après 2 000 mètres et près de huit minutes d'effort, Camille Leclerc et Agathe Pichon lui ont donné plus d'attrait encore. Le duo a fait honneur aux couleurs de la SNCC à Cazaubon. Ce ne fut pas sans mal ni sans suspense.


Demi-finales de tous les dangers


Les championnats de France se déroulent en quatre temps et débutent par un contre la montre de 2 000 mètres, la distance de course. Peu adepte de l'exercice, Camille Leclerc a terminé cinquième à neuf secondes de Julie Maréchal et six dixièmes de sa coéquipière Agathe Pichon, quatrième. « C'était pas top mais ça ne m'a pas trop perturbée », résume-t-elle. Sur l'étape suivante, les séries, il s'agissait en revanche de « mettre les choses au clair ». La première Photo Clément Tougeronplace obtenue avec huit secondes d'avance sur Agathe Pichon, deuxième de la même course, était une manière de le faire, au-delà de la qualification pour les demi-finales qui ne faisait pas l'ombre d'un doute. C'est ensuite que les choses se sont corsées pour la Caennaise. « J'ai failli passer à la trappe. Je n'ai pas réussi à suivre mon plan de course en demie, je me suis perdue. » Camille Leclerc, pensionnaire du pôle France à l'INSEP, rameuse confirmée et maintes fois médaillée dans une discipline en renouveau sur le plan français, n'a évité la catastrophe que pour sept dixièmes de seconde ! Dans la course suivante, Agathe Pichon a connu la même frayeur. Après un bon départ, elle s'en est sortie pour une demi-seconde. « J'étais déjà très contente d'atteindre la finale après une demie très serrée et une deuxième partie d'année 2013 très compliquée. » Les Bas-Normandes avaient eu chaud, mais elles étaient bien décidées à en découdre le lendemain, aux lignes 1 et 6. Pour Agathe Pichon, il s'agissait de faire mieux que la sixième place obtenue la saison précédente. Pour Camille Leclerc, le podium était la seule option envisageable...


De retour au top


Problème, « je n'avais pas du tout confiance en moi après la demi-finale, j'étais complètement perdue ». Une sortie le soir même, la proximité des écarts et le discours rassurant de Matthieu Chapron ont permis à l'athlète de « [se] calmer ». Dimanche, Camille Leclerc abordait la dernière épreuve avec la détermination qui la caractérise. Elle franchissait en tête les 500 premiers mètres de course, suivie de près par la tenante du titre et grande favorite Julie Maréchal. « C'est parti plus fort que d'habitude car en général je pars devant, explique-t-elle. J'ai creusé l'écart dans le deuxième 500 mètres. J'étais vraiment facile, je n'avais pas mal aux jambes. C'était une sensation bizarre. » Sa rivale d'Aiguebelette n'était néanmoins pas loin. Elle passait devant à la mi-course et affichait une avance de deux secondes au moment d'attaquer les derniers 500 mètres. À l'arrivée, l'écart était le même. « Si je crois un peu plus en moi, je peux la battre. » Cependant, Camille Leclerc n'avait que quatre dixièmes d'avance sur une Rachel Jung revenue pleine balle après un début de course très compliqué. Mais la quatrième place concédée l'année dernière est définitivement rangée au rang des mauvais souvenirs et des accidents de parcours. Pour Agathe Pichon, ce sont les déboires de 2013 qui sont en train de s'effacer. Malgré une préparation gênée par les blessures, et après une longue coupure l'année dernière, la jeune rameuse de tout juste 20 ans a elle aussi réalisé son meilleur résultat. « Sur le coup, il y avait une légère déception car j'étais quatrième sur la première partie de course. Je me suis fait dépasser par Rachel Jung et je n'ai pas réussi à tenir. En relativisant, je me dis que c'est quand même une belle performance. Mais je veux toujours faire mieux... » Reste que cette cinquième place ouvre de belles perspectives pour la pensionnaire du pôle espoir de Nantes. Les épreuves forgent le caractère.


De belles perspectives à venir


L'avenir s'inscrit désormais en bleu, blanc, rouge pour les Caennaises. Camille Leclerc vise les championnats d'Europe en double avec Julie Maréchal ou Rachel Jung, puisque les trois athlètes sont en concurrence pour deux places. Les prochains stages détermineront la composition du bateau international. Agathe Pichon a également été retenue dans le collectif France parmi les moins de 23 ans. « Si la Fédération décide de faire un quatre de couple, je ferai les mondiaux à Varèse en juillet. » Il s'agirait de sa première sélection internationale, dans le sillage d'une Camille Leclerc passée elle aussi par l'équipe de France des moins de 23 ans. Avant ces échéances, les deux éléments de la Société Nautique Caen Calvados auront une médaille d'or à aller chercher lors des championnats de France bateaux longs, les 7 et 8 juin. A priori, le titre qui leur était promis l'année dernière (Camille Leclerc l'avait finalement remporté avec Delphine Cavoit) ne peut pas leur échapper. « Quand je suis rentrée à Nantes dimanche, on m'a dit "on sait qui sera devant aux France", mais je ne veux pas trop m'avancer. On aura très peu de temps pour s'entraîner ensemble. » C'est plutôt une bonne nouvelle compte tenu du calendrier que peuvent espérer les deux athlètes...

Photos Clément Tougeron

Pour voir la finale en vidéo

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr