Boxe. Maxime Beaussire vise à nouveau l'Europe

10 novembre 2017 Ecrit par 
Photo Didier Eudes

En avril 2017, Maxime Beaussire subissait sa première défaite chez les professionnels. Challenger de Zakaria Attou pour le titre de l'Union Européenne des super-welters, il s'inclinait aux points et accusait le coup. Sept mois plus tard, Maxime Beaussire va de nouveau combattre pour l'obtention de cette ceinture laissée vacante. Il a rendez-vous ce soir à Calais pour défier Joffrey Jacob.

 

Des mois d'entraînement intensif et une dernière épreuve pour finir. 36 heures avant la pesée, programmée la veille du combat, Maxime Beaussire arrête de s'alimenter. 24 heures avant, il stoppe toute hydratation. Hier matin, dans la voiture qui l'emmenait à Calais, le boxeur normand en était à la moitié de ce que chacun vivrait comme un calvaire... sauf lui et ses collègues. « On est habitué, relativise-t-il. On fait tous ça. C'est une période que je gère bien. Quand le cerveau dit quelque chose, le corps suit. » Le but, bien sûr, est de perdre le ou les kilos qui permetront de monter sereinement sur la balance. « On recharge ensuite. J'aurai une trentaine d'heures pour récupérer. » Pas de festin au menu pour autant. Maxime Beaussire mangera protéiné. Viande blanche, riz et fruits seront de circonstance. Le gras attendra.

 

Ce soir, sous les coups de 21h30 et devant les caméras de SFR Sport, Maxime Beaussire aura une revanche à prendre. Le titre de l'Union Européenne qu'il ambitionne, il le voulait dès le mois d'avril. Une défaite face à Zakaria Attou, qui a laissé la ceinture vacante pour s'attaquer à l'échelon supérieur, avait brisé ses espoirs. « J'ai changé beaucoup de choses depuis, ce qui m'a permis de ne pas ressasser cette défaite. Je me suis préparé dans un environnement différent (Laize-la-Ville au lieu de Rouen, ndlr), avec de nouveaux sparring partners et un nouvel entraîneur, Franck Nicotra. » Cet ancien champion d'Europe s'était éloigné du milieu de la boxe depuis 25 ans. Frère du promoteur de Maxime Beaussire, Davide Nicotra, il a accepté de revenir pour encadrer le Conquérant. « Florian Roulleau reste mon préparateur physique, mais c'est Franck qui a géré l'entraînement technico-tactique. »

 

 Une étape de la plus haute importance

 

Maxime Beaussire l'affirme : il est prêt à en découdre. « Je me sens vraiment bien. Je suis bien préparé, et bien dans ma tête. J'ai fait évoluer ma préparation en intégrant pas mal de technique dès la préparation physique. Franck (Nicotra), avec sa grosse expérience, m'apporte énormément. Je suis confiant. » Joffrey Jacob aborde probablement l'échéance avec le même état d'esprit. Le boxeur de 25 ans est invaincu chez les professionnels en 17 combats. Il aura en outre l'avantage d'évoluer à domicile. « Je ne le connais pas spécialement. Il vient d'une grande famille de boxe puisque son père a été champion du monde et son frère champion d'Europe. Il est grand longiligne, a un très bon direct du gauche et une très bonne vision. Mais ce n'est pas un gros frappeur. » Face à lui, le Conquérant sait qu'il devra être offensif, comme à son habitude, « mais savoir aussi reculer quand il le faudra. On a beaucoup travaillé la défense, et des attaques plus percutantes. »

 

Le titre de l'Union Européenne est une sorte de deuxième division continentale, ce que serait l'Europa League au foot. L'étape suivante, la Ligue des Champions en version boxe, est la ceinture EBU, celle délivrée par le championnat d'Europe. « C'était l'objectif 2017, c'est désormais clairement l'objectif 2018, annonce Maxime Beaussire. En cas de victoire (ce soir), je me positionnerais quasiment comme le challenger. Cela m'ouvrirait les portes de l'EBU. » Maxime Beaussire n'en est pas encore là. Un gros combat l'attend avant de relever de nouveaux défis. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr