Boxe. Pour Maxime Beaussire, McGregor risque de « vite faire dodo »

26 août 2017 Ecrit par 

Un milliard de téléspectateurs sont attendus devant leur écran dans la nuit de samedi à dimanche pour suivre le combat de boxe entre Floyd Mayweather et Connor McGregor. L’Irlandais, grande figure du MMA (arts martiaux interdits en France) espère mettre un terme à l’invincibilité de l’Américain. Nous avons demandé au boxeur normand Maxime Beaussire ce que lui inspirait ce duel.

 

 

Lancé dans sa conquête de la ceinture européenne, Maxime Beaussire ne se lèvera peut-être pas dans la nuit pour observer le combat. Mais dès dimanche matin, le natif de Saint-Lô regardera le premier replay sur lequel il tombera. Sans la moindre incertitude toutefois. « Je connais le résultat en avance. McGregor est un combattant, extrêmement bon, mais totalement novice dans la boxe. En face de lui, il y aura le meilleur des meilleurs. S’il ne se passe rien dans les quatre premiers rounds, on pourra éteindre la télé. »

 

Comme tous les autres connaisseurs, Maxime Beaussire ne miserait pas une seule petite pièce sur l’Irlandais de 29 ans, champion des poids légers en UFC (ultimate fighting championship). Il lui reconnaît toutefois quelques petits atouts. « Il n’a rien à perdre et il a la boxe pour déranger Mayweather. Il va faire un combat de rue, c’est ce qu’il faut pour essayer de l’embêter. Mayweather a du mal avec ça. Pour avoir une chance contre lui, il ne faut pas être propre. C’est le seul crédit que je donne à McGregor : ne pas résister son adversaire et y aller comme un bœuf. Mais s’il se fait contrer, il va faire dodo assez vite. »

 

« Plus du show que de la boxe »

 

Maxime Beaussire est sûr de lui : « ce combat est survendu ». Son attrait ? « Les plus grosses stars de la boxe et de l’UFC vont s’affronter. L’intérêt sportif n’est pas si important que cela, c’est du business. Ce n’est plus de la boxe, c’est vraiment du show. Deux entités vont se rencontrer, le noble art contre le MMA. » Et le sociétaire du Ring Malherbe de Caen de préciser que tous les billets n’ont pas encore trouvé preneur pour l’événement, preuve selon lui que « les vrais connaisseurs sur place ne payent pas des sommes astronomiques pour voir ça ».

 

L’incroyable médiatisation autour du combat de l’année, ou parodie pour d’autres, reste une bonne chose pour Maxime Beaussire. « Tout le monde me parle de ce combat, même ceux qui n’y connaissent rien. Le fait que McGregor soit une grande gueule charismatique et un européen y contribue sûrement. C’est positif en terme de visibilité. Par contre, ça ne serait pas bon du tout pour les boxeurs s’il gagnait. Mais si c’était le cas, si un débutant battait un boxeur confirmé, ce serait un extraterrestre. »

 

Maxime Beaussire veut la ceinture

 

Bien loin de ces sommets mêlant étroitement combat et gros sous, Maxime Beaussire prépare sa confrontation avec Joffrey Jacob pour l’obtention de la ceinture de l’Union européenne. Battu le 10 juin pour la première fois de sa carrière professionnelle, un échec qu’il n’a pas totalement digéré, le Normand aura l’occasion de se rattraper le 10 novembre à Calais. « La plus grosse partie de ma préparation débutera mi-septembre, indique-t-il. Avant cela, je m’apprête à attaquer un bon cycle de trois semaines. Joffrey Jacob a moins de combats que moi mais est issu d’une grande famille de boxe, il y baigne dedans depuis qu’il est né contrairement à moi. » Maxime Beaussire devra toutefois reprendre sa marche en avant contre le boxeur de 25 ans pour pouvoir ensuite se projeter sur son objectif majeur, la ceinture EBU. C’est celle qui sacre le vrai champion européen. « Le titre de l’Union européenne est à la boxe ce que la Ligue Europa est au foot, explique-t-il. La ceinture EBU, c’est la Ligue des Champions. » Et celui qui rêve de boxer à d’Ornano l’a en ligne de mire. Mais cela ne nous rapproche pas tellement des strass et paillettes du duo Mayweather-McGregor.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr