craf2s sportacaen v2 4

La visite médicale de non contre-indication à la pratique du sport

13 août 2015 Ecrit par  Dr Franck Poisson

Nous sommes en août, et arrive la période de reprise des activités physiques. Certains profitent du beau temps et de la douceur des journées pour se remettre seuls ou entre amis en forme, d’autres reprennent le chemin des terrains et des salles de sport pour rejoindre leur équipe en vue de la reprise de leur saison. La période de la préparation physique est primordiale pour pouvoir préparer les joueurs à leur saison, leur faire reprendre de bonnes habitudes et éviter la survenue de blessures.

 

 

Je vais revenir dans les prochains articles sur les règles alimentaires et d’hydratation à respecter pour éviter une baisse de ses performances et la survenue d’un risque de blessure accru.

 

Mais avant tout cela, vous allez devoir passer par le cabinet de votre médecin pour récupérer votre précieux sésame : le certificat médical de non contre-indication à la pratique du sport.

 

Si pour certains sportifs (et même malheureusement certains de mes confrères) cette étape ne se résume qu’à une signature en bas d’un papier, elle revêt pourtant un intérêt primordial pour vous sportifs : l’objectif principal est de dépister une incapacité, avec des objectifs sous-jacents qui sont prévenir, informer, éduquer, orienter et, voire même, effectuer des actes curatifs si besoin. Elle permet de réduire la morbidité due au sport (le risque de problèmes), d’évaluer les chances de réussite et d’épanouissement. Elle met en jeu la responsabilité du médecin qui signe le certificat, sachez-le.

 

Le certificat est un document nécessaire pour toute inscription dans le cadre de compétition. Légalement, tout sportif loisir, scolaire, qui ne participe pas à des compétitions, n’a pas besoin d’un certificat. Mais une visite médicale reste toujours plus sécurisante.

 

Quelles sont les modalités de cette visite ?

 

Le médecin va devoir évaluer le risque de blessures, et évaluer le risque cardiovasculaire inhérent au sport que vous vous préparez à pratiquer. Ce pourquoi, un interrogatoire précis, un examen médical complet orienté, voir des examens complémentaires, doivent être bien conduits.

 

Ainsi, tout ceci doit se faire au sein d’une consultation spécifique. Ne demandez votre votre certificat à la fin d’une consultation pour une angine. Votre médecin devra tout reprendre depuis le début, et ceci lui coûte du temps… L’interrogatoire précisera si le patient a des antécédents familiaux ou personnels, des antécédents sportifs (blessures), quels sont les sports pratiqués, quelle est l’hygiène de vie du patient, et où en sont ses vaccinations.

 

Il est important de prendre en considération le niveau de pratique du patient, s’il s’agit d’une reprise du sport après une longue période de repos, si les entraînements vont être différents ou plus nombreux. La notion d’un âge supérieur à 35 ans et la notion d’antécédents familiaux ou personnel d’un événement cardiaque doivent être soulevées. Le médecin doit aussi questionner le patient sur sa façon de récupérer des efforts : y-a-t-il des douleurs, des vertiges, des palpitations, des malaises, des gênes respiratoires pendant ou après l’effort ? Tout ceci va conditionner les examens complémentaires à pratiquer.

 

 

L’examen du patient va comporter différents aspects :

  • La prise du poids et de la taille.

  • Un examen dentaire et ORL

  • Un test de la vision et surtout du champ visuel

  • Un examen pulmonaire avec pour les asthmatiques une mesure du Débit de pointe expiratoire

  • Un examen de tout l’appareil locomoteur : vérifier les articulations, les tendons, le rachis

  • Un examen podologique et postural, debout sur un podoscope

  • Un examen neurologique pour certain sport peut être intéressant (sports de contacts)

  • Un examen cardiologique, avec une auscultation du cœur, la prise de la tension, la palpation de pouls.

 

La réalisation de flexions lors du test de Ruffier ou le Step Test ne comporte aucun intérêt et doit être banni des cabinets médicaux. Il a été prouvé qu’ils n’ont aucune signification. Par contre, à la suite de ce bilan clinique, le médecin pourra vous faire un électrocardiogramme, voire vous proposer de réaliser une épreuve d’effort ou une échographie cardiaque en fonction de votre niveau, de votre âge ou de vos antécédents.

 

Nous avons tous un exemple malheureux de jeunes sportifs décédés sur les terrains de sport, alors qu’ils semblaient en pleine possession de leur forme. Seulement, certains d’entre nous sont porteurs d’anomalies cardiaques, qui pourront un jour se révéler par des malaises, des troubles de la récupération de l’effort, ou des arrêts cardio respiratoires. Il a été démontré que la réalisation d’un ECG chez les jeunes compétiteur, au repos, pouvait permettre de déceler 77 % de ses anomalies. Et donc d’éviter le décès de 77 % des patients atteints par ses pathologies silencieuses. Les cardiologues du sport recommandent de réaliser un ECG chez tous les jeunes à partir de 12 ans, tous les trois ans, puis de faire des Epreuves d’effort à partir de 45 ans, voire 35 ans dans certains cas.

 

Votre médecin traitant peut faire des ECG, mais son interprétation est parfois difficile. Il faut donc consulter un Médecin du Sport ou un Cardiologue, exercés à lire des résultats parfois compliqués. Enfin, l’ECG est un examen obligatoire pour tous les doubles surclassements.

 

Voilà donc tous les enseignements que peuvent vous apporter une visite médicale. Plus que l’obtention d’un coup de tampon, elle doit vous permettre de mieux connaître votre état de forme, vos capacités, vos limites, de pouvoir poser les questions à votre médecin, pour une reprise sans inconnue, plus sûre et sereine.

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr