Tennis de table. La satisfaction Marcos Madrid

02 novembre 2017 Ecrit par 

Le Caen TTC reçoit Issy-les-Moulineaux vendredi soir (19h30) avec le besoin impérieux de prendre trois points pour conserver l’ambition d’une remontée immédiate. Dans cette quête, les Caennais pourront s’appuyer sur leur leader Marcos Madrid, seule satisfaction du début de saison.

 

Dans un début de saison plutôt morose, il est le seul à ne pas décevoir. Marcos Madrid, numéro 43 français, a remporté la totalité de ses matchs en Pro B. Sur les huit points ramenés par sa formation au cours des quatre journées disputées, il en a récolté cinq. À l’inverse d’un double très loin du compte, battu quatre fois consécutivement, et d’un Jakub Kosowski tout aussi décevant malgré les deux victoires qu’il a glanées, Marcos Madrid assume pleinement son statut de joueur phare. « Il répond aux attentes et au niveau correspondant à son classement, constate Xavier Renouvin. Il fait partie des meilleurs joueurs du championnat. Il n’a joué que contre des garçons moins bien classés que lui jusqu’à présent, mais qui sont morts de faim quand ils l’affrontent. »

 

Une régularité à confirmer

 

Passé deux fois par l’exercice périlleux de la belle, qui fut nécessaire pour dominer le Tourangeau Lucas Moland et l’Argentanais Arseniy Gusev, le Mexicain a décroché ses trois autres victoires sur le score plus autoritaire de 3 à 0. « Il a eu des matchs difficiles, mais à l’arrivée il les a tous gagnés. C’est ce qu’on demande à un sportif de haut niveau. Mentalement, il a toujours été là. » Le constat constitue en lui-même une réelle satisfaction compte tenu des tie breaks laissées en cours de route la saison dernière. En descendant d’un cran, Marcos Madrid semble avoir redonné certaines garanties. « C’est important que je sois constant, souligne-t-il. J’ai envie de rester régulier. »

 

La saison dernière, le numéro 150 mondial n’avait remporté que cinq matchs en Pro A, ce qui ne l’avait pas empêché de créer la sensation en dominant Mattias Karlsson, solide membre du top 30 mondial. « La saison n’avait pas été si compliquée que cela, estime Xavier Renouvin. Il avait manqué un peu de régularité. Cela aurait été bien s’il avait gagné quelques matchs de plus, mais il était au niveau attendu. » L’écart dans les résultats enregistrés met en exergue la profonde différence existant entre Pro A et Pro B. « Dans une équipe de Pro A, Marcos serait numéro 3 voire numéro 4. En Pro B, il est un des leaders du championnat. » Il y a trois ans, avec Nice, « il tournait à 80 % de victoires en Pro B », indique Jimmy Devaux.

 

Un gros test contre Issy

 

La descente subie par le Caen TTC a permis de relancer cette dynamique positive. « Cela fait du bien de gagner, admet Marcos Madrid. J’ai le niveau pour battre n’importe qui en championnat, mais cela peut aussi m’arriver de faire n’importe quoi. L’essentiel est de ne pas faire de contre-performance. » Demain, le trentenaire sera amené à affronter Alexandre Cassin, jeune prodige du ping français, ou Hampus Nordberg, autre bon joueur évoluant à Issy-les-Moulineaux. Il s’agira dans tous les cas d’un test majeur pour le pongiste caennais, dont les résultats pèsent (trop ?) lourd dans les décomptes finaux. Et si le Caen TTC veut préserver de l’ambition, une victoire semble déjà essentielle. « L’objectif est de remonter en Pro A mais ça risque d’être compliqué cette année… On n’a peut-être pas l’équipe pour. Si on commence à avoir des résultats en double, cela peut toutefois changer beaucoup de choses. »

 

 

En parallèle, Marcos Madrid poursuit sa carrière internationale avec l’ambition de se « rapprocher du top 100 », ce que le nouveau classement établi à partir de janvier pourrait favoriser. L’été prochain, il tentera de remporter une deuxième fois les Jeux des Caraïbes. Et, déjà, les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo sont dans un coin de sa tête. Pas seulement pour participer comme l’année dernière au Brésil. À 31 ans, Marcos Madrid a encore beaucoup d’appétit. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr