Tennis de table. Déception pour le Caen TTC

26 septembre 2017 Ecrit par 

Tennis de table. Caen 1 – 3 Tours, 1ère journée de Pro B. Le Caen TTC a raté son entrée en matière. Relégué en Pro B à l’issue de la saison passée, il s’est incliné 3-1 devant Tours et n’a donc pris qu’un point sur les trois escomptés. La faute, notamment, aux deux revers de Jakub Kosowski.

 

L’ambitieux Caen TTC, bien décidé à remonter en Pro A sous deux ans, a trébuché dès son entrée en matière. « C’est une vraie déception. Il faudrait être stupide pour dire l’inverse », admet sans détour Xavier Renouvin. Son équipe a subi deux écueils majeurs devant Tours : le stress… et le double.

 

Jakub Kosowski en difficulté

 

L’aspect mental semble avoir pesé lourd sur les épaules de Jakub Kosowski. Attendu comme le leader de l’équipe, le Polonais a chuté par deux fois. Il a d’abord perdu contre l’expérimenté Michel Martinez sur un score de 3-0 pas tout à fait représentatif des débats. Le Caennais a mené 10-8 dans le deuxième set puis 10-9 dans le dernier. Il a finalement perdu les trois manches 12-10.

 

Pas rassuré par ces premiers pas, il a de nouveau perdu face au plus modeste français Grégoire Jean. Cette fois, c’est à la belle que la partie s’est décidée. Jakub Kosowski a pourtant mené 1-0 puis 2-1 dans cette partie. Il a laissé filer trop de points, notamment sur plusieurs erreurs consécutives au service, pour espérer l’emporter. « Il a perdu son service quand (Grégoire) Jean a été super agressif au retour, explique Xavier Renouvin. Jean est un bon joueur, c’est un fighter. Mais quand un joueur perd confiance, c’est difficile de la retrouver ensuite… »

 

Le double balayé

 

Malgré ses 35 ans, Jakub Kosowski n’a pas réussi à faire totalement abstraction du contexte. « Je me suis mis moi-même de la pression, reconnaît-il. Le stress m’a empêché de m’exprimer comme je je voulais. Quand les fins de sets sont serrées, le mental fait toute la différence… » Pour Jakub Kosowski, l’essentiel est donc de « garder la tête haute, rester positif et continuer de se battre. Les victoires vont suivre. » En attendant, la recrue du Caen TTC est « désolée auprès des spectateurs pour [sa] performance ». « Je ferai tout pour mieux jouer au prochain match. »

 

Caen a perdu deux points avec son numéro 1. L’autre défaite, c’est le double qui l’a subie. Et là, il n’y eut pas la moindre petite place pour le suspense. Marcos Madrid et Dorian Zheng ont été balayés par le duo emmené par le multiple champion de France de la spécialité, Michel Martinez. En trois sets, les Caennais n’ont inscrit que onze points (2-11, 8-11, 1-11). « Ce match [contre Tours] est un petit avertissement concernant le double, estime Marcos Madrid. Cela représente 33 % du résultat final. Il y avait un double exceptionnel en face, mais on doit faire mieux. »

 

Ne pas perdre confiance

 

Xavier Renouvin n’y va pas par quatre chemins, le double était « catastrophique ». Avant qu’il ne débute, le score était de parité. Marcos Madrid avait difficilement écarté le jeune Lucas Moland, 19 ans. « C’était un match bizarre, indique le Mexicain. J’étais presque obligé de gagner. Je remporte le premier set 11-1, puis je fais des erreurs et il gratte les deux sets suivants 11-9. J’ai de nouveau gagné la quatrième manche 11-1, et la belle s’est bien passée (11-6). Mais je dois être plus performant et plus stable dans mon jeu pour ne pas laisser l’adversaire élever son niveau. » L’essentiel a toutefois été réalisé sur ce match, et il a au moins permis à Caen de ne pas rester bredouille. Le système de comptabilisation des points est le même que la saison dernière. Chaque match gagné dans la soirée rapporte donc un point.

 

L’essentiel pour Caen est désormais de repartir de l’avant. « La saison est longue », rappelle Xavier Renouvin. Les Caennais ont le temps de se refaire la cerise. « Tout le monde nous voit parmi les trois-quatre favoris et va donc vouloir nous taper. On joue la montée sur deux ans, il y a une attente de résultat. Quand la situation est délicate, cela peut peser sur les joueurs. » Jakub Kosowski en a fait les frais hier, mais les premières observations ne remettent rien en question, à en croire le coach local. « Le plus important est de ne pas perdre confiance. Je ne suis pas inquiet, mais il va falloir gagner rapidement. » Ce sera l’objectif dans deux semaines à Boulogne-Billancourt.

 

 

Les résultats

 

Marcos Madrid 3 – 2 Lucas Moland (11-1, 9-11, 9-11, 11-1, 11-6)

Jakub Kosowski 0 – 3 Michel Martinez (10-12, 10-12, 10-12)

Dorian Zheng / Marcos Madrid 0 – 3 Michel Martinez / Grégoire Jean (2-11, 8-11, 1-11)

Jakub Kosowski 2 – 3 Grégoire Jean (11-9, 6-11, 11-8, 3-11, 8-11)

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr