craf2s sportacaen v2 4

Caen sans point face à Pontoise

29 mars 2017 Ecrit par 

Tennis de table. Caen 0 – 3 Pontoise, 12ème journée de Pro A.  La réception de Pontoise devait être un mélange de match de gala face aux champions d’Europe en titre et un espoir de points dans cette rude lutte pour le maintien en Pro A. Hélas, trois fois hélas, le Caen TTC repart broucouille, frustré mais pas abattu, triste mais combattant. Retour sur cette soirée avec un invité de marque pour donner le coup d'envoi fictif.

 

Inaugurant son service de billeterie en ligne, le Caen TTC a fait salle comble pour la réception de Pontoise et son artillerie lourde. En effet, Pontoise alignait Marcos Freitas, portugais pointant au 14ème rang mondial, le suédois Mattias Karlsson au 24ème et Tristan Flore 75ème. Excusez du peu !

Le match aller avait vu Caen l’emporter, certes sans le leader de Pontoise Marcos Freitas mais le TTC nourrissait de légitimes espoirs d’accrocher 1 ou 2 matchs si précieux pour les dépatouiller de la place de lanterne rouge. 

 

Une guest star pour le coup d’envoi fictif avec la présence de Rémy Vercoutre, gardien du temple des buts du Stade Malherbe. Le bougre a une certaine maitrise de la petite balle ronde et gratifie un public ravi d’un smash rageur et victorieux pour conclure la démo improvisée.

 

Tactiquement, Pontoise avait dérogé à ses habitudes en échangeant ses joueurs pour l'ordre des matchs. Le résultat est moyennement accueilli par les Caennais qui misaient sur une confrontation Freitas/Lorentz et sur de récentes victoires de leur star française. C’est donc Alexey Liventsov qui s’y colle face au portugais Freitas.

 

Freitas lance Pontoise

Ô combien crispante fut cette entame de match entre un Liventsov conscient de l’enjeu de lancer la machine et un Freitas prenant ses marques dans la salle adverse. La crispation d’Alexei aura raison de lui dans ce premier set remporté assez facilement par le joueur de Pontoise. Récemment auréolé d’un titre de champion de Russie, Alexey Liventsov serre le jeu et part à la bataille pour égaliser après un second set de toute beauté remporté 15/13, de quoi ravir la salle Rufa bien garnie.

 

Le russe ne laisse pas son opposant s’exprimer au début du 3ème set et réprime toute tentative avec autorité. C’est sans compter sur l’opiniâtreté du portugais qui fait valoir son rang de top player et revient dans le match en faisant preuve de constance. Ce set est évidemment primordial pour le match et la rencontre. Malheureusement, Marcos Freitas se montre plus décisif et profite de ses services pour l’emporter 14/12.

 

Le dernier set défilera beaucoup plus vite et Pontoise prend la main dans ce match, non sans regrets pour les caennais 1/0.

 

Pontoise16 17

de g à d : Christian Adam (coach), Niagol Stoyanov (remplaçant), Tristan Flore, Mattias Karlsson et Marcos Freitas  

 

Vercoutre en sport passion

Le portier du Stade Malherbe nous fait le plaisir de répondre à quelques questions à la pause. Pour sa première sortie pour du tennis de table, il a gentiment répondu à la demande de coup d’envoi de prestige ; « J’aime le sport et je vais souvent voir du hand, du basket ; je suis très impressionné par la vitesse et les appuis des pongistes ». Questionné sur l’inspiration éventuelle des autres sports sur son entrainement et sa préparation, Rémy précise « je suis un basketteur à la base donc je me nourris de pas mal de choses que je constate chez les autres sportifs de haut-niveau. Les gars [au tennis de table] sont hyper fléchis et vifs dans leurs déplacements. Il y a quelques similitudes avec le rôle spécifique du gardien de foot. »

 

Quand on attaque le volet foot pour prendre la température du Stade Malherbe, le discours conserve la même passion : « On doit garder le cap, l’équipe joue bien. Il nous reste 8 matchs et on finit par le PSG… On sait que le club qui va lâcher descendra. » Une sorte de course éliminatoire que Caen connait pour avoir fréquemment été dans cette position de survie en fin de saison. « Les attentes sont importantes cette année car nous avons fait une saison exceptionnelle l’an dernier. La vraie place de Caen est plus à lutter pour le maintien, il faut être lucide. On est cette saison beaucoup plus sur une année classique mais on fera tout pour se maintenir au plus tôt. »

 

Vercoutre Pontoise

 

Retour au ping avec Romain Lorentz

Romain Lorentz affichait beaucoup de détermination ce mardi. Il empoche le 1er set assez tranquillement mais le grand scandinave Karlsson passe en mode machine au second et recolle au score. Au 3ème set, les joueurs élèvent encore leur niveau de jeu et Lorentz passe du côté éclairé au bout du suspense, 2/1 tout reste à faire. Le récent médaillé de bronze aux championnats de France enchaine et semble maitriser ce match face au rude suédois qui ne laisse que peu de cadeaux.

 

Un soupçon de réussite méritée propulse le Caennais en tête à 7/6 dans le 4ème mais voilà, le temps-mort tactique tombe pour Pontoise. Qu’il fut décisif ce #$!!@ de temps mort !!! Karlsson tire le maximum de cette coupure et conclut 11/8 pour s’offrir une belle. Romain mettra trop de temps à se remettre de la perte de ce set.

 

Le #24 mondial termine le boulot et propulse Pontoise à 2 /0.

 

Il eut fallu un Madrid galactique…

Marcos Madrid entre en scène avec un rôle complexe face au jeune loup prometteur du ping français Tristan Flore. Et le loup démarre sur les chapeaux de roue, ça va très vite et l’écart se monte à 1/7. Besogneux et virevoltant sur les rallies, Marcos recolle à 10/10 en faisant s’embraser Rufa. Flore ne fut pas champion de France en 2012 à 17 ans pour rien et l’emporte 12/10. Le second set voit une majorité des initiatives de Marcos Madrid échouer d’un rien.

 

madrid istres 1617

Comme le précise ce grand philosophe pongiste Simon Perrot, mû en chauffeur de salle, « Le tennis de table se joue à des détails ! » Le local remporte tous les échanges spectaculaires mais fait preuve de moins de constance sur ses retours. Flore récolte les fruits et sweep 3/0 le mexicain.

 

Foutu comptage de points

Cruelle une nouvelle fois, la défaite est cinglante et sans appel. 3/0, fanny au bar pour le Caen TTC. On apprend par la même que Roanne a gagné et prend le large dans la lutte au maintien. Qu’à cela ne tienne, Romain Lorentz nous fait la gentillesse de débriefer rapidement : « Une nouvelle fois 3/0, c’est frustrant, on sent que les occasions sont là, notamment dans le match d’Alexey et le mien. Marcos n’est pas si loin mais on ne lui fait pas un cadeau en le lançant à 0/2. Ils ont changé leur ordre de joueurs. C’est vrai que j’ai de bons résultats face à Freitas mais, contre Karlsson, je sens que j’ai le match en contrôle. Le fameux temps mort me casse le rythme et je n’arrive pas à revenir en début de belle. C’est une très mauvaise opération pour le maintien, surtout que Roanne gagne en même temps. »

 

On a senti un Romain très déçu certes mais combatif et tourné vers l’avenir proche. « Il reste encore 6 matchs, on doit donner le maximum pour aller chercher ce maintien ». L’autre aspect qui crève les yeux, c’est la solidarité. Outre le discours extrêmement et franchement emprunt du collectif, Romain conclut : « On va se battre et TOUS ensemble ». Quand on vous parle de passion et de sports collectifs, les passerelles entre différents sports ne sont pas si grandes et on peut vous assurer que la même envie brillait dans les yeux de Rémy Vercoutre et Romain Lorentz.

 

Inutile de vous dire que les prochains matchs seront cruciaux. Caen va à Chartres, actuel leader, le 4 avril mais recevra surtout Roanne le 14 avril à 19h30. A vos agendas, amis sportifs !

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr