Double promotion pour le Caen TTC

04 janvier 2017 Ecrit par 
L'équipe promue en Nationale 1.

Le Caen TTC a connu une première partie de saison riche en émotions ! Si son équipe première ne pointe qu’à l’avant-dernière place de Pro A malgré un excellent bilan de quatre victoires pour autant de défaites, la B et la C accèdent chacune au niveau supérieur.

 

« C’est génial ! » Jimmy Devaux ne boude pas son plaisir. Le Caen TTC a dépassé ses attentes durant la première phase. Si la montée de son équipe réserve en Nationale 1 était l’objectif affiché, notamment pour permettre à « Dorian (Zheng) et moi-même de jouer des bons matchs » (Jimmy Devaux), celle de l’équipe C en Nationale 2 n’était pas à l’ordre du jour au coup d’envoi de l’exercice. Elle s’est pourtant elle aussi convertie. Finalement, la seule touche plus mitigée provient du sommet, l’équipe de Pro A n’étant que neuvième en dépit de résultats très positifs. Les quatre victoires – autant que Pontoise, quatrième – sont ternies par les lourdes défaites concédées en parallèle. Les Caennais subissent la nouvelle comptabilisation des points offrant un très confortable bonus aux vaincus de peu. La densité et l’homogénéité de la Pro A promettent une phase retour très disputée.

 

Pas de phase retour pour les équipes B et C, puisque la saison est séparée en deux parties bien distinctes. Accession et relégation se font dès le mois de décembre. Caen a gagné sa promotion en terminant premier de la poule C de Nationale 2. Les Normands ont réalisé un faux-pas à Palaiseau (défaite 8-2), quand leur rang de leader était déjà assuré. Ils avaient débuté l’exercice par un nul « un peu décevant » contre Hennebont (7-7). Entre ces deux matchs, le Caen TTC avait enchaîné cinq victoires consécutives, souvent larges. « On a gagné 8-2 le match important (contre Capelle la Grande, ndlr), avec trois-quatre matchs serrés qui ont tourné en notre faveur », explique Jimmy Devaux, membre du quatuor caennais en équipe réserve. Si les Caennais ont bénéficié d’un recrutement pour le moins exotique en la personne du Porto Ricain Daniel Gonzalez, qui a néanmoins peu joué, ils se sont surtout appuyés sur leurs locaux. La pépite Dorian Zheng s’est particulièrement distinguée. « Il est métamorphosé depuis quelques mois. Il s’ouvre aux autres, il sourit à la vie, il ne pense plus qu’au ping. Ça lui réussit. »

 

En Nationale 1, niveau qu’il connaît bien pour l’avoir déjà fréquenté avec son équipe première et sa réserve, Caen sera confronté à un championnat semi-professionnel. « On se retrouve dans une poule assez dure, reconnaît Jimmy Devaux. Il y a des joueurs de niveau Pro A et Pro B. » La mission maintien débutera le samedi 14 janvier à Boulogne-Billancourt. Dans le même temps, l’équipe C nourrira la même ambition en Nationale 2. Elle a obtenu le droit de se mêler à la lutte en terminant première de N3. « Ce n’était pas un objectif au début. La poule était homogène. Ils ont commencé par un match nul également (7-7 contre Hennebont). Hennebont a fait un faux-pas ensuite, eux ont tout gagné assez facilement. » Emmenée par Willy Suret et ses 80 % et quelques de victoires, l’équipe 100 % issue de la formation caennaise peut désormais aborder l’esprit tranquille le bonus qu’elle s’est octroyé. À noter qu’elle a aligné durant la première phase un joueur de 12 ans, Paul Lefèvre, numéro 5 français de sa catégorie et ancien licencié de l’AG Caen. Le tennis de table à Caen, c’est une affaire qui marche !

 

n3 1617

L'équipe promue en Nationale 2.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr