Basket. Katia Mosengo-Masa, le vrai envol ?

05 décembre 2017 Ecrit par 

Auteure d’une préparation de haut vol l’été dernier, Katia Mosengo-Masa était particulièrement attendue à la reprise. La jeune intérieure a surtout témoigné de son inconstance en Ligue féminine. La réception de Basket Landes samedi dernier lui a permis d’ouvrir son compteur personnel à trois points, mais surtout de sortir de l’ombre.

 

La scène a quelque chose de surréaliste. Il reste moins de deux minutes de jeu quand Katia Mosengo-Masa reçoit la balle plein axe, devant la tête de raquette. L’intérieure mondevillaise, laissée à trois bons mètres par son adversaire directe, cherche du regard ses partenaires en quête d’une solution de passe. Deux secondes s’écoulent, puis trois, quatre, cinq… Toujours pas attaquée, dépourvue de solution évidente et poussée par une salle qui n’attend que ça, Katia Mosengo-Masa se résout à prendre le shoot sans grande conviction. Pour la deuxième fois de la saison, la première à domicile, elle tente le tir à trois points. « Je n’avais pas le choix, s’amuse-t-elle. Je ne l’aurais pas pris si une autre joueuse avait été ouverte. J’ai longtemps hésité et je me suis dit "allez, je n’ai plus rien à perdre". Je n’y croyais vraiment pas. Quand il est rentré, ça a fait du bien à tout le monde. » En marquant son premier tir primé en quatre saisons de Ligue féminine, Katia Mosengo-Masa a donné la victoire à son équipe. Le +6 enregistré à ce moment de la rencontre n’allait plus jamais être comblé. Kim Gaucher pouvait bien rugir de plaisir, les poings serrés et le sourire aussi mi-surpris mi-admiratif.

 

 

 

« En début de saison, j’étais clairement absente »

 

Katia Mosengo-Masa, 1m92, n’entretient habituellement aucune relation avec le tir à trois points. Avant de transformer sa tentative landaise samedi dernier, elle ne s’était essayé que quatre fois dans sa vie à cet exercice grandeur nature, en championnat. «Même à l’entraînement, elle ne shoote jamais dans le jeu », précise Romain L’Hermitte. Pourtant, l’ex-internationale dans les catégories jeunes est loin d’être ridicule en matière de tir. Le matin du match, samedi, elle avait même gagné le concours d’entraînement à trois points. « Elle shoote de plus en plus et elle est très adroite en tête de raquette. Souvent, elle fait des air balls parce qu’elle a peur ou que ça va un peu vite. Mais plus ça va et plus elle acquiert ce shoot extérieur. » Il n’empêche, le trois points contre Basket Landes, « évidemment, c’est étonnant quand même ». Et à en croire l’intéressée, il ne devrait pas chambouler son état d’esprit à ce sujet. « Je n’ai toujours pas confiance en mon shoot », sourit-elle.

 

La victoire obtenue sur Basket Landes pourrait toutefois redonner un peu de confiance à la Parisienne. Katia Mosengo-Masa a établi quatre meilleures performances personnelles de la saison avec 13 points, 7 rebonds, 3 contres et 18 d’évaluation finale. C’est aussi le match où, fort logiquement, elle a passé le plus de temps sur le parquet (près de 26 minutes). Confrontée à un début de saison délicat, la pivot a retrouvé des couleurs le temps d’un match. Elle n’avait pas atteint ces différents totaux en cumulant les statistiques de ses trois précédents matchs. « Le début de saison a été dur pour moi. J’étais absente, clairement. Il n’y a pas d’autres mots. Je n’ai pas été assez dure depuis le début de la saison. Ce n’est pas possible de jouer quand on n’est pas dur, surtout en Ligue où on joue contre des grosses joueuses. » Avec une moyenne de 5,6 points et 2,9 rebonds par match, Katia Mosengo fait certes mieux que la saison dernière (3,3 points et 2,1 rebonds), mais moins que les attentes placées en elles.

 

 

« Une saison importante »

 

Les attentes de Romain L’Hermitte ne sont toutefois que partiellement statistiques. « Si elle marque des points, tant mieux, mais la priorité est de défendre, prendre des rebonds et poser de bons écrans pour nos joueuses majeures que sont Kim (Gaucher), Romana (Hejdova) et Stéphanie (Talbot). Il faut commencer par là. » Et, dans l’ensemble, le rendement des postes 5 que sont Ana Tadic et Katia Mosengo-Masa est pour l’instant limité, Basket Landes exclu. « Je veux une raquette sécurisée en termes de rebonds, martèle Romain L’Hermitte. C’est le discours que j’ai tenu aux filles lundi dernier. Je n’étais pas du tout content du rendement de mes joueuses au rebond. Et ça vaut aussi pour Myriam (Djekoundadé). » Grande et athlétique, Katia Mosengo-Masa a tout pour performer dans ce registre. La vraie sécurité trouvée au tir, où elle est  54 % de réussite, devrait aussi donner des garanties dans ce  registre. Mais son début de saison est « à l’image de l’équipe », aux yeux de coach. « Katia est très irrégulière et inconstante. On voit quelqu’un d’imposant, de plus dur que les autres, avec une vraie présence, mais qui cherche encore son jeu. Pourtant, cela fait des années que je lui répète quel doit être son jeu… Être intérieur, ce n’est pas une partie de plaisir. C’est ingrat. »

 

 

La plus ancienne des jeunes doit désormais « avancer, et pas rester "up and down" », pour reprendre ses propos.  La copie rendue face à Basket Landes l’encourage à rester dans cette lignée. « Je me dis vraiment qu’il faut continuer. Ce n’est qu’un match. » À 21 ans, Katia Mosengo-Masa reste dans les temps de passage. « Il n’y a pas de retard, et pas d’avance », estime Romain L’Hermitte. Mais sa quatrième saison chez les pros, la troisième pleine, doit être celle de nouveaux caps. « C’est une saison importante pour Katia. Avoir un rôle important à Mondeville, c’est ce qui peut la propulser plus loin. Si elle n’y arrive pas à Mondeville, ce sera difficile de le faire ailleurs. » La saison est encore longue pour la jeune escouade mondevillaise…

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr