Basket. Malgré le score, Mondeville était dans le vrai

06 novembre 2017 Ecrit par 

Basket. Charleville-Mézières 68 – 35 Mondeville, 6ème journée de Ligue féminine. Mondeville a encaissé ses trente points habituels à Charleville-Mézières samedi soir, et pourtant Romain L'Hermitte avait de vraies raisons d'avoir apprécié la performance de ses troupes chez les Flammes. Dans des conditions très particulières, Mondeville a longtemps tenu bon.

 

Les années passent, les écarts restent. Mondeville est encore reparti de Charleville-Mézières avec une valise supplémentaire dans le coffre, samedi soir. Mais cette fois-ci, elle était teintée de fierté. « On a fait un match héroïque, souligne Romain L'Hermitte. C'était un match très intense. » Mondeville a tenu quasiment trois quarts-temps, menant même au score après 25 minutes de jeu (29-30, 25'). L'USOM a pris un léger éclat en fin de troisième quart, et le match a basculé à cet moment-là. « J'ai réclamé auprès de l'arbitre un marcher qui n'a pas été sifflé, raconte Romain L'Hermitte. Charleville a marqué un trois points sur cette action, et j'ai pris une technique incompréhensible. Je m'étais pourtant juré de ne plus en avoir. Amel Bouderra a mis le lancer-franc puis un nouveau tir à trois points sur la possession. » En quinze secondes, Mondeville est passé de -6 à -13 (43-30, 30'). Ses rêves d'exploit s'étaient évanouis. « Katia a vite pris sa cinquième faute ensuite. On a laissé tomber. J'ai sorti Kim (Gaucher), ça voulait tout dire. »

 

Sans son ailière reconvertie meneuse, Mondeville a totalement pris l'eau dans le dernier quart, perdu 22-5. Anecdotique à l'arrivée, mais très peu représentatif de ce que le match a longtemps été. Sans Lisa Berkani, les Mondevillaises ont développé d'autres qualités. Elles ont surtout défendu bec et ongles en première mi-temps, ne laissant l'ex-meilleure attaque de Ligue féminine qu'à 21 points au bout de 20 minutes de jeu. Saisissant (21-19, 20'). Seule Renee Montgomery a réussi à tirer son épingle du jeu (19 points à 6/10 à trois points). Amel Bouderra, la meneuse tête d'affiche des Flammes Carolo, s'est contentée de 7 points et 4 passes décisives. Heleen Nauwelaers s'est chargée de l'éteindre. « Offensivement, il y a eu de la maladresse des deux côtés en première mi-temps. Charleville avait décidé de nous presser énormément du fait qu'on n'avait pas de meneuse. De notre côté, on a très bien défendu dans la raquette et sur les joueuses ciblées. » Le seul petit regret est d'ordre offensif. À l'image d'un deuxième quart fini sur un étonnant 6-6, Mondeville a peiné en attaque. Stéphanie Talbot a été particulièrement ciblée (10 points, 6 rebonds), et « Kim (Gaucher) s'est retrouvée pas mal isolée à la mène ».

 

Les 33 points d'écart finaux sont particulièrement sévères pour des Mondevillaises tout sauf déméritantes. De quoi relativiser la quatrième défaite consécutive... « Pour le moment, on n'a toujours pas perdu de match qu'on avait gagné l'année dernière, rappelle Romain L'Hermitte. Mais on va arriver sur une période où on affrontera des équipes qu'on avait battues la saison dernière. » Villeneuve est la première d'entre elles. Mais avant de défier les Nordistes, Mondeville aura droit à une semaine complète de repos durant la trêve internationale. Une trêve active pour Heleen Nauwelaers et Romana Hejdova, d'ores et déjà parties rejoindre les sélections belge et tchèque. « On n'a pas enchaîné beaucoup de matchs dernièrement mais j'ai harcelé les filles à l'entraînement, reconnaît le coach normand. Il y a une fatigue morale. C'est important aussi que Kim (Gaucher) et Stéphanie (Talbot) puissent se reposer. » La première n'a pas encore totalement soigné sa blessure à la cheville, elle qui ne s'était entraînée qu'une fois en quinze jours avant le déplacement à Charleville, tandis que la seconde n'a pas coupé après sa saison de WNBA.

 

Le scoring de Mondeville à Charleville : Mosengo-Masa 2, Gaucher 6, Hejdova 11, Tadic 3, Guennoc, Chassé, Talbot 10, Nauwelaers 3, Djekoundade.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr