Myriam Djekoundade rejoint Mondeville

13 juin 2017 Ecrit par 

L'USO Mondeville boucle son recrutement avec Myriam Djekoundade ! L'intérieure du CB Ifs s'apprête à s'engager en faveur de l'USOM. Après une saison en Nationale 1, la championne d'Europe U18 va découvrir la Ligue féminine.

 

Mondeville tient sa quatrième intérieure ! Myriam Djekoundade, 19 ans, vient renforcer un secteur définitivement jeune malgré la présence en son sein de l'expérimentée Tamara Tatham. La native de Castres, passée par les centres de formation de Bourges et de Montpellier, va changer de catégorie en découvrant la Ligue féminine. « Je ne m'y attendais vraiment pas si vite, confie-t-elle. C'était un objectif à plus long terme. » En signant à Ifs il y a un an, l'étudiante avait toutefois Mondeville dans un coin de la tête. Sans se douter que l'opportunité se présenterait dès l'été suivant. Trop tôt ? « Il faut arrêter de repousser l'échéance en se disant "je ne suis pas prête". Il faut prendre les choses telles qu'elles se présentent et se faire un peu confiance. Ce n'est pas facile. On a mis beaucoup de temps à se mettre d'accord sur un projet qui ne me mine pas mentalement. »

 

Le projet en question pourrait bien disposer d'une double facette liant l'USOM et le CB Ifs. Pour cela, Myriam Djekoundade devra bénéficier d'une licence AS lui permettant de jouer à la fois en Ligue féminine et en Nationale 1. « Si on peut le faire, je conserverai une attache à Ifs et pourrai y prêter main forte selon les calendriers des deux clubs. Mais je serai à 99 % à Mondeville. Ce sera ma priorité, même si je n'oublie pas que j'étais venue en Normandie initialement pour jouer à Ifs. » Le "pied à terre" ifois n'est toutefois plus une condition quasi sine qua none à la réalisation du projet. « Je suis un peu un bébé dans ma tête alors ça me rassurait, poursuit la jeune femme. Mais je me suis rendu compte que c'était un peu ridicule de ma part. Quand il faut se lancer, il faut se lancer ! »

 

A Mondeville, Myriam Djekoundade sera attendue dans son registre : de l'intensité, de la défense et des rebonds. « Si je défends bien, une bonne partie du job sera faite. Défendre, courir, c'est ce qu'on demande aux jeunes joueuses. Pour ce qui est du domaine offensif, j'essaierai de saisir les opportunités. » Myriam Djekoundade, pré-convoquée en équipe de France U19, retrouvera un entraîneur qu'elle connaît déjà. Romain L'Hermitte était assistant-coach de l'équipe vainqueur de l'Euro U18 l'été dernier. Il avait en charge le secteur intérieur. « Je n'aurais pas accepté de partir en Ligue féminine dans n'importe quel club, ajoute-t-elle. On ne peut jamais avoir de garantie sur le plan du temps de jeu, mais Mondeville fait confiance aux jeunes. » Myriam Djekoundade sait ce qui lui reste à faire désormais. « C'est toujours la même rengaine. Ça passe par le travail. Il faut se faire mal. Si ça ne paye pas l'année prochaine, ça payera plus tard ! » Alors la peur qui pouvait encore exister il y a quelques semaines a cédé la place à la détermination.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr