Des regrets pour Mondeville

26 février 2017 Ecrit par 

Basket. Montpellier 72 – 62 Mondeville, 19ème journée de Ligue féminine. Malgré une belle deuxième mi-temps, l’USO Mondeville n’a pas été en mesure de bousculer la hiérarchie à Montpellier, samedi soir. La faute à une entame trop timide face au champion de France en titre.

 

Fut un temps, Mondeville aurait pu s’en contenter. Jouer les yeux dans les yeux avec Montpellier pendant quasiment quarante minutes. Croire en la victoire jusque dans les dernières secondes. Ne laisser que dix points de marge au champion de France en titre. Voilà autant d’éléments qui auraient attesté des progrès mondevillais, quand les précédents matchs contre ce candidat annuel au titre se soldaient par des -30 ou -40. Samedi soir, Mondeville n’a pourtant que modérément apprécié le score final de sa défaite dans l’Hérault et plus encore la manière qui l’a accompagnée. « On a fait un de nos plus mauvais matchs de la saison, estime Romain L’Hermitte. On n’a pas été brillant. » Normalement, contre le Montpellier de Lardy, Skrela, Mann, Godin, Robert, Michel (on s’arrête là où on continue ? Parce qu’il y a une suite…), cela ne peut faire que très mal. Pas ce week-end.

 

Au sortir de sa campagne d’Euroligue, dont il était fraîchement éliminé, le BLMA avait les jambes lourdes. « Montpellier était fatigué et a lancé le match sur un faux rythme. On aurait dû l’accélérer, les faire courir, mais on ne l’a pas fait. » Peut-être trop respectueuses, les Mondevillaises n’ont pas « lâché les chevaux ». Elles ont pourtant fait jeu égal avec leurs adversaires pendant une longue partie du premier quart-temps, avant le bon finish héraultais (24-18, 10’). « On tient dans le premier quart, mais ce n’est pas notre basket », maintient l’entraîneur mondevillais. Les conséquences s’en sont fait d’autant plus ressentir dans les dix minutes suivantes, avec une attaque atone et cette fois sept points perdus. « On fait un deuxième mauvais quart parce qu’on reste dans cette dynamique. » Avec treize points de retard à la mi-temps (41-28, 20’), Mondeville semblait déjà écarté de la course à la victoire.

 

« Je me suis dit "elles vont encore refaire le coup" »

 

Romain L’Hermitte a beau connaître son équipe et savoir de quoi elle est capable, il n’imaginait pas de nouveau retournement de situation. Et pourtant. Après la domination de l’expérience en première mi-temps, la fougue de la jeunesse a donné de la voix. Beaucoup plus entreprenant au retour des vestiaires, Mondeville a commencé à grappiller son retard en imposant ne grosse défense à son adversaire. « On était enfin dans l’engagement et dans le collectif. On a joué les yeux dans les yeux. » L’effet a été immédiat, et l’espoir a rejailli. D’un 9-0 dans le troisième quart, l’USOM a lancé un nouveau match (42-37, 26’). Très vite, toutefois, Montpellier s’est appuyé sur ses cadres (c’est-à-dire un peu tout le monde) pour refaire basculer le match. Élodie Godin a eu tôt fait de ramener les siennes à +13 (50-37, 28’). « Personne n’a été éblouissant côté Montpellier, mais elles ont toutes été bonnes. Il y a toujours une joueuses qui arrive à se distinguer… » À Mondeville, c’est Kim Gaucher, auteure des cinq derniers points de la période, qui a préservé un suspense avant l’acte final (50-42, 30’).

 

Il restait alors trente minutes aux Mondevillaises pour aller chercher un nouvel exploit. Marième Badiane et Lisa Berkani, ancienne de la maison montpelliéraine, ont ramené plusieurs fois Mondeville sous la barre des dix points. Lysa Millavet, d’un "and one" a fait mieux encore (66-60), mais il était trop tard. Montpellier s’impose sans avoir réellement tremblé. « À un moment, je me suis dit, "ce n’est pas possible, elles vont encore refaire le coup". J’y ai vraiment cru. On s’est arraché, mais on manquait un peu de gaz. » L’USOM a aussi manqué d’agressivité sur l’ensemble du match, avec seulement huit lancers-francs obtenus (deux à la mi-temps). La bonne nouvelle, outre le fait d’avoir été capable de rivaliser avec Montpellier sans fournir un grand match, c’est les entrées convaincantes de Lysa Millavet et surtout Ana Tadic. La très grande intérieure mondevillaise regagne du temps de jeu et égale sa meilleure performance comptable de la saison avec 6 points. Pas suffisant, toutefois, pour éviter les regrets au buzzer. « Notre leitmotiv, c’est donner le meilleur de nous-mêmes. Là, on est sorti en se disant qu’on n’avait pas tout donné », déplore Romain L’Hermitte. Après le sud, place au nord samedi prochain. Mondeville se rendra au Hainaut avec l’ambition de confirmer sa place dans le top 6 et de continuer à coller aux trousses de Bourges, battu par Villeneuve d’Ascq ce week-end.

 

Montpellier : Lardy 7, Godin 12, Robert 13, Skrela 8, Mann 11, puis Michel 5, Halman 5, Taylor 11.

 

Mondeville : Gaucher 16, Berkani 15, Plouffe 3, Badiane 12,  Sharp 5, puis Tadic 6, Kerboeuf, Mosengo-Masa, Millavet 5.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr