Amin Khamliche (Saint-Lô) : « On ne le cache pas, on veut monter »

26 octobre 2017 Ecrit par  Timothée Joly

Promu en Pré-Nationale, Saint-Lô est invaincu depuis le début de la saison. Le week-end dernier contre Bayeux, les Saint-Lois ont remporté leur quatrième victoire en quatre matchs lors d'un duel entre les deux équipes invaincues du championnat. Amin Khamliche a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

 

Sport à Caen (S.C.) : Amin, peux-tu te présenter ?

Amin Khamliche (A.K.) : J'ai 23 ans et je joue au basket depuis maintenant 6 ans. Je viens de Paris, j'étais à Malakoff (Hauts-de-Seine) en Nationale 3. Depuis que je suis arrivé dans la région j'ai fait Cabourg l'an passé et cette année Saint-Lô.

 

(S.C.) : Est-ce que tu peux nous parler du début de saison de ton équipe avec 4 victoires en 4 matchs ?

(A.K.) : On fait un bon début de saison qui est dû à une très bonne préparation physique. On a joué beaucoup de matchs en avant-saison, on les a tous gagnés et on est dans la continuité. On a joué de bonnes équipes et on va essayer de continuer sur cette dynamique.

 

(S.C.) : Vous avez remporté le choc de cette 4ème journée de Pré-Nat' contre Bayeux qui était la seule équipe invaincue avec vous. Peux-tu revenir sur ce match ?

(A.K.) : On attendait forcément ce match puisqu'on avait déjà joué Bayeux en prépa chez eux. On avait gagné en prolongation au terme d'un match compliqué. On est arrivé dans une salle qu'on ne connaissait pas, une salle un peu moyenne. Pour ma part je suis arrivé en retard, à peine 15 minutes avant le match. Ils nous ont pris à la gorge dès le début, ils avaient une grosse adresse. On a effectué pas mal de pertes de balle et nous n'avons pas réussi à appliquer nos systèmes. On revient à la mi-temps sur des lancers-francs. Ce qui est notre jeu c'est-à-dire provoquer des fautes, défendre dur et jouer les contre-attaques. En deuxième mi-temps Bayeux reprend de l'avance mais la blessure de Robin Lecoutey leur fait mal. On a su garder la tête froide pour provoquer de bonnes fautes, récupérer des ballons et aller chercher la victoire.

 

(S.C.) : Tu crois que la blessure de Robin Lecoutey a été le tournant du match ?

(A.K.) : Le tournant du match je ne sais pas. C'est vrai qu'il est très bon, il prend feu dans le troisième quart mais il avait très peu marqué jusque-là. On a des ailiers qui sont assez forts en défense. Robin se blesse sur une action où il est bien défendu par notre capitaine Karl Sonko et il se fait la cheville tout seul. Sans cela le match aurait été différent. Je ne sais pas si on aurait perdu mais le match aurait été différent.

 

(S.C.) : Saint-Lô est un petit peu l'équipe surprise de ce début de saison. Peu de monde vous connaissait, quels sont vos forces ?

(A.K.) : C'est vrai que peu de monde nous connait notamment du fait que l'équipe vient de monter. Au niveau du recrutement, le staff a pioché à droite et à gauche. Ce qui va faire la différence c'est qu'on est vraiment complet. Aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur, on a des gars capables de marquer 10 points par match. On a un effectif complet, varié et même au niveau des remplaçants.

 

(S.C.) : L'an passé tu étais dans un rôle de scoreur à Cabourg (17,5 points de moyenne par match). Cette année, mis à part le match de samedi où tu termines meilleur marqueur avec 20 unités, tu marques beaucoup moins. Quel est ton rôle ?

(A.K.) : C'est différent. Je viens d'une équipe où malheureusement on a remporté que 2 matchs dans la saison. J'avais les systèmes un petit peu pour moi, et cette année je suis dans une équipe où tout le monde peut marquer. Mon but est de rendre les autres meilleurs. Je dois diriger l'attaque et essayer de faire en sorte qu'on ne parte pas dans un jeu individuel. Je n'ai mis que 2 points lors de l'Open et on a quand même gagné en faisant un plutôt bon match donc que je marque 2 points ou 20 points tant qu'on gagne ça me va.

 

(S.C.) : Avant le début de saison et les 4 victoires, quel était l'objectif ?

(A.K.) : Notre objectif, on ne le cache pas, on veut monter. Certains le savent et certains non, mais c'est assez clair dans nos têtes. Je pense qu'on a l'équipe et l'effectif pour. On s'entraine assez dur, on est tout le temps présents aux entrainements. Nous sommes assez rigoureux et durs envers nous-mêmes.

 

(S.C.) : Quelles équipes vois-tu jouer devant ?

(A.K.) : Bonne question car c'est un championnat très ouvert. Avant le début de saison on m'avait parlé de Pont L'Evêque, de Mézidon et de la Hague mais leurs résultats sont assez surprenants. On m'avait également parlé des Bayeusains et ils sont au niveau attendu, il faudra les surveiller. Il y a des équipes qu'on n’attendait pas forcément comme Ouistreham ou Alençon mais elles sont là. Le championnat est très ouvert, tout le monde peut battre tout le monde et c'est ce qui est intéressant.

 

(S.C.) : Vous ne pouvez plus jouer sur l'effet de surprise, toutes les équipes vont vous attendre. Comment vois-tu la suite ?

(A.K.) : C'est normal. Quand une équipe est invaincue tout le monde veut la faire tomber. Nous, on ne prend pas la grosse tête. On connait notre niveau, on prend les matchs les uns après les autres. Tant qu'on peut continuer à gagner, on le fera.

 

Amin Khamliche contre Bayeux : 20 points, 8 tirs réusssis dont 3 tirs à 3-pts, 1 lancer-franc réussi.

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr