Douvres termine les Playoffs capot

22 mai 2017 Ecrit par 

Basket. DOUVRES BCN 60 – 68 GRAVELINES BF, 4ème journée de la seconde phase de N3 féminine. 0 – 4 , voici le bilan des Douvraises dans ces Playoffs. Face à Gravelines dans un match qui comptait pour du beurre, le DBCN n'a pas montré l'orgueil et l'envie nécessaires pour sauver l'honneur dans ce dernier match de la saison.

 

[16-17, 17-14 (33-31), 11-23 (44-54), 16-14]

 

Deux équipes irrégulières

 

Sur les vingt premières minutes, on assiste à un match de séries. Gravelines prend un meilleur départ sous l'impulsion de Brunet et Desprez avant que les Douvraises (diminuées avec les absences de Bouffaré, Bernard-Maksimovic, Le Moal et Gautier) ne réagissent par l'intermédiaire de Dijon et Goubert. Le DBCN semble mieux armé mais quelques oublis défensifs donnent l'avantage aux Gravelinoises.

 

Sur le deuxième quart-temps, Gravelines reprend l'avantage en profitant d'une excellent adresse aux lancers (8/9). Cette fois-ci, c'est la jeune Plouhinec qui va sonner la révolte en se montrant très adroite à mi-distance (notamment à 0°). Les locales reviennent et passent devant juste avant la mi-temps (+2).

 

Un troisième quart raté où les erreurs se multiplient

 

 

La différence se fera à la reprise : les Douvraises ont laissé leur envie de jouer au basket au vestiaire et vont multiplier les mauvais choix dans le troisième quart-temps. L'équipe est absente et forcément, l'adversaire prend le large : « La pose d'écran n'est pas là, les écrans en retard, on ne les fait pas. Dans tous les domaines où il faut être rigoureux, où il faut avoir l'envie de se faire mal, on n'a pas été là. » Pertes de balles, paniers + la faute concédés, jeu statique, absences au rebond... le DBCN n'arrive plus à jouer et prend 10 points de retard.

 

Un come-back reste possible, Dijon et ses coéquipières arrivent plusieurs fois à réduire l'écart. Mais chaque fois que les Bas-Normandes semblent revenir, Desprez prend un malin plaisir à mettre le tir qui redonne trois à quatre possessions d'avance aux Gravelinoises. Au final, Douvres s'incline de 8 points et quitte ces Playoffs sans la moindre victoire : « On n'a jamais été dans le match. Gravelines n'est pas venu avec forcément beaucoup d'envie, on en a eu encore moins qu'elles. On n'a pas été capable de montrer qu'on avait envie de terminer la saison à domicile par une victoire et c'est ce que je trouve regrettable. On termine un peu en eau de boudin. »

 

« Vexant... »

 

On passe rapidement sur les stats : Douvres a encore perdu trop de ballons (26) et Gravelines en a profité (17 points après balles perdues). Dijon (26pts, 19rbds, 1pad, 3ints, 2ctrs... mais 6bps) et Plouhinec (15pts, 4pads, 1int, 2bps) ont été les Douvraises les plus en vue statistiquement parlant (on peut aussi mentionner Goubert) mais l'envie n'était pas totalement là : « L'équipe n'était pas en mode : 'J'ai envie de gagner le dernier match de la saison.' Après la saison qu'on a faite, on méritait de se mettre dans ce mode-là. Un peu d'orgueil à la fin aurait fait du bien. » Les Gravelinoises, menées par Desprez (18pts, 5rbds, 3pads, 4ints, 2bps), bien assistée par Candelier, Devynck et Cosquer, ont mené pendant les ¾ du match et n'ont pas été vraiment inquiétées après la mi-temps.

 

 

Forcément, finir cette seconde phase fanny après une saison régulière quasi-impeccable est tout ce qu'il y a de plus frustrant : « C'est vexant de finir sur quatre défaites en Playoffs après la saison qu'on a faite. Mais là, on voit qu'on n'est pas au niveau des Playoffs. On ne mérite pas de monter en N2. On a bien vu que le niveau s'élevait et on n'a pas été capable d'élever notre niveau de jeu. Je croyais que la saison m'avait permis de faire progresser certaines joueuses mais au constat, il n'y a pas tant de joueuses que ça que j'ai réussi à faire progresser par rapport à ce que je voulais. »

 

Il faut maintenant préparer la saison prochaine et ce qui est sûr, c'est que le club veut retenter le coup de la montée en N2 en 2018, le maintien de Sandra Dijon dans l'effectif va dans ce sens : « Le projet du club est toujours de jouer les premiers rôles et la pierre angulaire de ce projet-là, c'est bien Sandra, avec elle, c'est plus facile de construire. Après, il y a un travail à faire, savoir comment et avec qui on va repartir l'an prochain. »

 

Marque DBCN : M. Gasqueres 1pt, L. Goubert 8pts, A. Adras , M. Guillaume 2pts, P. Plouhinec 15pts, C. Lanfant 2pts, G. Guerard 5pts, S. Dijon 26pts, A. Bluche 1pt

 

Marque GBF : L. Brunet 9pts, I. Caron , C. Deprez 18pts, M. Hacquet 2pts, V. Candelier 14pts, S. Cosquer 14pts, B. Berawek 4pts, M. Devynck 7pts

 

CLASSEMENT FINAL POULE K (PLAYOFFS)

1

BASKET FEMININ ESCAUDAIN PORTE DU HAINAUT [N2]

5v - 1d

11pts

+43

2

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE [N2]

3v - 3d

9pts

+10

3

GRAVELINES B F

3v - 3d

9pts

-10

4

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE

1v - 5d

7pts

-43

 : Vainqueur de la poule et jouant toujours le Titre de Champion de France N3
[
P] : promu en Nationale 2
Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour la montée

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr