La Pré-Nat' du CBC s'impose en prolongation et monte en N3

07 mai 2017 Ecrit par 

Basket. CAEN BASKET CALVADOS [pr] 78 – 68 [pr] MÉZIDON-ARGENCES-BELLENGREVILLE, 26ème journée de Pré-Nationale Masculine. Pouvait-on espérer meilleure conclusion ? Les deux équipes en tête du championnat (et à égalité de bilan) qui se retrouvent lors de l'ultime journée dans un Palais des Sports bien rempli et bien bruyant pour un match où le vainqueur serait sacré Champion de PNM... un match qui se terminera en prolongation avec la victoire du CBC après moult retournements de situations. Ça valait bien un article.

 

[15-9, 9-26 (24-35), 14-6 (38-41), 21-18 (59-59), 19-9]

 

Dans le coin bleu, avec 20 victoires pour 5 défaites et occupant la seconde place du championnat, le Caen Basket Calvados. Dans le coin rouge, avec 20 victoires pour 5 défaites et occupant la première place du championnat, Mézidon-Argences-Bellengreville. Dernière journée du championnat Pré-Nat', l'équipe qui gagne est Championne, point !

 

Les deux entraîneurs avaient des discours assez différents avant la partie, Damien Liard (CTC MAB) ne voulait pas se mettre la pression outre-mesure : « C'est un match comme d'habitude J'ai dit aux gars que c'était un match de championnat, qu'ils se fassent plaisir et jouent comme tout au long de l'année. » Tandis que Michaël Déjardin (CBC) reconnaissait le caractère « spécial » de cette rencontre : « Depuis le début de la semaine, on est assez concentré, on connaît l'enjeu. Une finale, c'est toujours sympa. »

 

Un premier quart où ça vendange

 

Si cela se trouve, vous connaissez déjà le déroulé du match puisque nous vous avons proposé un Live sur notre page Facebook. La salle s'est remplie assez rapidement et on ne serait pas étonné que l'affluence ait avoisiné (voire dépassé) les 1000 personnes, ce qui est énorme pour un match de niveau régional. Les supporters de Mézidon-Argences-Bellengreville qui ont fait le déplacement font sonner klaxons et trompettes mais trouvent rapidement du répondant avec les Accrobasket venus soutenir l'équipe réserve de leur chère N1.

Les premières minutes ressemblent à un round d'observation, les deux équipes (qui ne sont pas en réussite aux tirs) se jaugent. Après sept minutes de jeu, le score est de 9 à 8 en faveur du CBC. La bataille est rude, les joueurs n'hésitent pas à se jeter sur chaque ballon et chaque point se mérite. Sur les dernières minutes, grâce à un bon Szwaja et aux erreurs des visiteurs, les Cébécistes réalisent un petit « run » et prennent 6 points d'avance, ayant limité MAB à 9 points.

 

MézArBel domine et prend le large

 

Szwaja confirme sa bonne forme en marquant dès l'entame du second quart-temps. Les MézArBellais grignotent leur retard en multipliant les voyages sur la ligne (bien qu'ils laissent filer quelques lancers). Le Caen Basket Calvados est rapidement pénalisé par les fautes et se rend coupable d'un énorme oubli sur Stephen Dupont. Ce dernier ne se fait pas prier pour marquer et fait passer sa formation en tête. À noter que le public conteste beaucoup les décisions arbitrales.

 

Plus durs, plus hargneux, plus présents au rebond, les joueurs de MAB creusent l'écart et en face, les locaux ont du mal à se faire violence : « On retombe dans nos travers, on perd des rebonds, on baisse un peu la tête. » Un 'and-1' d'Ancerne, un 3-points de Charly Dupont, des lancers et un panier de Villain... Mézidon-Argences-Bellengreville termine bien cette première période intense mais au jeu un peu brouillon et rentre au vestiaire avec 11 points d'avance après un deuxième quart-temps à sens unique au niveau du score (9-26).

Le CBC se réveille et arrache la prolongation

 

Les Caennais doivent réagir : « À la mi-temps, j'ai dit aux joueurs de ne pas baisser la tête, de jouer en équipe, de se battre. Même si on perdait, il ne fallait pas avoir de regrets. » Le message est reçu, les joueurs de Michaël Déjardin retrouvent leur agressivité défensive. En attaque, le jeu est plus structuré mais l'équipe manque de réussite et quelques défaillances au rebond privent l'équipe de munitions. Mais la dynamique du match bascule et le CBC grignote son retard.

 

Le public continue de siffler sur chaque coup de sifflet mais vu le contexte du match, il n'y a rien de plus normal. Notons tout de même une petite explication de texte entre Onillon et Leclerc. Concernant le jeu, MézArBel ne trouve plus de solutions en attaque. Braquet réussit un tir primé à sept secondes du buzzer et fait revenir son équipe à -3. L'intensité a encore monté d'un cran, le public est chaud, le score est serré, la fin de match s'annonce palpitante...

… et elle le fut ! Le dernier quart-temps démarre tambour battant, Szwaja marque deux fois et les visiteurs réussissent deux paniers avec la faute. Mézidon-Argences-Bellengreville prend 4 points d'avance mais Quignette (peut-être la pierre angulaire du collectif local sur ce match) marque un 'and-1' sur un service de Cosnefroy. Quignette et Onillon marquent encore et font passer l'avantage du CBC à 4 unités au plus grand bonheur des supporters caennais... qui retombent dans le silence sur une faute de Lozuet qui offre trois lancers à l'adversaire. Tout ça s'est déroulé en moins de quatre minutes.

 

La réussite aux lancers continue de faire défaut à MAB et Szwaja, très bon ce soir, donne 5 points d'avance aux Caennais. Des Caennais qui poursuivent leur festival de fautes... un festival de fautes qui ne profitent pas aux joueurs de Damien Liard qui multiplient les 1 sur 2 sur la ligne des lancers. Le score est de 54 – 52 à deux minutes de la fin. Villain fait virer les visiteurs en tête d'un splendide 3-points (54 – 55) et récidive dès l'action suivante pour donner 4 longueurs d'avance aux MézArBellais à 1:19 de la fin. Les supporters de Mézidon-Argences-Bellengreville font un vacarme du tonnerre tandis que ceux du CBC semblent être soudain devenus aphones.

 

Le héros de cette fin de match se nomme Cosnefroy : le capitaine caennais marque à 3-points pour revenir à -1, Charly Dupont fait 1/2 aux lancers et sur l'action suivante, Cosnefroy égalise : 59-59 à vingt secondes de la fin ! Mézidon tire... raté ! Le CBC tire... raté ! Le buzzer, retentit, prolongation ! Ce championnat aura besoin de cinq minutes supplémentaires pour connaître son dénouement final ! Génial car vu l'intensité, le suspense et l'ambiance, on en redemande !

 

Les Caennais retrouvent leur adresse au meilleur moment

 

Ce sont les visiteurs qui démarrent le mieux ces cinq minutes supplémentaires grâce à Leclerc et Villain. Le score est de 61-65 à trois minutes de la fin et l'ambiance est absolument indescriptible.

Mézidon-Argences-Bellengreville a l'avantage mais la fatigue va faire son œuvre, permettant aux locaux de jouer les contre-attaques. Onillon ramène les bleus à -1 puis Prinsaud réussit une claquette pour donner l'avantage au CBC (66-65)... avant le coup de poignard de Braquet avec un 3-points « ficelle » dans le corner, 69 à 65 et 1:20 à jouer. Villain fait 2/2 aux lancers mais Cosnefroy réussit un nouveau panier primé, récupère la balle, obtient deux lancers et les convertit, 74-67 et 40 secondes à jouer...

 

MézArBel obtient encore des lancers mais encore une fois, l'équipe n'en convertit qu'un. Les Caennais perdent la balle derrière, tout reste possible mais Leclerc rate son tir sous le cercle et Quignette ne tremble pas sur la ligne : 76-68 à 18 secondes de la fin, dans les tribunes où se trouvent les supporters cébécistes, on commence à entendre : « On est les Champions ! On est les Champions ! »

 

Les joueurs de MAB sont rincés et laissent le Caen Basket Calvados récupérer la gonfle. Onillon met ses deux lancers, le score de la prolongation est sans appel (19 – 9) et les locaux peuvent exulter : ils l'emportent 78 – 68 après prolongation dans un match dantesque, sont sacrés Champions de Basse-Normande et retournent en Nationale 3 !

 

Une histoire de lancers-francs...

 

On se demande s'il y a déjà eu une telle affluence dans un match de Pré-Nat'. Sérieusement, on ne pouvait rêver d'une meilleure conclusion pour ce championnat qui fut disputé et riche en surprises et retournements de situations. Les joueurs caennais exultent, sortent le champagne, lancent le coach en l'air... Ils sont ravis de rendre cette saison 2016-2017 déjà très postive pour le club encore plus parfaite : « Ça a été plus une question d'envie que de basket, c'est bien pour le projet du club et ça fait plaisir personnellement. » savoure Max Cosnefroy.

Une stat fait très très mal : les lancers-francs. Si le CBC a été quasi-irréprochable dans ce domaine avec un superbe 15/18 (quand on voit le contexte et la tension de ce match et au vu de l'intensité,c'est un sacré exploit), pour Mézidon-Argences-Bellengreville, c'est dans cet exercice que le bât blesse : 21/38, soit 17 lancers-francs ratés... La déception est forcément présente dans le camp des vaincus mais l'équipe reste fière de son parcours : « Merci au Président qui a organisé le transport. Pour nous ce n'était que du plus, l'objectif était le maintien en début de saison, et puis petit à petit, on a joué le plus haut possible. En sachant qu'on a été premier presque toute l'année, il y a de la déception. Quand tu es premier, tu y crois, c'est toujours décevant, c'est un loisir pour les gars mais il y a quand même un gros investissement. Je suis content d'eux. Beaucoup de gars travaillaient cette semaine donc on n'a pas pu vraiment s'entraîner mais par notre rage de vaincre, on savait qu'on pouvait faire quelque chose. Après, on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes sur des lancers-francs et des paniers faciles ratés. Mais c'est vraiment une très belle saison réussie par mes joueurs » Troisième la saison passée, l'équipe termine une marche plus haut cette saison.

 

Menés de 11 points, les Cébécistes ont su magnifiquement réagir : « On a eu plus de cohérence en attaque, ils ont un peu lâché physiquement, dixit le coach. On a eu un bon passage d'adresse avec Szwaja qui fait énormément de bien sur ce match. » Même son de cloche du côté de Cosnefroy : « Il a fallu qu'on monte un petit peu en défense, on les a un peu poussés. On s'est dit qu'en les usant, vu qu'ils ne jouaient pas trop sur les rotations, ça allait passer en terme de fatigue. On s'est plus battu sur les ballons. On retrouve du jeu rapide alors qu'avant, leur zone nous forçait à jouer demi-terrain. » L'entraîneur est forcément fier de ses joueurs et du travail accompli : « Je pense qu'on a eu beaucoup de courage et d'abnégation pour revenir face à cette équipe de Mézidon qui fait vraiment une très belle partie et un très beau championnat. On a montré que dans les matches à enjeu, mentalement, on pouvait être présent et c'est une bonne expérience pour eux. »

 

Si en Pro B, on va avoir de nombreux derbys normands à se mettre sous la dent, en N3, ça va être très sympa aussi avec l'ASPTT Caen, le Caen Nord Basket et donc le Caen Basket Calvados. Miam !

 

P.S : l'ensemble des joueurs des deux équipes tient à remercier tous les supporters qui ont fait le déplacement pour ce match.

 

- 29fts CBC, 15/18 lf CBC, 7 3pts CBC, 22fts MAB, 21/38 lf MAB, 7 3pts MAB

 

Marque CBC : *M. Cosnefroy 17pts, F. Tesovic , Q. Braquet 10pts, V. Szwaja 20pts, *D. Onillon 13pts, *A. Crouzet , *T. Prinsaud 6pts, *C. Quignette 12pts, J. Lozuet

 

Marque CTC MAB : V. Godefroy , *S. Dupont 5pts, *T. Ancerne 6pts, *R. Villain 23pts, *M. Legrix 7pts, *K. Leclerc 10pts, C. Dupont 17pts

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr