Pré-Nat' Masculine : le MAB chute, Ouistreham et le CBC se rapprochent

28 février 2017 Ecrit par 

Basket. Dix-septième journée de Pré-Nationale Masculine. Le leader MézArBellais a vu sa série de huit victoires consécutives se stopper ce week-end à Bayeux. Un résultat qui arrange Ouistreham et le CBC, tous les deux victorieux samedi et qui ne sont plus très loin de la première place. Ça bouge beaucoup dans le milieu et le bas de tableau et alors qu'il reste neuf journées, personne n'est à l'abri.

 

Les chiffres de la journée :
-
42, soit le nombre de points marqués par le banc du CBC.
-
51, soit le nombre de points marqués par le banc de Hérouville (bien aidé par Coulibaly et Laville).
-
7, soit le nombre de fautes techniques distribuées sur cette journée.
-
5 et 6, Ouistreham et Alençon ont respectivement aligné cinq et six joueurs. Les deux équipes l'ont emporté.
-
1 mois, suite à un match catastrophique aux lancers, le rédacteur (c'est-à-dire moi, mais ça ne se fait pas de parler à la première personne dans un article, ndlr) s'engage à ne plus critiquer les équipes se loupant aux lancers pendant un mois (idée d'un joueur du CBC... dont les initiales sont M.C., ndlr).

 

Les séries en cours : 5 victoires pour le Caen Basket Calvados / 5 défaites pour Vire

 

L' affiche de la prochaine journée : BAYEUX vs LA GLACERIE (et un HÉROUVILLE vs CAEN BASKET CALVADOS qui peut être très intéressant)

 

RAPPEL : le All-Star Game Pré-Nationale aura lieu le 13/05/2017

 

Cette journée de reprise pourrait peser en fin de championnat car elle relance certaines équipes tandis qu'elle scelle peut-être le destin d'autres. La coupure n'a pas fait de bien à Mézidon-Argences-Bellengreville qui, après huit victoires de suite, voit Bayeux l'empêcher de poursuivre sa série, le CSB s'imposant 71-55. Dépourvus de certains de leurs joueurs majeurs, les Bajocasses ont misé sur une défense très haute et agressive pour faire déjouer le leader (qui se déplaçait sans Villain). Un bon passage offensif en deuxième partie de match, avec notamment un peu de réussite extérieure, a permis à Bayeux de prendre une dizaine de points d'avance et de maintenir cet écart. Une victoire rassurante où le banc a bien su relayer le cinq de départ. Cette défaite du leader fait les affaires du Caen Basket Calvados, large vainqueur de Caen Sud : 95-61. En effet, les Cébécistes n'ont plus que deux matches de retard (une défaite + la confrontation aller remportée par MAB) sur MézArBel. Après un premier quart-temps de chauffe, le CBC s'est mis en route et a déroulé de façon à ce que le match soit quasiment plié à la mi-temps. La réserve de la N1 a fait l'écart principalement dans les second et quatrième quarts. Une victoire (la cinquième de suite) collective où l'équipe fut en place des deux côtés du terrain. Les Sud-Caennais ont encore récolté quelques techniques et ça commence à taper sur les nerfs du coach, qui estime son équipe ciblée par l'arbitrage.

Autre équipe à qui la défaite du premier profite : Ouistreham qui l'a emporté 72-70 face à Cherbourg. Un très bel exploit. Pourquoi ? Parce que les Maritimes n'alignaient que cinq joueurs (avec Boirel absent notamment). Se précipitant trop et souffrant au rebond, l'ASC va être menée de 18 points en milieu de troisième quart avant de réagir et de revenir à hauteur de l'AJSO en fin de match. Mais des mains de beurre sur un rebond défensif et l'oubli d'un joueur sous le panier s'avéreront fatals. Les Ouistrehamais restent deuxièmes. L'AJSO n'est pas la seule équipe à avoir réussi l'exploit de s'imposer en effectif très réduit. En effet, les Alençonnais se sont déplacés à six (dont un joueur qui découvrait la PNM) à La Hague, équipe plutôt en forme, et en repartent avec une victoire 53-61. Maladroits, les joueurs de l'ABCH prennent 10 points de retard dès l'entame. Alençon casse le rythme, joue à deux à l'heure, domine le rebond et obtient la victoire malgré un retour adverse dans le dernier quart. La solidarité, le rebond et la défense ont su compenser l'absence de rotations et les Ornais remportent une victoire très importante dans l'optique du maintien.

Car en effet, l'UBCUA réalise la bonne opération du week-end quand on voit que Vire, Cherbourg et Cabourg se sont inclinés. La bonne opération est également pour l'ASPTT qui s'impose justement à Vire 55-68, récupérant le point-average au passage (-12 à l'aller). Faisant le choix de laisser le promu shooter à l'extérieur afin de doubler sur les grands, les Postiers ont dû attendre le quatrième quart-temps pour réellement faire la différence, remportant le dernier quart 25-9 grâce à une belle adresse extérieure. A noter une belle adresse aux lancers de la part des Caennais (12/15). L'USMV n'a pas su concrétiser l'avance acquise à la pause et concède une cinquième défaite de rang. Le coach virois regrettera que ses joueurs, assez bousculés, n'aient pas bénéficié de coups de sifflet supplémentaires. On ferme cette page concernant le maintien avec une équipe pour laquelle ce dernier s'éloigne : il s'agit de Cabourg qui n'a pas su se défaire de Hérouville et s'incline 70-75. Un match équilibré où les Hérouvillais ont réussi plusieurs fois à faire un petit écart mais sans jamais réussir à le maintenir, les Cabourgeais faisant à chaque fois les efforts pour revenir. Quelques 3-points en fin de match vont permettre à Cabourg d'y croire mais les fautes, les pertes de balles et le manque de rotations feront le reste. Avec cette victoire, Hérouville gagne deux places au classement et retrouve un bilan positif avant un match intéressant face au CBC.

Le dernier match de cette seizième journée mettait aux prises les Ifois et les Glacériens, une opposition remportée par les Calvadosiens 87-82. Lors du match aller, une mauvaise gestion du chrono avait peut-être coûté la victoire au CB Ifs. Cette fois-ci, c'est l'USLG qui ressort frustrée de cette confrontation à cause d'un arbitrage qui n'a apparemment pas convenu à l'équipe (et surtout à l'assistant-coach). L'entraîneur ifois déclarera, lui, que les erreurs des officiels n'auront pas décidé du sort du match. Un match où Ifs a su compenser ses difficultés sur le repli défensif en lâchant les chevaux offensivement, notamment dans le dernier quart où l'USLG doit finir avec quatre joueurs. Très agressifs en attaque, les Ifois ont obtenu 31 lancers, ce qui a aidé à faire la différence.

 

CAEN BASKET CALVADOS : 95
CAEN SUD BASKET : 61
[25-20, 25-10 (50-30), 18-19 (68-49), 27-12]

 

Mickaël Déjardin (COACH CBC) : « Un match qu'on attendait, quelle que soit la place au classement, avec un match aller qui ne s'était pas très bien passé et des joueurs passés par les deux clubs. Les joueurs avaient à cœur de faire un bon match, ce qui a été fait. On a fait un gros deuxième quart sous l'impulsion de Braquet et Tesovic. Offensivement et défensivement, on était bien en place, il y a eu un petit retour de Caen Sud mais ça n'est pas allé plus loin. Concernant les techniques prises par Caen Sud, ils sont ciblés sur leur caractère et le fait de toujours parler aux arbitres. Les deux équipes ont beaucoup râlé sur ce match, ça n'a pas du être facile pour les arbitres. Nous, on continue notre série et j'ai trouvé que, malgré nos derniers mois où on a eu beaucoup de difficultés côté effectif, tout le monde a mis la main à la pâte, celui qui a le moins joué a joué 17 minutes. Dommage que Ouistreham n'ait pas perdu. On a fait attention en deuxième mi-temps parce qu'on savait qu'ils allaient essayer de revenir à l'énergie mais ce n'est plus la même équipe qu'à l'aller. On a été assez concentré et assez constant sur tout le match. »

Vido Yemadje (COACH CSUDB) : « Notre adversaire a bien joué le coup en étant plus en place et plus rigoureux qu'au match aller, donc victoire logique au regard du classement, de l'adresse, du tempo et des humeurs... On a affronté le CBC, on s'est battus contre nous-mêmes et on a perdu contre les blouses grises... Mention spéciale : le ridicule est désormais poussé à son summum. Caen Sud a toujours tort, même quand l'intégrité physique de nos joueurs est en question (un blessé sur jeu dangereux), on nous exige le silence. Alors nous aurons tort mais les "Bad boys de PNM" refusent d'être muselés, nous respectons les hommes et la fonction d'arbitre ! Ces propos n'engagent que moi, pauvre responsable d'une école d'arbitrage, éducateur, entraîneur et coach bénévole. »

 

- 23fts CBC, 13/19 lf CBC, 6 3pts CBC, 24fts CSUD, 6/21 lf CSUD, 5 3pts CSUD, 2fts T & 1ft U CSUD


Marque CBC :*M. Cosnefroy 6pts, F. Tesovic 6pts, Q. Braquet 18pts, *V. Szwaja 19pts, *D. Onillon 14pts, A. Crouzet 6pts, *T. Robert 8pts, *T. Prinsaud 6pts, C. Quignette 12pts

Marque CsudB : *M. Bosquet 5pts, R. Chautard 6pts, *J. Jiminiga 12pts, L. Le Pont 4pts, J. Jeanne 2pts, *G. Yves 2pts, *T. Joly 7pts, M. Depreeuw 7pts, *L. Grouet 14pts, B. Depreeuw 2pts

 

CABOURG BASKET : 70
HEROUVILLE BASKET : 75
[16-19, 23-18 (39-37), 18-23 (57-60), 13-15]

 

Patrick Haquet (COACH CB) : « Un match équilibré. On passe devant à un moment donné mais on a un peu mal géré avec des pertes de balles qui ont remis nos adversaires devant. On a fait un bon petit match face à une équipe de Hérouville qui a assuré. Pierre Suzanne joue très peu, sortant rapidement pour cinq fautes. Ils prennent de l'avance quand Pierre sort, on change de défense pour essayer de changer de rythme et on se prend trois double-pas de suite. On repasse en homme à homme et on revient petit à petit. Les problèmes sont les mêmes : les pertes de balles et le manque de rotations. »

Jimmy Yamba (COACH HB) : « Un match de reprise après une semaine où l'on ne s'est pas vraiment entraîné. On ne vient qu'à huit, un peu à l'aveuglette avec Tebourski et Boyenza rentrés la veille des USA. La manière n'y était pas mais il fallait gagner. On a ciblé Suzanne et Khamliche, Suzanne fait des fautes rapides. On avait une dizaine de points d'avance et sur la fin, on fait n'importe quoi et ils reviennent en mettant des 3-points. Mais on arrive à garder nos quelques points d'avance. On mène, ils reviennent, tout le match a été comme ça, ils sont toujours revenus dès qu'on faisait des boulettes, on n'a jamais fait l'écart. Un match important à prendre avant de jouer le CBC. »

 

- 18fts CB, 9/16 lf CB, 5 3pts CB, 15fts HB, 16/22 lf HB, 7 3pts HB, 1ft T HB

 

Marque CB : *A. Khamliche 24pts, A. Bathily 18pts, *J. Nicolle 4pts, *P. Suzanne 10pts, *T. Beauge 6pts, B. Denis , *S. Brcaninovic 8pts, Q. Fleutot Le Duc

Marque HB :S. Coulibaly 31pts, P-E. Marie 3pts, *S. Guerfia 5pts, K. Laville 17pts, *O. Attila , *J. Basnier 4pts, *C. Tebourski 2pts, *S. Boyenza 13pts

 

CS BAYEUX : 71
CTC MÉZIDON-ARGENCES-BELLENGREVILLE : 55
[18-24, 17-12 (35-36), 18-10 (53-46), 18-9]

 

Thomas Léger (COACH CSB) : « Il me manquait Trochon, Camara et Fraihat. J'ai redonné leur chance aux jeunes du groupe qui avaient fait bonne impression face au CBC. Tout le groupe s'est mobilisé, il y a eu un grand investissement de chacun, on entame le match avec beaucoup d'intensité défensive, on a fait en sorte de frustrer Mézidon en défendant devant. On a fait des choix défensifs qui ont vraiment payé et on arrive à prendre un peu d'avance. Après, Mézidon revient et passe devant en profitant de nos pertes de balles. Début de deuxième mi-temps : on re-durcit défensivement, on arrive à bien les empêcher de dérouler leur jeu. Nous, derrière, on a de l'adresse extérieure, notamment à 3-points que ce soit par Raucq, Colombel ou Lecoutey. On les fait un peu exploser à ce moment-là, on prend 10 points d'avance et on finit à +16. C'est un des premiers matches où je suis satisfait de la constance pendant tout le jeu. Dès que je faisais des changements, le niveau de jeu ne baissait pas. On va faire en sorte que ça continue sur les matches suivants, d'avoir une continuité dans l'investissement. Ça fait du bien au groupe et au club. »

Damien Liard (COACH MAB) : « Pas grand chose à dire... Bayeux a bien joué le coup. » (apparemment, se remémorer ce match n'était pas agréable pour le coach vaincu, ndlr)

 

- 20fts CSB, 7/10 lf CSB, 12 3pts CSB, 1ft T CSB, 14fts MAB, 18/23 lf MAB, 1 3pts MAB, 1ft T MAB

 

Marque CSB : *G. Mesnival 7pts, G. Couture 2pts, R. Marie , *Y. Colombel 12pts, *G. Raucq 16pts, *R. Lecoutey 17pts, A. Queval 6pts, *T. Montreuil 4pts, B. Prunier 2pts, J. Diere 5pts

Marque CTC MAB : M. Join , *V. Godefroy , *S. Dupont 9pts, T. Ancerne 6pts, *J-B. Onfroy 14pts, *M. Legrix 4pts, K. Leclerc 14pts, *C. Dupont 8pts

 

USM VIROISE : 55
ASPTT CAEN : 68
[8-13, 18-9 (26-22), 20-21 (46-43), 9-25]

 

Thierry Belin (COACH USMV) : « Le début de match est favorable aux visiteurs, plus adroits. Les Virois prirent les commandes dans le second quart avec une défense plus efficace pour mener +4 à la pause. Le troisième quart-temps fut équilibré avec plus d’adresse des deux côtés. Le dernier quart, par contre, fut à sens unique, les Caennais nous infligèrent un 25-9 notamment grâce à l’adresse extérieure de Sardin, reprenant aussi du coup le goal-average . Des Virois brouillons, manquant de rythme face à des PTT très agressifs. A noter l’excellent 12/15 aux lancers coté caennais et le triste 4/12 coté Virois. Je regrette quand même le manque de coups de sifflet sur les intérieurs Virois. Trois Virois ont dû sortir sur saignement sans qu’aucune faute ne soit sifflée. Les matchs de basket de PNM ressemblent de plus en plus à des matchs de hand, jouer près du cercle ne sert plus à rien. Les Virois font la mauvaise opération du week-end avec la victoire d’Alençon. Pour se sortir de cette spirale, il va falloir que Vire sorte le bleu de chauffe et retrouve plus de cohésion sur le terrain. Sinon, la fin de saison va être difficile. »

Franck Dziuk (COACH ASPTT) : « Une victoire qui nous fait du bien contre un adversaire direct. Ça a été long à se dessiner, Vire c'est grand, ça a des kilos et ça n'est pas la caractéristique de notre équipe. On a fait beaucoup de prises à deux et à trois sur l'intérieur et on a laissé les petits tirer. Exceptionnellement, Vire a mis quatre paniers à 3-points. Et puis à l'aller, on avait perdu de 12 et là, on gagne de 13 donc c'est tout bénéf pour nous. Maintenant, si on pouvait gagner La Hague chez nous, on ne devrait pas être loin du maintien. On n'a pas mené tout le temps, on fait l'écart dans le quatrième en faisant de l'alternance et grâce au jeu rapide. »

 

- 15fts USMV, 4/12 lf USMV, 5 3pts USMV, 1ft T USMV, 11fts PTT, 12/15 lf PTT, 8 3pts PTT

 

Marque USMV :G. Prunier 4pts, *V. Legallois 4pts, A. Leroy 8pts, *Y. Andreu Sabater 5pts, *S. Portais 10pts, *A. Cotigny 10pts, *B. Souffrant 3pts, B. Matalla 3pts, C. Ridray 2pts, G. Cotigny 6pts

Marque ASPTT : *P. Colin 11pts, *Y. Dupont 12pts, N. Dziuk 2pts, *J-A. Sardin 23pts, *S. Crenel 7pts, L. Bacon 3pts, *B. Tual 6pts, J. Ingueza-Moussinga 4pts

 

ABC LA HAGUE : 53
CTC UBCU ALENCON : 61
[4-14, 22-12 (26-26), 14-17 (40-43), 13-18]

 

Christophe Cauvin (COACH ABCH) :« Un début de match à l'envers, on ne s'en remet qu'à l'adresse extérieure mais pas de rebond et pas de repli. Premier quart-temps avec 4 points marqués... Le deuxième quart est plus cohérent, on retrouve de la circulation de balle, l'adresse revient mais sans réelle conviction. La reprise de la mi-temps est comme le début du match avec une adresse autour des 25 % de loin comme de près, pas de repli et des pertes de balle. On revient quand même à égalité 50-50 grâce à deux tirs primés mais on gâche de nouveau en attaque et on perd les duels en défense. Match à oublier très vite de notre côté. Bravo à Alençon qui a su profiter de notre indigence collective. »

Frédéric Esnault (COACH UBCUA) : « On est parti jouer sans Lavedrine, sans Gautier, sans Grossin, sans Courteille et sans Martin. Il me restait cinq joueurs et un joueur de l'équipe réserve, Benjamin Monnier, qui n'avait encore jamais joué en Pré-Nat'. Donc forcément, on n'était pas très confiant, on est parti avec l'intention de truquer un peu le match, de casser le rythme face à un adversaire athlétique. On commence directement en zone et ils se sont cassé les dents dessus sur le premier quart. Ils reviennent à égalité à la mi-temps, on rechange de zone et ça les a à nouveau perturbés. Ils n'ont jamais su vraiment se mettre dans le rythme et nous, on est resté solidaire pour créer l'exploit vu la configuration du match à l'extérieur. On a fait un match cohérent en attaque, on a vraiment été très bien au rebond. Le match a été serré à peu près tout le temps, on fait vraiment l'écart dans le dernier quart-temps. »

 

- 22fts ABCH, 7/11 lf ABCH, 8 3pts ABCH, 14fts UBCUA, 15/28 lf UBCUA, 4 3pts UBCUA

 

Marque ABCH : *Q. Bertrand 7pts, *A. Larisse , A. Vernede 6pts, *A. Lourdin 11pts, C. Cauvin 6pts, *M. Keita 12pts, S. Melane 3pts, *D. Van-Troys 8pts, G. Mesnil

Marque CTC UBCUA : *M. Bougon 12pts, B. Monnier 6pts, *S. Enouf 10pts, *T. Dejoux 6pts, *C. Le Royer 25pts, *Y. Girondin 2pts

 

AJS OUISTREHAM : 72
AS CHERBOURG : 70
[16-16, 24-14 (40-30), 17-14 (57-44), 15-26]

 

Samuel Vallée (COACH AJSO) : « On gagne en n'étant que cinq ! Un gros coup de chapeau aux gars qui n'ont rien lâché en deuxième mi-temps après avoir fait une très grosse première partie de match. De l'adresse extérieure, quelques passes et des actions très sympas. On a été devant tout le temps et on se fait peur à la fin où l'on reste trois/quatre minutes sans marquer, on n'a plus trop de jambes et chaque tir est un peu court et quelquefois précipité, mais à cinq pendant quarante minutes, c'est normal. On a eu jusqu'à 18 points d'avance... Un gros bravo aux gars ! »

Pierre-Olivier Giot (COACH ASC) : « Ouistreham ne pouvait pas mieux nous aider sur cette rencontre puisqu'ils n'avaient que cinq joueurs d'alignés avec l'absence de Boirel en plus. Ils sont habitués à jouer en effectif réduit mais ils étaient plus que prenables. On est tombé dans le panneau, avec de la précipitation, des 4 vs 1 qui terminent dans le but de hand. Je me demande si, en défense, des joueurs ont compris qu'il fallait se battre. En face, il y a des gars qui jouent depuis vingt ans en Pré-Nat, c'est la meilleure défense, ils allaient forcément se serrer les coudes. Je me suis demandé si je n'avais pas donné un cours de cuisine dans le vestiaire car certains joueurs avaient les mains pleines de beurre. Marcher, reprise... On gagne la balle en défense et les gars perdent le ballon, l'AJSO n'a pas besoin de revenir en défense. On était à -18 milieu de troisième et on revient parce qu'on se met à défendre plus dur. Sur ce match, on s'est fait exploser au niveau du rebond, que ce soit aux lancers ou même quand on était quatre sous le panier. On revient et la dernière action du match est symbolique : égalité, Ouistreham rate son tir sauf qu'au lieu de prendre le rebond, la balle glisse des mains. Il reste 4 secondes, touche fond, oubli défensif et un joueur qui se retrouve seul sour le panier. Il reste deux secondes et on balance une prière. Bravo à Ouistreham qui s'est battu jusqu'au bout. On fait douze marchers et on perd 35 ballons. Des occasions comme ça... Tu perds de deux points à l'AJSO, c'est pas mal mais vu le contexte, c'est inexcusable. »

 

- 11fts AJSO, 8/21 lf AJSO, 6 3pts AJSO, 18fts ASC, 8/9 lf ASC, 4 3pts ASC

 

Marque AJSO : *Y. Chretien 14pts, *A. Lagueste 28pts, *T. Lechevalier 17pts, *P. Lagueste 4pts, *K. Moisson 9pts

Marque ASC : *A. Vrac 5pts, *T. Bouquet 11pts, A. Delœuvre 10pts, *M. Grand-Guillot 8pts, A. Fleury 8pts, *B. Lebaron 13pts, A. Mouchel , *D. Boudard 15pts

 

CB IFS : 87
US LA GLACERIE : 82
[17-18, 28-26 (45-44), 15-22 (60-66), 27-16]

 

Miguel Callejas (COACH CBI) : « Sur le discours d'avant match, on se disait que cette équipe n'allait pas nous mettre en difficulté offensivement, car on savait qu'on pouvait marquer face à eux, mais qu'ils pouvaient nous mettre en difficulté défensivement, notamment sur l'axe 1-5 avec Capitaine et Neiers. On est vraiment en difficulté sur le repli défensif et ça leur permet d'exister. On arrive quand même à marquer sur contre-attaque. Sur le deuxième quart-temps, on arrive à mieux assurer le repli et à prendre un peu d'avance, notamment grâce à une grosse mi-temps de Legras. Mais la fin du deuxième quart est médiocre et ils reviennent. On se dit que si on ne hausse pas un peu le ton défensivement, on va être en difficulté. La Glacerie fait un bon début de troisième quart et prend une dizaine de points d'avance mais on ne s'est pas démobilisé, on a eu cette capacité de réagir. On réalise un dernier quart plutôt bon offensivement, on revient sur notre agressivité, on provoque énormément de fautes, on met les lancers au bon moment, ce qui nous permet d'être devant et d'avoir toujours deux possessions d'avance sur les deux dernières minutes. Très bon match offensivement mais des soucis sur le repli qu'il faudra rectifier avant d'aller à Caen Sud. L'arbitrage a laissé jouer et a manqué de cohérence mais sans avantager aucune des deux équipes. On n'avait pas crié au scandale au match aller, il n'y a pas à crier au scandale au match retour. J'ai discuté avec les arbitres, ils admettent n'avoir pas été top mais ce n'est pas un vol. »

Frédéric Hennequin (ASSISTANT-COACH USLG) : « Le début de match, c'est un mano a mano, tout le monde essaye de tirer mais on rate. Pendant tout le match, c'est un coup Ifs, un coup nous. Le match s'est bien passé entre les joueurs. Sur le quatrième quart, on finit à quatre et les gars sont fatigués, ils repassent en zone à six minutes de la fin et on perd là-dessus. Match qui aurait pu être plaisant mais hélas, le corps arbitral en a décidé autrement. Quatre joueurs sortis pour cinq fautes, faute technique sifflée sans raison, des marchers imaginaires de la part d'un arbitre qui a pris trois joueurs en grippe sans raison apparente. Je suis fortement déçu par ce type de comportement, nous demandons à nos joueurs de se taire, de respecter le corps arbitral mais quand nous voyons un tel comportement de la part des arbitres qui n'ont aucun respect pour les joueurs et le basket, même si nous ne sommes que dans un championnat Pré-Nat', cela est lamentable. Le coach d'Ifs a su intelligemment profiter de l'incompétence des arbitres. Ce ne sont pas les mots de l'équipe ni de Marion mais les miens, fin de la discussion. »

 

- 20fts CBI, 20/31 lf CBI, 7 3pts CBI, 28fts USLG, 11/22 lf USLG, 3 3pts USLG, 1ft T USLG

 

Marque CBI : N. Le Roux 10pts, *J. Adekunle 3pts, *T. Legras 24pts, *M. Bouvet 15pts, *E. Peschard 16pts, G. Henry 6pts, A. Laignel 2pts, *C. Compere 11pts

Marque USLG : A. Le Lézec , C. Hennequin 16pts, A. Houyvet 5pts, *T. Capitaine 18pts, *M. Lepoittevin 9pts, *G. Le Guest 6pts, *A. Sintes 5pts, *M. Neiers 23pts

 

CLASSEMENT

1

CTC MEZIDON-ARGENCES-BELLENGREVILLE

14v - 3d

31pts

+122

2

AJS OUISTREHAM

13v - 4d

30pts

+134

3

CAEN BASKET CALVADOS

13v - 4d

30pts

+163

4

UNION SPORTIVE LA GLACERIE

10v - 7d

27pts

+42

5

CERCLE SPORTIF BAYEUX

10v - 7d

27pts

+68

6

HEROUVILLE BASKET (▲ 2)

9v - 8d

26pts

+14

7

ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE (▼ 1)

8v - 9d

25pts

+21

8

CAEN SUD BASKET (▼ 1)

8v - 9d

25pts

-14

9

CLUB BASKET D'IFS

8v - 9d

25pts

-52

10

ASPTT CAEN (▲ 1)

7v - 10d

24pts

-22

11

CTC UBCU ALENÇON (▲ 1)

7v - 10d

24pts

-62

12

USM VIROISE (▼ 2)

6v - 11d

23pts

-96

13

AS CHERBOURG

4v - 13d

21pts

-94

14

CABOURG BASKET

2v - 15d

19pts

-224


(Championnat à trois entre La Hague, Caen Sud et Ifs)

Selon les résultats des équipes bas-normandes en N3, le nombre de descentes peut varier. Le championnat restera à 14 équipes en 2017-2018.

 

TOP 10 SCOREURS PNM DE LA 17ème JOURNÉE :

CLASS

JOUEUR

POINTS

1

S. Coulibaly (HB)

31pts

2

A. Lagueste (AJSO)

28pts

3

C. Le Royer (CTC UBCUA)

25pts

4

A. Khamliche (CB)

24pts

#

T. Legras (CBI)

24pts

6

M. Neiers (USLG)

23pts

#

J-A. Sardin (ASPTT)

23pts

8

V. Szwaja (CBC)

19pts

9

A. Bathily (CB)

18pts

#

Q. Braquet (CBC)

18pts

#

T. Capitaine (USLG)

18pts

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr