Basket. « ClassiCaen » : La victoire du collectif sur les individualités

06 décembre 2017 Ecrit par 

Basket. ASPTT CAEN BASKET 81 – 69 CAEN NORD BASKET, 9ème journée de N3 Masculine. Le choc a accouché d'une souris. On s'attendait à un gros duel pour ce derby entre deux équipes caennaises qui avaient connu deux confrontations endiablées l'an passé. Sauf que l'ASPTT n'a que faire du suspense et de nos attentes et a profité de la venue du CNB pour s'imposer assez aisément et chiper la seconde place de la poule à ses opposants.

 

[22-17, 20-19 (42-36), 25-10 (67-46), 14-23]

« Une montagne en mal d'enfant

Jetait une clameur si haute

Que chacun, au bruit accourant,

Crut qu’elle accoucherait sans faute

D’une cité plus grosse que Paris.

Elle accoucha d'une souris. »

Comme nous l'avions déjà fait par le passé, nous reprenons cette fable de La Fontaine pour décrire ce derby caennais entre les PTT et le CNB. Car oui, le choc a accouché d'une souris. Au vu des deux matches de l'an passé (intenses et incroyablement indécis) et avec des Nord-Caennais dont l'effectif semblait un cran plus costaud que l'an passé, on salivait à l'idée de retrouver ces deux équipes, on était persuadé que ça allait encore être un match serré entre ces deux formations. Las, un ASPTT bien plus collectif et serein que son adversaire maîtrisa la quasi-totalité de la partie et plia le match dans le troisième quart-temps.

Sans prendre le large, les PTT maîtrisent la première partie de match

Défaits deux fois l'an passé, les Nord-Caennais se rendaient chez leurs voisins postiers avec l'envie de gagner enfin face à leur rival. Réalisant un (très) bon début de saison, le CNB avait coché la date de ce match face à l'ASPTT sur son calendrier... et si, justement, le Caen Nord s'était mis un peu trop de pression ?

L'entame de match est plutôt à l'avantage des visiteurs : « On amène le ballon en bas, on tient notre plan de jeu offensivement parlant. » explique Alain Thiébot. Mais défensivement, le club de la Folie Couvrechef est en souffrance, ils n'arrivent pas à tenir Le Rouxel (10 points dans le premier quart, principalement sur rebond offensif) et la sortie de Mpondo pour deux fautes n'arrange rien. Bien qu'un peu maladroits (balles perdues, tirs faciles ratés), les PTT prennent rapidement l'avantage : « Le premier quart est assez maîtrisé dans la mesure où on a de bonnes séquences offensives et de bons stops défensifs. » Les locaux gèrent la fin du quart-temps, le ballon circule bien et ça se traduit par un 9-2 et un avantage de 5 points.

Dans le deuxième quart, le CNB arrive par séquences à rivaliser mais ces sursauts sont souvent dus à un exploit individuel : « On a une capacité supérieure au CNB à alimenter la marque, analyse Alhou N'Diaye, on est plus régulier. Eux ont peiné à trouver des solutions, on a bien défendu à l'extérieur, ils n'ont pas trouvé de solutions collectives. » Vivien Léger met deux tirs à 3-points dont il a le secret et l'écart gonfle un peu. Renaux et Hébert contre-attaquent pour ramener Caen Nord à -6.

 

Un troisième quart quasi-parfait pour l'ASPTT

Au retour des vestiaires, les Nord-Caennais vont faire jeu égal avec leurs hôtes pendant quelques minutes avant de s'écrouler.

L'ASPTT défend le plomb et n'encaisse que trois paniers sur ces dix minutes. Offensivement, les joueurs d'Alhou N'Diaye font parler leur collectif avec six scoreurs différents : « On défend fort et ça découle sur de bonnes attaques. » se réjouit l'entraîneur des PTT.

Vous l'aurez compris, l'ASPTT Caen déroule tandis que le Caen Nord baisse la tête et ne semble plus avoir envie, ni même l'envie d'avoir envie (ndlr : hommage). En dix minutes, nous sommes passés de +6 à +21.

Un léger sursaut d'orgueil, de la frustration et une expulsion

Si la victoire des Postiers ne fait quasiment plus de doute, il reste un quart-temps à jouer. Ce quart-temps sera un peu bâclé par les locaux : « Au lieu d'avoir une fin de match peinard, on se prend un 12-5 ou un 12-6 sur la fin de match. C'est le seul bémol. » Le CNB, dont la frustration et la déception sont palpables, revient avec du hourra-basket et en s'appuyant sur un Boris Renaux qui marque les 14 derniers points de son équipe... avant de se faire exclure (et de récolter un rapport) pour un geste d'humeur envers l'arbitre (ndlr : le meneur ne devrait pas participer au prochain match. On utilise le conditionnel car la FFBB devrait prendre une décision définitive dans la semaine).

Ce retour n'était qu'un coup d'épée dans l'eau et l'ASPTT s'impose finalement de 12 points. Clairement, le match ne fut pas aussi agréable à voir que les deux ayant eu lieu la saison précédente.

Alhou N'Diaye : « On a plus d'expérience »

On le disait en début d'article mais est-ce que le Caen Nord ne se serait pas mis un peu trop de pression ? Pour les deux entraîneurs, ça ne fait quasiment aucune doute : « L'an passé, il y avait un peu d'adrénaline, un promu contre une équipe bien ancrée en N3. Ils voulaient absolument nous battre, ils étaient tendus, ils ont beaucoup râlé. Nous, on ne l'a pas abordé comme ça, on voulait récupérer la deuxième place. Je pense qu'on a plus d'expérience, des expériences de derbys. L'équipe a progressé mais ne l'a pas montré là. Ce match va leur servir. » Un peu le même son de cloche du côté d'Alain Thiébot, l'entraîneur vaincu reconnaissant la supériorité de l'adversaire : « C'est plus harmonieux, plus altruiste du côté des PTT. On n'a pas arrêté de se dire depuis une semaine ''on veut les battre, on veut en prendre un !'' Mais quand tu n'arrives pas à tenir ton objectif, tu es d'autant plus déçu. »

Les deux fois où le CNB avait perdu cette saison, ces défaites avaient fait mal au moral, soit parce qu'il y avait la place pour gagner (Montivilliers), soit parce que l'équipe avait été à côté de ses pompes (Marly le Roi), cette nouvelle défaite ne déroge pas à la règle. Si ce revers ne remet pas en question le très bon début de saison des Nord-Caennais, il va falloir se remobiliser et surtout travailler à l'entraînement pour trouver des solutions collectives et surtout solidifier un peu la défense (cinquième fois que le Caen Nord encaisse plus de 80 points, avant-dernière défense du championnat).

L'ASPTT confirme son regain de forme (quatre victoires en cinq matches) et profite de cette victoire pour remonter à la deuxième place de la poule. Solides en défense, plus collectifs que leurs opposants derrière un Aurélien Le Rouxel encore une fois au dessus du lot (26 points), les Postiers semblent avoir vraiment lancé leur saison après leur faux-départ. Les Postiers termineront l'année avec deux confrontations face à Evreux et Trappes, deux adversaires à leur portée. Des victoires face à ces deux équipes feraient définitivement oublier le début de saison moyen.

Marque ASPTT : V. Léger 10pts, J. Ingueza-Moussinga , O. De Bruyne , T. Allerme 6pts, A. Le Rouxel 26pts, J. Hoflack 5pts, F. Diesnis 16pts, C. André 8pts, T. Chauvin 10pts

 

Marque CNB : F. Benladdi 6pts, C. Teissedre 2pts, B. Brunelle 11pts, P. Hébert 7pts, Y. Monteiro 5pts, P. Bourgeois 1pt, Y. Jandia 8pts, J-B. Teissedre , B. Renaux 20pts, F. Mpondo 9pts

Le classement ici.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr