craf2s sportacaen v2 4

Douvres dit quasiment adieu à la montée

10 mai 2017 Ecrit par 
(Crédit photos : Annick Plouhinec)

Basket. DOUVRES BCN 46 – 57 BF ESCAUDAIN PORTE DU HAINAUT, 2ème journée de la seconde phase de N3 féminine. Il paraît peu probable de voir le DBCN en N2 l'année prochaine car avec cette nouvelle défaite, les joueuses de Matthieu Léger doivent compter sur un scénario peu vraisemblable pour accrocher la deuxième place. Face à une équipe d'Escaudain ultra-collective et ayant la rage de vaincre, Douvres a couru après le score durant toute la partie.

 

[15-21, 13-10 (28-31), 8-11 (36-42), 10-15]

 

Et encore un faux-départ pour le DBCN

 

Le gymnase douvrais était bondé et les supporters présents en nombre ont fait du bruit pour soutenir leur équipe, sachant bien qu'une défaite rendrait l'accession en NF2 quasiment utopique. Sauf qu'en face, le public d'Escaudain avait fait le déplacement en nombre et eux ont fait plus que du bruit, produisant un vacarme incessant. Dès le début de partie, les supporters escaudinois se sont fait entendre.

 

Et ils ne sont pas les seuls à avoir démarré la partie tambour battant car leurs joueuses les ont imités. À 200% dès l'entame, Escaudain démarre par un 6-0 et prend rapidement 13 points d'avance, emmené par Bicane, Thomaze et Duforet (au passage, notons que l'on retrouve sur le banc visiteurs un visage bien connu de notre région en la personne de Céline Chourchoulis, ndlr). La défense tout-terrain et les trappes/prises à deux sur Sandra Dijon font perdre tous leurs moyens aux Douvraises. Un bon passage de Bouffaré assorti d'une défense mieux en place permettent aux locales de réellement rentrer dans la partie. Le DBCN termine le premier quart par un 9-2 et revient à -6.

 

Le deuxième quart-temps est assez pauvre en scoring, les deux équipes manquant d'adresse. Plusieurs fois, les protégées de Matthieu Léger effectuent des rapprochés mais sans jamais parvenir à égaliser, les défaillances aux lancers (2/7 sur ces dix minutes) n'aidant pas : « On est rentré fébrile dans le match, on est fébrile aux lancers-francs, on est fébrile sur les écrans en retard. » Effectivement, l'une des autres raisons expliquant le fait que Douvres n'arrive pas à recoller au score ou passer devant est que l'équipe se prive de munitions offensives supplémentaires en manquant de solidité au rebond, offrant beaucoup de secondes chances à Escaudain.

 

Heureusement pour le DBCN, la défense est en place et ne permet que quatre tirs réussis aux adversaires. À la mi-temps, Douvres n'a que 3 points de retard. Tout reste jouable et pourtant, malgré le faible écart, on sent que les Escaudinoises ont davantage la mainmise sur la rencontre.

 

Encore des maux, toujours des maux, les mêmes maux

 

Le scénario du troisième quart-temps est assez similaire au précédent : Douvres revient plusieurs fois à une possession de son homologue du Nord mais sans jamais parvenir à égaliser. En face, bien qu'elles ne réalisent pas le match de l'année, les joueuses d'Escaudain ont la rage. Chaque panier marqué est suivi d'un poing et d'un cri rageur quand une action loupée s'accompagne d'un cri de déception et d'une mine renfrognée. La totalité des Escaudinoises en veut, concernant les Douvraises... : « Je trouve que par rapport au dernier match, on a montré moins d'envie de se battre, on n'était pas dans l'esprit d'un match 'à la vie, à la mort'. »

 

Le DBCN ne marque que 8 points dans le troisième quart-temps : « On n'a jamais réussi à se mettre en place offensivement, à amener le ballon là où on voulait le mettre. J'ai cherché des rotations, changé de tactiques, rien ne marchait. » Après vingt premières minutes excellentes, Bouffaré semble rincée et ne peut plus apporter autant. Dijon fait encore ses stats mais elle est trop seule. Et si toute la saison, l'internationale française avait été l'arbre qui cache la forêt ? Une joueuse au-dessus de tout le monde ne suffit plus une fois arrivé en Playoffs... Et comme souvent, on retrouve les mêmes problèmes (maladresse au tir lointain, balles perdues...).

 

À chaque fois que les Bas-Normandes semblent revenir, Bourghelle prend un malin plaisir à marquer un 3-points assassin qui redonne deux ou trois possessions d'avance aux siennes. Escaudain compte 6 points d'avance avant les dix dernières minutes. Le public visiteur est toujours incandescent.

 

L'écart se creusera définitivement dans le dernier quart, Douvres est limité à trois paniers (les trois sont de Dijon) et les Escaudinoises font le nécessaire pour conserver leur avantage. À la fin de ce match (bien arbitré au demeurant), Escaudain s'impose de 11 points et peut célébrer avec son public (au son des « Corons » de Pierre Bachelet, ndlr) cette victoire qui lui assure quasiment la montée.

 

« Sauver l'honneur. »

 

Alors, mathématiquement, la montée est toujours jouable pour Douvres. Mais pour cela, il faudra l'emporter d'au moins 12 points à Escaudain, d'au moins 7 points face à Gravelines et espérer que ces deux équipes s'inclinent face à Ruaudin... ça semble très très compliqué et l'entraîneur ne se fait pas d'illusions : « On va essayer d'aller sauver l'honneur, il faut faire un bon match à Escaudain et après, on verra ce qu'il se passe. On n'a plus notre destin entre les mains donc ce n'est pas la peine d'espérer des choses. Par contre, il faut qu'on montre qu'on méritait d'être dans les deux premiers et qu'on ne foire pas tous nos Playoffs en n'ayant que des défaites. »

 

Côté vainqueur, on pourrait parler des bonnes lignes de stats de Duforet (15pts, 8rbds, 4pads, 5ints, 1bp) et Bicane (9pts, 10rbds, 6pads, 1int, 3bps), ou du fait que l'équipe domine Douvres dans chaque catégorie statistique... mais le plus impressionnant chez cette équipe est son collectif et surtout sa rage de vaincre. Toutes les joueuses semblaient motivées à 200% et si, encore une fois, elles ne sortent pas un très beau match, notamment en attaque, les joueuses semblent se connaître par cœur et tirer dans le même sens. Et défensivement, l'équipe a su se configurer pour jouer sur les faiblesses de Douvres : « Elles ont défendu tout-terrain tout le temps, si on les avait punies dès le début, ça aurait changé le match. À l'intérieur, elles ont tout le temps trappé sur Sandra, si on avait réussi à lui amener le ballon puis jouer derrière les trappes, on les aurait punies aussi. Ça reste des détails, mais sur des matches comme ça, c'est cash, c'est une belle équipe quand même en face. »

 

Concernant Douvres, l'équipe paie son mauvais départ. L'équipe a su revenir, a cravaché durant tout le match et a su mettre l'intensité pour rester dans la partie mais les petits défauts qui étaient sans conséquence sur la saison régulière se sont payés cash en Playoffs : 9 passes décisives seulement pour 22 balles perdues, 31% aux tirs, 2/11 à 3-points, 10/20 aux lancers et 16 rebonds offensifs concédés. Mis bout à bout, ces détails ont précipité la défaite douvraise. Dijon (21pts, 20rbds, 1pad, 2ints, 5bps) et Bouffaré (12pts, 3rbds, 1pad, 4ints, 2bps) n'ont pas suffi.

 

L'équipe va essayer de se ressaisir pour bien terminer et tenter, sur le prochain match, de réussir ce que personne n'a encore fait cette saison : l'emporter à Escaudain.

 

Marque DBCN : M. Gasqueres , L. Goubert 5pts, J. Bouffaré 12pts, A. Adras 2pts, M. Guillaume 2pts, C. Lanfant , M. Bernard Maksimovic 2pts, G. Guerard 2pts, S. Dijon 21pts, A. Bluche

 

Marque BFEPH : C. De Sousa 4pts, M. Thomaze 10pts, A. Jagodzinska 2pts, A. Bourghelle 9pts, L. Lereverend 2pts, C. Duforet 15pts, D. Bicane 9pts, M. Bally 4pts, M. Dubreucq 2pts, N. Drouet

 

CLASSEMENT POULE K (PLAYOFFS)

1

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE

3v - 1d

7pts

+17

2

BASKET FEMININ ESCAUDAIN PORTE DU HAINAUT

3v - 1d

7pts

+23

3

GRAVELINES B F

1v - 3d

5pts

-22

4

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE

1v - 3d

5pts

-18

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr