Douvres cale au démarrage

01 mai 2017 Ecrit par 
(Crédit photos : page facebook Douvres BCN)

Basket. GRAVELINES BF 62 – 56 DOUVRES BCN, 1ère journée de la seconde phase de N3 féminine. Pour son premier match de Playoffs, le DBCN a eu la mauvaise surprise de tomber sur une équipe de Gravelines incroyablement adroite en début de match. Un début de match qui pénalisera les Douvraises qui parviendront à revenir en toute fin de match... en vain. Désormais, Douvres est quasiment condamné au sans-faute sur ses trois prochains matches.

 

[21-11, 17-17 (38-28), 10-11 (48-39), 14-17]

 

Adroites, les locales prennent les commandes d'entrée

 

Quand on voit le score quart-temps par quart-temps, on devine que les dix premières minutes ont légèrement plombé les envies de victoire des Bas-Normandes. La faute à des Gravelinoises très adroites : « Elles ont eu une superbe réussite, l'entraîneur adverse nous a dit lui-même que c'était quasiment le quart-temps le plus réussi de leur saison. » Les Douvraises ne jouent pas particulièrement mal mais sont loin d'avoir une adresse similaire à celle de leurs hôtes. Le scoring de Dijon permet au DBCN de ne pas prendre trop de retard mais l'écart est tout de même de 10 points.

 

Cet écart va grimper à 17 unités dans le deuxième quart-temps, le trio Candelier – Wasselin – Cosquer assure le scoring et les affaires de Douvres commencent sérieusement à se compliquer. Un peu de défense tout-terrain, des rebonds et une zone permettent aux joueuses de recoller un peu au score juste avant la mi-temps (-10).

 

Une défense accrue, une attaque qui peine à conclure, une technique fatale

 

Les Douvraises réagiront après la mi-temps : « On se met à défendre dur, j'alterne zone-presse/zone et boîte. Elles n'arrivent plus à trouver de solutions. » Cela étant, l'écart n'évolue que très peu sur le troisième quart car le DBCN n'arrive pas à faire fructifier ces nombreux stops défensifs par des paniers marqués (pour ne rien arranger, Le Moal sort sur blessure). À la demi-heure de jeu, Gravelines compte 9 points d'avance.

 

En à peine trois minutes, les Gravelinoises vont reprendre 14 points d'avance. Matthieu Léger est forcé de prendre un temps-mort et enfin, le déclic a lieu. Douvres réussit un 11-0 : « La zone-presse alternée avec la boîte fonctionne, on marque en première intention, on gagne des ballons et on a plus de réussite à mi-distance. » Bouffaré, Goubert et Gasqueres alimentent la marque, le DBCN revient à -3, se retrouve à -4 puis revient à -2 à 1 minute 30'' de la fin. Tout reste jouable et vu la dynamique des Douvraises, l'entraîneur était quasiment convaincu que son équipe allait passer devant... sauf qu'une faute sifflée donne deux lancers à Gravelines. La joueuse responsable de la faute (et qui avait déjà été avertie) proteste... faute technique ! Trois lancers-francs à suivre et la possession pour les locales... qui ne se privent pas pour convertir les trois lancers et en marquer un autre après une nouvelle faute du DBCN.

 

L'écart passe à +6 alors qu'il reste environ une minute. Deux nouveaux lancers réussis par Candelier et une balle perdue douvraise scellent le sort de la rencontre. Bluche réduit un peu l'écart et Douvres s'incline de 6 points, se retrouvant ainsi à la dernière place de la poule.

 

« Battu... mais pas abattu ! »

 

Ce n'est plus très compliqué : Douvres doit remporter les trois prochains (et derniers) matches de cette seconde phase pour espérer monter. Peut-être que deux victoires seulement suffiraient mais il faudrait un concours de circonstances assez utopique pour espérer accrocher l'une des deux premières places. Si les Douvraises veulent être assurées de monter, il faut remporter les trois matches, dont celui à l'extérieur face à Escaudin, Escaudin qui a la réputation d'être quasi-imprenable à domicile. Mais Matthieu Léger reste confiant : « C'est une grosse déception mais je suis déjà passé à autre chose. On a encore notre destin entre les mains, ce n'est pas le drame non plus. Le classement et le score ne sont pas flatteurs mais j'y crois ! »

 

N'allez pas imaginer que le DBCN a sous-estimé son adversaire, mais certains ingrédients (comme l'adresse : 36% aux tirs) ont manqué au Calvadosiennes, et d'autres facteurs comme la méforme de Bernard-Maksimovic ou la blessure de Le Moal n'ont rien fait pour arranger les choses. Douvres avait ciblé trois joueuses, ces trois joueuses finissent meilleures marqueuses (13 points pour Candelier, 17 pour Wasselin et 17 points, 7 rebonds et 4 passes pour Cosquer). Les rebonds de Gasqueres, les 3-points et les passes de Goubert ainsi que le nouveau double-double (16pts, 12rbds, 3pads, 3ints, 4bps) de Dijon n'auront pas suffi. À noter que les Douvraises ont marqué... 0 point sur transition.

 

Le prochain match sera dimanche prochain, à domicile face à Escaudin. « On est battu... mais pas abattu ! »

 

Marque GBF : L. Brunet , M. Agez 3pts, M. Caron , C. Deprez 4pts, M. Hacquet , V. Candelier 13pts, M. Wasselin 17pts, S. Cosquer 17pts, B. Berawek 2pts, M. Devynck 6pts

 

Marque DBCN : M. Gasqueres 8pts, L. Goubert 9pts, J. Bouffaré 8pts, A. Adras , P. Plouhinec 1pt, M-A. Le Moal 7pts, M. Bernard Maksimovic 5pts, G. Guerard , S. Dijon 16pts, A. Bluche 2pts

 

CLASSEMENT POULE K (PLAYOFFS)

1

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE

2v - 1d

5pts

+7

2

BASKET FEMININ ESCAUDAIN PORTE DU HAINAUT

2v - 1d

5pts

+12

3

GRAVELINES B F

1v - 2d

4pts

-12

4

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE

1v - 2d

4pts

-7

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr