Douvres tout en haut, Ifs au milieu, les autres en Pré-Nat'

19 avril 2017 Ecrit par 
(Crédit photos : page facebook Douvres BCN)

Basket. 22ème journée de N3 Féminine. Cette dernière journée de N3 fut un concentré de matches sans enjeu. À part peut-être pour La Glacerie qui espérait terminer avec le meilleur bilan possible dans l'espoir d'un repêchage... raté, défaite d'un point. La Hague a ponctué son aventure en NF3 avec une victoire tandis qu'Ifs s'incline de 17 points et finit au milieu de tableau avec un bilan équilibré. Le dernier derby de la saison opposait Douvres et l'AGC, un duel logiquement remporté par les Douvraises qui vont désormais s'attaquer aux Playoffs pour viser la montée en Nationale 2.

 

Un duel des extrêmes sans enjeu mais pas inintéressant

 

DOUVRES BCN 89 – 56 AVANT GARDE CAEN

[22-12, 15-16 (37-28), 25-18 (62-46), 27-10]

 

On ne s'attendait pas forcément à un match palpitant et pourtant, il y eut des choses intéressantes avec une équipe de l'AGC qui a tenté de résister avant que le DBCN ne prenne le large. L'effectif douvrais est un peu diminué avec quelques joueuses malades et d'autres blessées ou absentes, ce qui fait que les locales démarrent doucettement. Les entrées en jeu de Dijon et Bernard Maksimovic débloquent un peu la situation et le leader prend 10 points d'avance. L'écart se maintient sur le deuxième quart, l'énergie de Pinto Lutumba est contagieuse et les Caennaises résistent et remportent le quart-temps d'un point.

 

On voit vraiment que Douvres se sert de ce match pour travailler et reposer ses cadres. Plusieurs fois, l'AGC prend un peu de retard mais parvient à revenir à -9/-10. Une bonne entrée de Dijon (11 points) permettra d'accentuer un peu l'avance des Douvraises (+16). Un écart qui reste sensiblement le même dans le quatrième quart-temps jusqu'à ce que l'Avant-Garde paie les efforts fournis et craque physiquement dans les dernières minutes. Douvres ne se fait pas prier pour en profiter et termine la partie par un 13-0, portant l'écart à +33, une différence sévère pour les joueuses de Mathieu Auzoux.

 

Un Mathieu Auzoux satisfait malgré cette large défaite : « On pourrait me prendre pour un fou : tous les week-ends, je perds et je suis content. Là, je suis content de ce qu'on a proposé, on a été cohérent, on a mis beaucoup de jeu rapide. » Son homologue, Matthieu Léger, est lui aussi satisfait : « Au fur et à mesure, on a installé des choses, on a pu travailler. Je voulais gagner ce match à domicile, qu'il n'y ait pas de blessées et terminer sur une note positive. » Du côté des stats, Pinto Lutumba fut la plus en vue pour l'AGC (17pts, 9rbds, 4bps) mais les pertes de balles (31) ont pénalisé l'équipe. Côté douvrais, on notera le petit nombre de pertes de balles mais aussi la bonne performance de Pauline Plouhinec (sous les yeux de sa sœur Julie, évoluant en N1 à Ifs) pour son premier match en N3. Sinon, Bluche (12pts, 7rbds, 2pads) et Adras (14pts, 1rbd, 5pads, 2ints, 3bps) se sont illustrées et Bernard-Maksimovic a encore une fois été très complète et a distribué quelques contres bien sévères (10pts, 100% aux lancers, 8rbds, 4pads, 2ints, 4ctrs, 2bps). Mais le plus impressionnant, c'est sans doute Dijon qui sort la plus belle ligne de stats... en ayant eu le plus petit temps de jeu : 19 points, 100% aux lancers, 8 rebonds, 1 passe, 3 interceptions, aucune balle perdue en... treize minutes et trente-trois secondes !

 

L'aventure en N3 se termine ici pour l'Avant-Garde mais le coach préfère voir le verre à moitié plein : « Je suis content d'avoir pu amener cette équipe au complet jusqu'au bout. C'est toujours compliqué quand on n'a qu'une victoire, en général, il ne reste pas grand monde après dans l'effectif, j'espère, moi, pouvoir retravailler avec elles. Contrairement à tout ce qui a pu être dit, l'Avant-Garde aura bien une équipe en PNF la saison prochaine et j'espère avec la majorité de mon effectif et de vraies ambitions. On a des joueuses de qualité et avec de vrais renforts, j'espère qu'on titillera le haut de tableau. » Pour Douvres, les choses sérieuses commencent le dimanche 30 avril avec le premier match de Playoffs. Quatre matches pour obtenir l'une des deux premières places et être promu en N2. « Maintenant c'est fait, contrat rempli, 21-1 et un autre championnat qui démarre. »

 

Marque DBCN : P. Plouhinec 6pts, L. Goubert 7pts, J. Bouffaré 4pts, A. Adras 14pts, M. Guillaume 5pts, M. Bernard Maksimovic 10pts, G. Guerard 12pts, S. Dijon 19pts, A. Bluche 12pts

 

Marque AGC : L. Vrac 7pts, C. Guermont 12pts, C. Joublin 7pts, J. Rebeyrolle , M. Maurouard 7pts, S. Bernard 2pts, J. Pinto Lutumba 17pts, E. Amice 4pts

 

La Hague conclut son aventure en N3 sur une bonne note

 

SAINT MICHEL SPORTS 53 – 74 ABC LA HAGUE

[15-18, 13-17 (28-35), 10-24 (38-59), 15-15]

 

Comme la quasi-totalité des matches de cette journée, cette rencontre était sans enjeu. Face au dernier de la poule, La Hague espérait juste quitter la Nationale 3 en terminant sur une bonne note. L'ABCH démarre bien, comme souvent, Aidara se charge du scoring. Les paniers à 3-points de Cournut permettent aux locales de ne pas se laisser distancer et après dix minutes de jeu, le score est de 15 à 18 en faveur des Bas-Normandes.

 

L'écart s'accentue légèrement sur le deuxième quart. Comme souvent, c'est en défense que les Haguaises s'expriment le mieux. En attaque, toujours les mêmes problèmes : « On a des occasions mais toujours des soucis de finition sur les paniers faciles. » La Hague trouve tout de même un peu d'adresse derrière l'arc et compte 7 points d'avance lorsque le buzzer annonçant la mi-temps retentit.

 

C'est dans le troisième quart-temps que les protégées d'Olivier Birette vont réellement prendre le large : « On change de défense, on récupère des ballons et on passe pas mal de contre-attaques. » Six des sept joueuses composant l'effectif alimentent la marque sur ce quart-temps. La défense reste solide et l'ABCH porte son avance à +21. Ce sera l'écart final, le dernier quart est anecdotique, La Hague gère bien la conclusion de ce match de fin de saison et rentre en Normandie avec une victoire de 21 points.

 

L'écart a augmenté de façon assez régulière dans ce match et l'entraîneur est satisfait de terminer sur une bonne performance : « On a fait une prestation correcte, la manière était plutôt cohérente et ça nous permet de terminer avec une victoire. » Tout le monde marque au moins 5 points côté manchot. Après deux saisons en N3, Urville-Nacqueville retourne en Pré-Nationale Féminine, à voir maintenant si certaines joueuses vont bouger et si le club sera en capacité de faire l'ascenseur.

 

Marque SMS : J. Gradel , T. Dole 4pts, P. Bilba 3pts, F. Cournut 17pts, E. Cournut 9pts, C. Matykowski 9pts, L. Kechichian 5pts, D. Diallo 6pts

 

Marque ABCH : M. Hamel 16pts, F. Birette 5pts, L. Bertrand 10pts, C. Birette 9pts, C. Brionne 12pts, S. Aidara 16pts, L. Hacquebey 6pts

 

Les Glacériennes terminent sur une défaite d'un petit point

 

US LA GLACERIE 76 – 77 GCO BIHOREL

[18-18, 17-26 (35-44), 24-21 (59-65), 18-12]


NDLR : l'absence de la feuille de marque et des stats adverses nous empêchent de faire un résumé plus complet.

 

Ce match n'était pas sans importance pour l'USLG. Bien que mathématiquement reléguée, La Glacerie sait bien que dans ce championnat, il y a souvent des repêchages. Il est donc important de finir avec le meilleur bilan possible pour espérer figurer parmi les premiers candidats en cas de repêchage. Sur la première période, les Manchottes ne sont pas en place, le coach demande à ses joueuses de défendre très haut car Bihorel est réputé comme étant adroit. Et Bihorel fut adroit : « Dès qu'on passait en dessous des écrans, on était sanctionné. Offensivement, on a souffert pour attaquer leur zone. On a joué en périphérie, on a trop récité sans varier, sans jouer en percussion. » Le GCOB mène de 9 points à la mi-temps de ce duel normand.

 

Après la pause, les promues retrouvent leur basket avec une meilleure adresse et un surplus d'agressivité défensive. L'USLG grignote son retard et revient à -1 alors que la fin du match approche à grands pas (environ 13 secondes restantes). Bihorel rate complètement ses deux lancers , La Glacerie récupère le ballon, Sorel file en contre-attaque : « elle se fait un peu toucher mais il n'y a pas de coup de sifflet. Dréan prend le rebond offensif mais elle rate aussi en se faisant un peu toucher. Mais il n'y a rien de scandaleux non plus. » Les locales s'inclinent donc d'un point.

 

On pourra noter la bonne prestation de Delœuvre (17pts, 10rbds, 1pad, 2ints, 5bps). Cette défaite rend la possibilité d'un repêchage assez utopique puisque parmi les huit poules, cinq des équipes ayant terminé à la neuvième place ont un meilleur bilan que les Glacériennes. Avec cette défaite plus celle de la N1, Jérôme Luce ne se trompe pas quand il dit que ces deux jours furent : « un gros week-end sans. »

 

Marque USLG : K. Cybulska 15pts, C. Drean 6pts, J. Nord 8pts, S. Delœuvre 17pts, F. Sorel 13pts, L. Lecacheur 6pts, A-M. N'Diaye 2pts, M. Bouin 6pts, L. Brun 3pts, I. Addou

 

Marque GCOB : ?

 

Ifs termine moyennement et s'incline face à Saran

 

CB IFS 51 – 68 USM SARAN

[17-21, 9-10 (26-31), 15-24 (41-55), 10-13]

 

À part pour accrocher une place dans le Top 5, ce match était sans véritable enjeu pour le CBI. Mais comme le craignait Miguel Callejas : « Dans un match avec peu d'enjeu, on n'est pas dans la partie. » Ifs démarre mal la partie, encaissant un 6-0 d'entrée : « On est en difficulté sur l'intensité et le secteur intérieur adverse nous pose des problèmes. » Les Ifoises se réveillent un peu offensivement et ne comptent que 4 points de retard après dix minutes de jeu.

 

Les locales vont se montrer très solides en défense sur le deuxième quart-temps mais sans parvenir à concrétiser leurs bonnes séquences défensives par des paniers marqués. On voit six paniers marqués en tout et pour tout sur ce deuxième quart (trois de chaque côté) et l'écart ne bouge pas vraiment : +5 pour Saran. L'écart est infime et tout reste possible.

 

Sauf que le CB Ifs va s'écrouler défensivement sur le troisième quart : « On ne sera jamais en capacité à s'investir et à jouer sur nos qualités défensives. » Le collectif saranais tourne bien, le banc relaie correctement les titulaires et l'écart va atteindre les 18 unités. Des paniers de Montembault et Villain réduisent un peu l'écart en fin de quart-temps mais le match a définitivement tourné en faveur de Saran qui n'a plus qu'à gérer tranquillement le dernier acte de ce match afin de repartir avec une victoire de 17 points.

 

Ifs termine en milieu de tableau, à la sixième place avec un bilan de 11 victoires pour autant de défaites. Un bilan et un classement qui résument bien la saison du CBI : correct mais peut mieux faire : « Ce match est un peu frustrant, à l'image de notre saison. On a des lacunes en terme d'investissement et d'écoute. Mais en même temps, on valide une quatrième saison en N3 pour l'année prochaine et c'est très positif pour le club, surtout qu'on a un groupe jeune. » Sur le match, il n'y a pas grand chose à dire, on peut noter la marque répartie côté saranais et le différentiel de points entre les bancs : 9 pour celui d'Ifs, 32 pour celui de Saran. Comme souvent cette saison, c'est Julie Villain qui termine meilleure scoreuse. L'équipe dispose vraiment d'un groupe intéressant qui, s'il fait deux/trois ajustements et se montre plus assidu à l'entraînement, pourra vraiment jouer les premiers rôles la saison prochaine.

 

Marque CBI : C. Richard 5pts, J. Le Rudulier 10pts, M. Letellier 2pts, M. Le Roux 3pts, M. Reulet 4pts, P. Nicolle , J. Villain 15pts, S. Montembault 3pts, L. Pannetier 9pts

 

Marque USMS : J. Madec 6pts, A. Clain 8pts, A. Sevin 5pts, A-Z. Demarecaux 4pts, I. Ruda 6pts, C. Dautreau 12pts, M. Saillard , P. Fourcaud 10pts, B. Bacova 4pts, R-M. Ciss 13pts

 

CLASSEMENT FINAL POULE E

1

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE [M*] [Q]

21v - 1d

43pts

+329

2

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE [M*] [Q]

18v - 4d

40pts

+322

3

IE – US PALAISEAU [M*]

15v - 7d

37pts

+172

4

GCO BIHOREL [M*]

13v - 9d

35pts

+111

5

USM SARAN [M*]

13v - 9d

35pts

+70

6

CLUB BASKET D'IFS [M*]

11v - 11d

33pts

+27

7

ALA LE HAVRE BASKET [M*]

11v - 11d

33pts

+6

8

BOIGNY BC [M*]

11v - 11d

33pts

-179

9

UNION SPORTIVE LA GLACERIE [R▼]

8v - 14d

30pts

+3

10

ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE [R▼]

8v - 14d

30pts

-87

11

AVANT GARDE CAEN [R▼]

1v - 21d

23pts

-525

12

SAINT MICHEL SPORTS [-6/pénalités] [R▼]

2v - 14d

18pts

-249

 : Champion de la poule
[Q]
 : qualifié pour les Playoffs
[M*] : maintenu
[R▼] : relégué en Pré-Nationale

Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour les Playoffs

 

TOP 10 SCOREUSES BAS-NORMANDES 22ème journée :

CLASS

JOUEUSES

POINTS

1

S. Dijon (DBCN)

19pts

2

S. Delœuvre (USLG)

17pts

#

J. Pinto Lutumba (AGC)

17pts

4

S. Aidara (ABCH)

16pts

#

M. Hamel (ABCH)

16pts

6

K. Cybulska (USLG)

15pts

#

J. Villain (CBI)

15pts

8

A. Adras (DBCN)

14pts

9

F. Sorel (USLG)

13pts

10

4 joueuses

12pts

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr