craf2s sportacaen v2 4

Douvres seul vainqueur, les Manchottes se rapprochent de la PNF

22 mars 2017 Ecrit par 

Basket. 19ème journée de N3 Féminine. Un week-end maussade pour les Bas-Normandes avec une seule victoire. Celle-ci est pour Douvres qui l'emporte sur Saran malgré de nouvelles irrégularités. Ifs rate l'opportunité de battre Ruaudin à cause d'une fin de match manquée et l'AGC paie son mauvais départ face à Boigny. Concernant les équipes Manchottes, défaites ce week-end, la victoire du Havre rend l'opération maintien compliquée. L'USLG et l'ABCH n'ont pas leur destin en main.

 

L'irrégularité victorieuse pour Douvres

 

DOUVRES BCN 64 – 52 USM SARAN

[28-9, 10-16 (38-25), 16-9 (54-34), 10-18]

 

Après la déconvenue de la semaine passée, Douvres se devait de corriger le tir : « Le mot d'ordre dans les vestiaires était de réagir, de montrer qu'on avait de l'orgueil et de mettre de l'intensité sur le match. » Sur le premier quart-temps, les protégées de Matthieu Léger montrent qu'elles ont bien reçu le message. Si Dijon et Bernard-Maksimovic sont toujours celles qui alimentent le plus la marque, il ne faut pas croire que leurs coéquipières ne font rien. En plus de donner de bons ballons aux deux grandes, toutes les Douvraises se montrent actives en défense et privent Saran de munitions. Les Bas-Normandes terminent le quart par un 12-0. Ça court, c'est intense, c'est présent au rebond... et ça nous donne un premier quart frôlant la perfection (+19).

 

Sauf que si vous suivez le DBCN, vous savez que l'équipe a comme fâcheuse tendance d'être irrégulière et une fois de plus, ce match ne déroge pas à la règle : « On n'est pas capable de tenir quatre quarts-temps sur la même intensité, sur la même envie. On est inconstant. » Les Saranaises haussent le ton en défense et grignotent leur retard dans un deuxième quart-temps physique, au jeu haché et où la tension monte un tout petit peu. À la pause, et après avoir encaissé un 10-0, Douvres mène de 13 points.

 

Le leader de la poule se ressaisira un peu dans le troisième quart, l'attaque ne casse pas des briques mais la défense et la domination au rebond permettent de monter l'écart à +20. Les Douvraises bâclent un peu leur dernier quart-temps face à une équipe de Saran qui ne désire pas lâcher aussi facilement. Les Saranaises profitent des nombreuses balles perdues adverses pour revenir mais l'écart étant trop grand, le DBCN ne tremble pas et s'impose de 12 points.

 

Comme toujours, il y a beaucoup de points positifs (53% aux tirs, 12/13 aux lancers, 44 rebonds, 23 passes décisives) et aussi quelques points négatifs (30 ballons perdus, 0/4 à 3-points, 21 points encaissés après les balles perdues) : « Au niveau de l'envie, de la rigueur sur les consignes, il y a une inconstance qu'on doit régler avant les Playoffs. Il y a des choses positives mais je regarde surtout ce qui ne va pas pour essayer de le corriger, la satisfaction est qu'on a réagi. » Encore une fois, Sandra Dijon plane trois gratte-ciels au-dessus (26 points à 73% aux tirs, 100% aux lancers, 17 rebonds et 2 contres). Samedi 1er avril, le DBCN se déplacera à Ifs, une équipe qui lui avait donné beaucoup de fil à retordre.

 

Marque DBCN : M. Gasqueres 6pts, L. Goubert , J. Bouffaré 6pts, A. Adras 2pts, M. Gautier 4pts, M-A. Le Moal 2pts, M. Bernard Maksimovic 12pts, G. Guerard 4pts, S. Dijon 26pts, A. Bluche 2pts

 

Marque USMS : J. Madec 4pts, A. Clain 8pts, A. Sevin 7pts, A-Z. Demarecaux 11pts, I. Ruda 8pts, C. Dautreau 4pts, M. Saillard 2pts, P. Fourcaud 6pts, B. Bacova , R. Ciss 2pts

 

Cinq dernières minutes fatales aux Ifoises

 

CB IFS 67 – 70 RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE

[20-23, 22-18 (42-41), 16-12 (58-53), 9-17]

 

Perdre de 3 points seulement face à Ruaudin n'a rien de honteux, ce pourrait même être une bonne performance, mais selon Miguel Callejas : « La lecture du résultat est trompeuse, on n'a pas su prendre le match. » Quand on analyse le déroulé de la rencontre, difficile de lui donner tort. Ifs rentre plutôt bien dans son match en défendant en individuelle stricte et prend l'avantage : « On est appliqué, on est en place défensivement face à la meilleure attaque du championnat. » Mais Ferreira termine le premier quart avec pas moins de 11 points consécutifs, donnant ainsi l'avantage (+3) aux Ruaudinoises.

 

Des Ruaudinoises qui vont conserver l'avantage pendant la majorité du second quart mais sans jamais distancer les locales : « On n'est jamais à la traîne et ce match, on sent qu'on va le maîtriser. » Le CBI continue de coller aux baskets du second du championnat grâce à quelques tirs et parvient à passer devant juste avant la pause, rentrant aux vestiaires en menant par la plus petite des marges. L'écart ne va pas vraiment évoluer lors des cinq premières minutes de la reprise jusqu'à ce que les Ifoises montent d'un cran leur efficacité défensive tout en obtenant de nombreux lancers. Ifs prend 8 points d'avance mais ne parvient pas à faire davantage le break : « On fait un match d'une bonne facture mais face à cette équipe, quand on perd la balle, on est sanctionné. On a des ballons pour passer à +10 mais nos pertes de balles nous en empêchent. On a l'impression que ça ne va pas avoir de conséquence, mais... »

 

Le CBI entame le dernier quart avec 5 points d'avance, l'écart reste sensiblement le même pendant cinq minutes : « On est très bon défensivement sur la deuxième mi-temps mais on est en difficulté offensivement. » Le match se décide dans les cinq dernières minutes, les Ifoises ne marquent plus rien du tout et perdent des ballons à la pelle. Ruaudin revient à égalité 67-67 et a la balle pour passer devant. Le tir est manqué mais rebond offensif, l'équipe ressort pour Chalopin qui déclenche son shoot à 8/9 mètres... ça rentre ! Les Ruaudinoises mènent 67-70 à deux secondes de la fin. Le coach ifois prend un temps-mort mais après ce coup de massue... : « on n'y est plus et on n'égalise pas, le tir nous a anéantis et on a déjà quitté la rencontre. »

 

Le CB Ifs a mené pendant vingt-cinq minutes contre douze pour son bourreau du jour mais n'a pas su faire la différence quand il le fallait : « C'est vraiment dommage car, avec cette victoire, on était vraiment tranquille. » En effet, les Ifoises ne sont toujours pas mathématiquement maintenues (même si il y a peu de risques pour qu'elles se retrouvent relégables, ndlr) et chutent même de trois places. Il aurait sûrement fallu mettre la main sur le match un peu plus tôt. Après la trêve, l'équipe recevra Douvres le samedi 1er avril en ouverture de la NF1.

 

Marque CBI : C. Richard 9pts, J. Le Rudulier 13pts, M. Letellier 8pts, F. Panier 6pts, J. Villain 14pts, D. Le Lann 4pts, S. Montembault 5pts, L. Pannetier 8pts

 

Marque RJS : E. Leffray 4pts, A. Blin 10pts, L. Chantoiseau 12pts, O. Schrœder 10pts, J. Bouche 2pts, C. Calixte , C. Ferreira 23pts, E. Chalopin 9pts

 

La Glacerie à deux doigts (et quelques rebonds) de faire un coup à Palaiseau

 

IE US PALAISEAU 61 – 53 US LA GLACERIE

[14-17, 13-15 (27-32), 16-13 (43-45), 18-8]

 

Un match très serré. La Glacerie démarre bien en percutant, en provoquant des fautes et en trouvant des points dans la peinture face à la défense individuelle palaisienne. L'adversaire passe rapidement en zone mais Sorel et Dréan trouvent la mire à 3-points, forçant Palaiseau à repasser en individuelle. Si l'écart n'est que de 3 points après dix minutes de jeu, Jérôme Luce est plutôt satisfait : « Défensivement, on fait le boulot même si on laisse un peu de rebonds. L'alternance individuelle/zone-presse/zone les embête bien. »

 

Les deux formations vont se rendre coup pour coup dans le deuxième quart. L'USLG ne marque que trois paniers mais obtient de nombreux lancers-francs et prend une petite avance de cinq unités au moment de regagner le vestiaire. Un passage au vestiaire qui ne fait pas de bien aux Manchottes : « On attaque la deuxième mi-temps avec de bonnes intentions mais on a un tir à 3-points qui fait quatre fois le tour du cercle, on loupe une contre-attaque après un stop défensif et on prend un 11-0 ou 12-0. » Les promues vont réagir en fin de quart-temps pour conserver 2 points d'avance.

 

Ça reste très serré sur les cinq premières minutes du dernier acte. Notons que les Glacériennes se font dominer au rebond sur cette seconde partie de match, laissant 11 rebonds offensifs à Palaiseau pour seulement 10 rebonds défensifs. De plus, La Glacerie vendange une bonne dizaine de points en ratant des tirs inratables. Le match se décide sur les cinq dernières minutes, l'USLG s'écroule et les locales, bien aidées par leur capitaine, Dages, qui score 12 points dans le quart-temps, passent devant dans les deux dernières minutes et l'emportent de 8 points.

 

Le sentiment est mitigé côté glacérien : « On n'a pas les filles capables de prendre les tirs aux bons moments. Après, le match est dans la continuité de la semaine dernière, c'est cohérent même si on a manqué de niaque. Pas une surprise non plus de perdre à Palaiseau où seul Douvres s'est imposé. » Avec un apport du banc un peu plus conséquent (6 points), qui sait ? Cette défaite met La Glacerie en difficulté en vue du maintien et condamne quasiment l'équipe au « perfect » sur les trois dernières journées : « ce qui est totalement réalisable. » L'USLG va affronter ses deux concurrents directs (La Hague et Le Havre) et terminera sa saison par Bihorel. Pour se maintenir, il faut espérer qu'en plus de les battre, les Havraises perdent un autre match.

 

Marque USP : M. Daurces 4pts, A. Dages 21pts, E. Adam 6pts, L. Deyris 8pts, D. Gueye , I. Pavilla , M. Rybak 8pts, B. Mizgala 4pts, M. Mercher 10pts

 

Marque USLG : K. Cybulska 6pts, C. Drean 14pts, J. Nord 3pts, S. Delœuvre 11pts, F. Sorel 13pts, L. Lecacheur , M. Bouin , L. Brun 6pts, I. Addou

 

Mauvais départ et manque d'envie, l'Avant-Garde n'a pu battre Boigny

 

AVANT GARDE CAEN 48 – 59 BOIGNY BC

[12-22, 12-13 (24-35), 13-7 (37-42), 11-17]

 

Les Caennaises peuvent regretter leur entame de match manquée : « Malgré un briefing complet sur l'équipe adverse, nous ratons notre début de match. Lancés en individuelle pour faire déjouer les arrières adverses, nous sommes absents dans les duels et dominés au rebond. » Ceci se traduit par un 2-10 concédé en à peine trois minutes de jeu. Un passage en zone aide les locales à trouver un peu de jeu rapide pour rentrer dans leur match mais Boigny, plutôt adroit de loin, conserve une avance confortable (+10)

 

Le deuxième quart est plus équilibré mais l'Avant-Garde ne parvient pas à combler son retard. L'envie n'est pas forcément là et ça provoque l'ire du coach : « Nous ne parvenons pas à faire la différence en raison de nombreux paniers faciles ratés et trop peu de rebonds captés. Les attitudes ne me plaisent pas et je le fais savoir à mes filles... » À la mi-temps, les Boignaciennes mènent de 11 points, les joueuses de l'AGC doivent réagir.

 

Ce qu'elles feront dès la reprise en revenant avec de meilleures intentions. La défense bas-normande devient étouffante et l'adversaire doit se contenter de trois petits paniers. L'Avant-Garde refait son retard et revient à une possession d'écart. Sauf que les nombreux rebonds offensifs adverses privent l'équipe de munitions : « Nous laissons trop de deuxième, troisième voire quatrième chance à nos adversaires pour marquer ! Nous défendons souvent jusqu'à la limite des 24 secondes mais sans récupérer le ballon. » Cela étant, l'AGC recolle à 5 points de son opposant. Tout reste possible, sauf que... « Cela aurait pu tourner en notre faveur si les filles avaient eu la volonté de jouer ensemble. Mais ce ne fut pas le cas, l'ego a pris le dessus sur ce match et, après avoir usé beaucoup de carburant pour revenir une énième fois à une possession, nous lâchons... » Deux 3-points de Brusseau et quelques lancers viennent sceller le sort du match : victoire de Boigny 48-59.

 

Si Mathieu Auzoux trouvait souvent (à juste raison) du positif dans les dernières performances, et ce, malgré les défaites, il regrette le manque d'efforts de ses protégées car avec un soupçon de niaque supplémentaire, la seconde victoire de la saison aurait pu arriver : « Sur les derniers matches, je trouvais dommage que l'on perde malgré les efforts et les bonnes prestations. Cette fois-ci, dommage car il y avait la place face à une équipe de Boigny adroite (9 paniers à 3-points, ndlr) mais pas imbattable, loin de là ! Mais la majorité de mes joueuses n'ont pas su trouver la bonne attitude, le goût de l'effort et l'esprit collectif. » C'était peut-être la dernière chance pour l'AGC d'obtenir une seconde victoire car avec Ruaudin, Ifs et Douvres comme derniers adversaires, la fin de championnat s'annonce ardue.

 

Marque AGC : L. Vrac 2pts, C. Guermont 13pts, C. Joublin 8pts, J. Le Villain 7pts, J. Rebeyrolle , M. Maurouard 8pts, S. Bernard 1pt, J. Pinto Lutumba 9pts, A. Laurent

 

Marque BBC : Y. Page 17pts, C. Maufroy 7pts, C. Aulanier 8pts, L. Brusseau 8pts, M. Manceau 7pts, N. Batard 5pts, I. Goncalves , C. Colas 2pts, A. Nadeau Couette 5pts

 

En panne d'attaque, l'ABCH s'incline et voit le maintien s'éloigner

 

ABC LA HAGUE 38 – 55 GCO BIHOREL

[13-9, 8-7 (21-16), 12-23 (33-39), 5-16]

 

Plus les semaines passent, plus les Urvillaises-Nacquevillaises se mettent en difficulté concernant le maintien. L'ABCH est un peu dans la même situation que son voisin manchot, l'USLG, mais n'a pas la possibilité de recroiser la route du Havre. Concernant le match, La Hague réalise une entame plutôt correcte, notamment en défense : « On est plutôt en place, on respecte les consignes. » Les locales prennent 4 points d'avance.

 

L'efficacité défensive des joueuses d'Olivier Birette perdure sur le deuxième quart-temps mais l'écart ne se creuse pas. Vous l'aurez deviné, c'est en attaque que le bât blesse : « Offensivement, on a pas mal d'occasions, on a des tirs faciles, on ne joue pas trop mal mais au niveau de la finition, on pèche. On aurait pu être à +10 ou +15 avec moins de déchet, surtout que c'étaient de bonnes séquences offensives » Lorsque le buzzer annonçant la mi-temps retentit, La Hague mène de 5 points. L'équipe va-t-elle regretter de ne pas avoir pris un avantage plus conséquent ?

 

Sur le début du troisième quart, l'écart reste stable, les deux formations ne marquent quasiment plus. Mais dans le dernier quart d'heure, l'ABCH va vite déchanter, Bihorel commence à trouver de l'adresse longue distance et La Hague n'arrive pas à réagir : « On se désunit, on laisse trop d'espaces, on ne trouve pas de solutions offensivement. On sent que le vent va tourner milieu de troisième, on n'a pas beaucoup de lancers, les arbitres ne sifflent pas beaucoup, j'avais pourtant l'impression qu'on mettait de l'intensité en attaquant le panier et pourtant , on tire 11 lancers et eux 29. Maintenant, ça n'explique pas tout sur notre manque d'efficacité, on a des occasions de faire le break et on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. » Les Haguaises sont limitées à 5 points dans le dernier quart et s'inclinent de 17 points.

 

Ayant mené vingt-sept minutes (contre douze pour Bihorel), l'ABCH paie une seconde partie du match où l'équipe manqua cruellement d'efficacité offensive. Aidara est la seule à dépasser les 10 points, toutes les autres joueuses marquent moins de 8 points et le banc n'apporte que 6 points. Dommage car la défense reste très efficace. Les Bihorellaises ont pu s'appuyer sur une Clément efficace (23 points, quatre tirs primés réussis). Si l'entraîneur continue d'y croire, on sent que l'optimisme est moindre : « Mathématiquement, c'est toujours jouable et ça va dépendre du Havre, qu'elles aient au moins deux défaites de plus. Il y avait mieux à faire cette saison. »

 

Marque ABCH : D. Yoleumeni 7pts, M. Hamel 2pts, F. Birette 4pts, L. Bertrand 5pts, C. Birette 2pts, C. Brionne , S. Aidara 16pts, A. Lerogeron 2pts

 

Marque GCOB : E. Bolombe 2pts, C. Mallard 10pts, C. Vezin , L. Clement 23pts, M. Fauvel 8pts, F. Sylla 4pts, M. Dumenil 1pt, A. Zandu 4pts, A. Nicolas 3pts

 

CLASSEMENT POULE E

1

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE [M*] [Q]

18v - 1d

37pts

+271

2

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE [M*] [Q]

16v - 3d

35pts

+324

3

IE – US PALAISEAU [M*]

12v - 7d

31pts

+139

4

GCO BIHOREL [M*] (▲ 1)

11v - 8d

30pts

+93

5

BOIGNY BC [M*] (▲ 1)

11v - 8d

30pts

-86

6

USM SARAN (▲ 1)

10v - 9d

29pts

+26

7

CLUB BASKET D'IFS (▼ 3)

10v - 9d

29pts

+83

8

ALA LE HAVRE BASKET

9v - 10d

28pts

+10

9

UNION SPORTIVE LA GLACERIE

7v - 12d

26pts

-1

10

ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE

7v - 12d

26pts

-72

11

SAINT MICHEL SPORTS [R▼]

2v - 17d

21pts

-363

12

AVANT GARDE CAEN [R▼]

1v - 18d

20pts

-424

[Q] : qualifié pour les Playoffs
[M*] : maintenu
[R▼] : relégué en Pré-Nationale

Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour les Playoffs

 

TOP 10 SCOREUSES BAS-NORMANDES 19ème journée :

CLASS

JOUEUSES

POINTS

1

S. Dijon (DBCN)

26pts

2

S. Aidara (ABCH)

16pts

3

C. Dréan (USLG)

14pts

#

J. Villain (CBI)

14pts

5

C. Guermont (AGC)

13pts

#

J. Le Rudulier (CBI)

13pts

#

F. Sorel (USLG)

13pts

8

M. Bernard Maksimovic (DBCN)

12pts

9

S. Delœuvre (USLG)

11pts

10

2 joueuses

9pts

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr