Première défaite (très négative) pour Douvres, les Manchottes en danger

16 mars 2017 Ecrit par 

Basket.18ème journée de N3 Féminine. Ce ne fut pas un week-end très positif pour les Bas-Normandes, loin de là. Excepté peut-être pour Ifs qui revient de Boigny avec une large victoire. La Glacerie s'est, elle aussi, imposée largement sauf que, dans le même temps, Le Havre l'a emporté sur La Hague et prend l'avantage dans la course au maintien. L'info de la journée est la première défaite de la saison pour Douvres, une défaite qui risque de peser très très lourd lors du second tour. L'Avant-Garde se déplaçait à Saran et n'a rien pu faire malgré un jeu offensif intéressant.

 

EXPLICATIONS PHASE 2 (Playoffs) : Les équipes classées 1ère et 2ème de chaque poule sont

regroupées dans quatre poules distinctes, I, J, K et L. Les deux équipes qualifiées d’une poule de la phase 1 sont rassemblées dans la même poule de la phase 2, ces équipes s'étant déjà affrontées lors de la phase 1 ne se rencontrent pas à nouveau mais conservent les résultats directs acquis lors de la phase 1. La phase 2 se dispute en rencontres aller et retour, les équipes provenant de la même poule ne se ré-affrontent pas. Il y a donc quatre matches à disputer, deux contre chaque adversaire venant d'une autre poule.

*Exemple : - Équipe 1 et Équipe 2 vont en Playoffs
- Si Équipe 1 a battu deux fois Équipe 2, Équipe 1 commence les Playoffs avec un bilan de 2-0 (et inversement, Équipe 2 démarre à 0-2)
- Si Équipe 1 a eu une victoire et une défaite contre Équipe 2, les deux équipes commencent les Playoffs avec un bilan de 1-1 et le point-average entre les deux équipes détermine qui est devant au classement.

 


Ifs sans souci à Boigny

 

BOIGNY BC 46 – 78 CB IFS

[10-18, 8-25 (18-43), 14-19 (32-62), 14-16]

 

Les Ifoises ne s'en allaient pas forcément hyper rassurées à Boigny, équipe à laquelle elles avaient pourtant collé 32 points à l'aller : « On était quand même inquiet parce Boigny était troisième mais c'est une équipe sur le papier qui nous correspond. Elles ont deux joueuses sur les postes un et deux et deux intérieures qu'on est en capacité de contrôler. » Pour ce match, le CBI pouvait compter sur un renfort de poids avec l'Américaine Kirsten Jeter, la joueuse de N1 blessée en début de saison au tendon d'Achille désirant retrouver la forme avec l'équipe réserve.

 

Son apport a-t-il était important ? Oh, à peine... elle marque juste les 8 premiers points du match pour lancer l'équipe d'Ifs. Mais c'est surtout dans son attitude qu'elle se montre précieuse : « Elle a eu un comportement exemplaire, elle est venue avec la banane, elle s'est entraînée avec nous au préalable. Elle venait pour se rassurer et elle nous permet de prendre l'ascendant. » Le collectif manque de cohérence sur le premier quart mais les Bas-Normandes ont clairement pris l'avantage psychologique en défense, cela se vérifie encore plus sur le second quart où le CBI multiplie les stops défensifs et s'offre énormément de contre-attaques. Notons que huit joueuses participent à la marque, les joueuses de Miguel Callejas trouvant un peu d'adresse. À la mi-temps, le match n'est pas loin d'être joué : +25 pour Ifs.

 

Légèrement en difficulté sur le début de la reprise, les Ifoises réagissent vite et bien en profitant du bon passage du duo Pannetier – Villain à l'intérieur. La défense reste solide et l'écart monte à +30. Autant vous dire que le dernier quart est anecdotique : « On fait plaisir à tout le monde, on a pu reprendre de la confiance et retrouver le sourire. » Au final, le CB Ifs s'impose de... 32 points, comme à l'aller.

 

Cette victoire permet aux ouailles de Miguel Callejas de faire un bon de trois places au classement (dans cette poule au milieu de tableau on ne peut plus disputé). Si le maintien n'est pas « mathématiquement » acté, il faudrait un véritable cataclysme pour voir Ifs se retrouver en zone rouge et ce, malgré un calendrier compliqué avec des matches face à Ruaudin et Douvres. Concernant la rencontre, on peut difficilement faire match plus plein : Ifs a mené tout le temps, tout le monde a marqué, cinq joueuses terminent à 10 points et plus, la défense fut solide, l'équipe fait 11/14 aux lancers... Bref, un bon week-end pour les équipes Ifoises.

 

Marque BBC : Y. Page 9pts, C. Maufroy 10pts, C. Aulanier 2pts, L. Brusseau , M. Manceau 7pts, N. Batard , A. Pinte 2pts, I. Goncalves 10pts, C. Colas 6pts, A. Nadeau Couette

 

Marque CBI : C. Richard 10pts, J. Le Rudulier 11pts, M. Letellier 5pts, K-A. Jeter 16pts, F. Panier 4pts, J. Villain 16pts, S. Montembault 4pts, L. Pannetier 12pts

 

« Pour l'amour du risque », la devise gagnante de La Glacerie

 

US LA GLACERIE 74 – 47 SAINT MICHEL SPORTS

[22-11, 21-13 (43-24), 17-13 (60-37), 14-10]

 

Cette rencontre constituait une victoire obligatoire pour l'USLG qui avait bien préparé ce match : « Toute la semaine, on a discuté pour aborder les matches avec moins de pression. Dans le vestiaire, on a pris le pari de prendre des tirs très vite pour avoir plus de points et avoir plus de concentration sur le rebond offensif pour limiter la casse tout en assurant le repli. » Une tactique qui s'est avérée efficace vu que, dimanche dernier, tout rentrait pour les Glacériennes.

 

Le premier quart donne le ton. Alors qu'elles avaient défendu exclusivement en individuelle lors du match aller, les joueuses de Saint-Michel font de la zone. Les Manchottes trouvent des tirs en périphérie qui font la plupart du temps mouche : « Au niveau de l'adresse sur la première mi-temps, ce n'est pas loin d'être phénoménal. » Les fixations à l'intérieur sont du pain béni pour les joueuses extérieures qui trouvent des tirs ouverts. Rendez-vous compte : le deuxième quart commence par cinq réussites consécutives derrière l'arc, les trois premières étant pour Jessica Nord. Après un temps de chauffe, la défense monte aussi en agressivité en multipliant les prises à deux. La consigne est claire : prendre des risques « pour ne pas avoir de regrets. » Ces risques pris s'avèrent payants et à la pause, La Glacerie compte 19 points d'avance.

 

Sur les deux derniers quarts-temps, la réussite est moindre, la concentration également mais ce n'est pas pour autant qu'on peut parler de relâchement car les promues font le travail (l'écart va même monter à 33 unités). L'équipe est davantage dans l'alternance et arrive à trouver les grandes sur certaines séquences : « Karolina commence à peser et ça peut être de bon augure pour la suite. » Après un match maîtrisé du début à la fin, les Glacériennes l'emportent de 27 points.

 

Un vrai match plein pour les joueuses de Jérôme Luce avec une défense solide, neuf joueuses qui ont scoré et un bon apport du banc. Le duo Nord – Sorel réussit neuf des douze paniers à 3-points locaux. La Glacerie se déplacera dimanche à Palaiseau avant d'affronter ses deux concurrents pour le maintien : La Hague et Le Havre. L'USLG a davantage son destin en main que l'ABCH par exemple. Mais attention, les Havraises pourraient prendre deux matches d'avance au classement, elles qui affronteront Saint-Michel lors du prochain match. En d'autres termes, réaliser un coup à Palaiseau ne ferait pas de mal...

 

Marque USLG : K. Cybulska 10pts, C. Drean 4pts, J. Nord 18pts, S. Delœuvre 10pts, F. Sorel 17pts, L. Lecacheur 2pts, A-M. N'Diaye , M. Bouin 3pts, L. Brun 7pts, I. Addou 3pts

 

Marque SMS : B. Kipewu 6pts, A. Gicquel 7pts, T. Dole 3pts, M. Paul 7pts, P. Bilba , E. Cournut , I. Gnahore 4pts, C. Matykowski 9pts, L. Kechichian 8pts, D. Diallo 3pts

 

Un réveil trop tardif pour les Haguaises

 

ALA LE HAVRE 64 – 60 ABC LA HAGUE

[26-12, 18-21 (44-33), 8-17 (52-50), 12-10]

 

Il s'agissait peut-être du match à ne pas perdre pour La Hague. Dans ce duel normand, les Urvillaises-Nacquevillaises se déplaçaient chez un concurrent direct au maintien. Sauf que le match démarre très mal pour l'ABCH : « Défensivement, on manquait sans doute un peu d'agressivité. Elles ont énormément de réussite sur leurs tirs, même les difficiles rentrent. » Alors que les Manchottes sont limitées à trois paniers et 12 points marqués, les Havraises enfilent les paniers comme des perles et terminent le premier quart avec 26 points marqués au tableau d'affichage.

 

Dans le quart-temps suivant, les Haguaises vont retrouver un peu d'agressivité offensive afin d'obtenir un wagon de lancers-francs. L'équipe n'est pas loin d'exceller dans l'exercice avec un joli 12/14 sur la période mais la défense n'est toujours pas à 100% et la réussite des locales est toujours présente. À la mi-temps, La Hague a déjà encaissé 44 points et compte 11 points de retard.

 

Un retard qui sera rapidement comblé au retour des vestiaires et ce, grâce à une défense retrouvée qui n'octroie que deux tirs réussis à l'adversaire : « On défend plus dur, on retrouve de l'agressivité et en face, elles ont moins de réussite. » Le trio Charline Birette – Bertrand – Aidara marque la totalité des points de l'équipe sur ce troisième quart-temps et l'ABCH revient à -2. Dès l'entame du dernier acte, Aidara (très efficace offensivement sur ce match) donne enfin l'avantage à Urville-Nacqueville. Sauf que Le Havre va réagir rapidement et que, selon l'entraîneur, « je pense qu'il y a un des deux arbitres qui ne voulait pas que l'on gagne, tout est sifflé contre nous. » La fin de match ne se joue pas à grand chose, La Hague a quelques petits tirs faciles pour revenir au score... que l'équipe ne convertit pas. Diarra tue le match avec deux paniers consécutifs et les Bas-Normandes s'inclinent de 4 points.

 

Il y a un petit lot de consolation, c'est le fait d'avoir réussi à sauver le point-average (+6 à l'aller pour l'ABCH). Mais cette défaite est tout de même douloureuse, les 26 points d'Aidara et le 22/30 aux lancers n'auront pas suffi à compenser un banc à 5 points et une défense manquant de solidité sur les vingt premières minutes. Tout n'est pas terminé mais les prochains matches face à Bihorel et La Glacerie seront décisifs : « On peut encore espérer un peu. On n'a pratiquement plus le droit à l'erreur. »

 

Marque ALALHB : M. Masic 6pts, A-L. Broguy , C. Toutain 4pts, C. Hautot 9pts, L. Lerondel , A. Diarra 17pts, C. Lamoine 15pts, A. Traina , S. Humbert 7pts, S. Augereau 6pts

 

Marque ABCH : D. Yoleumeni 2pts, M. Hamel 6pts, F. Birette , L. Bertrand 10pts, C. Birette 11pts, C. Brionne 5pts, S. Aidara 26pts, A. Lerogeron

 


Première défaite pour Douvres qui se met en difficulté en vue de la montée

 

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE 81 – 66 DOUVRES BCN

[10-13, 23-13 (33-26), 25-21 (58-47), 23-19]

 

Le scénario catastrophe sur ce match n'aurait pas été seulement de perdre, mais de perdre tout en laissant le point-average à Ruaudin, deuxième de la poule et qui devrait accompagner le DBCN au second tour. « Globalement, on avait élaboré un plan de jeu depuis trois semaines, on avait essayé des choses face aux équipes précédentes en vue de ce match. » Douvres démarre moyennement en attaque mais compense avec une défense solide et une grosse présence au rebond (17 prises sur le seul premier quart). +3 pour le leader après dix minutes de jeu.

 

Les problèmes vont commencer dans le deuxième quart : « On met moins d'intensité, on ne respecte pas les consignes ou on n'est pas en capacité de les mettre en place. » Ce deuxième quart-temps se résume assez simplement : 10 balles perdues pour les Douvraises ! La dernière action résume elle aussi les difficultés connues par le DBCN : « Je dis de garder la balle mais on la perd trop tôt et on prend un 3-points, on passe de -4 à -7. » Les joueuses de Matthieu Léger vont rapidement prendre une dizaine de points de retard dans la seconde période : « On est tombé face à une équipe remontée, on a réagi et jamais agi, on a subi. Peut-être un peu pétrifié par l'enjeu. » Après une demi-heure de jeu, Douvres est mené de 11 points. L'équipe l'avait emporté de 14 à l'aller...

 

En milieu de quatrième quart, les Bas-Normandes vont revenir à -7 grâce à un 3-points de Goubert. Mais les Ruaudinoises vont refaire un petit run pour mener de 13 points à une minute de la fin... il ne faut pas qu'elles arrivent à 15. Le coach nous décrit les derniers instants : « Il y a deux faits de jeu qui font qu'on perd le point-average : « On perd un ballon et elles ont 28 secondes d'attaque. On m'accorde mon temps-mort, derrière, on défend bien pendant 23 secondes, et Chantoiseau (qui vient d'entrer en jeu, ndlr) tire à 8 ou 9 mètres et ça rentre avec la planche, -16. Le coach rentre sur le terrain parce que le buzzer retentit et il croit que c'est fini... sauf que c'était le buzzer des 24'' et qu'il restait 4 secondes au chrono. On filait en contre-attaque pour marquer 2 points quasi-assurés et l'arbitre stoppe le jeu pour siffler technique au coach. On a un lancer plus la possession, Mina marque le lancer. Ruaudin prend temps-mort, on organise un tir, on file la balle à Mina, elle arme son tir, faute... mais balle sur le côté car l'arbitre dit que la faute est en bas. Il reste environ une demi-seconde et on rate notre tir. » Défaite de Douvres 81-66.

 

Les Douvraises sont anéanties : « On ne va pas pleurer sur la dernière action parce qu'on ne doit jamais se mettre dans cette position. On perd tout le travail qu'on a pu faire depuis le mois d'août. On partira à 1-1 et derrière Ruaudin. » Deux stats font vraiment très mal : le fait que Ruaudin shoote 80 fois contre 47 pour Douvres, et surtout... 32 balles perdues ! Pas étonnant que les locales aient marqué 38 points sur les balles perdues adverses. Difficile de sortir une performance unique du côté de l'équipe vainqueur tant la victoire est collective (Chantoiseau, Dumont, Chalopin, Schrœder...). Côté douvrais, il va falloir repartir en avant après ce coup de massue : « On encaisse 81 points, on n'a pas d'adresse à mi-distance, on ne sert pas les intérieures, on perd 18 ballons en première mi-temps... Vraiment frustrant, j'espère que cette claque sera une leçon et qu'on sera capable de réagir à ça... Je n'en suis pas fier de ce qu'on a fait là bas. »

 

Marque RJS : A. Dumont 12pts, E. Leffray 8pts, A. Blin 6pts, L. Chantoiseau 17pts, O. Schrœder 16pts, C. Calixte 6pts, C. Ferreira 4pts, E. Chalopin 12pts

 

Marque DBCN : M. Gasqueres 6pts, L. Goubert 12pts, J. Bouffaré 4pts, M. Guillaume , M. Gautier 2pts, M-A. Le Moal 8pts, M. Bernard Maksimovic 14pts, G. Guerard 3pts, S. Dijon 15pts, A. Bluche 2pts

 

Une Avant-Garde séduisante en attaque mais manquant d'énergie en défense

 

USM SARAN 100 – 79 AVANT GARDE CAEN

[24-22, 24-17 (48-39), 24-13 (72-52), 28-27]

 

Ayant perdu au buzzer à l'aller, les Caennaises se déplaçaient à Saran, motivées. Mais dans un match au contexte particulier (une minute de silence en raison du décès la veille d'un entraîneur/arbitre du club, nous présentons nos condoléances à ses proches, ndlr), l'Avant-Garde va prendre un mauvais départ, concédant un 11-0 d'entrée. Au bout de quelques minutes, l'AGC va rentrer dans son match grâce à un changement de défense « qui nous permet de déstabiliser nos adversaires et d'obtenir du jeu rapide. » Maurouard et Pinto-Lutumba combinent 15 points et l'équipe revient à -2.

 

Nous tombons pendant un certain temps dans un match de série avant que Ciss ne prenne les choses en main côté saranais : « Nous tenons tant bien que mal face à cet adversaire mieux classé et qui retrouvait Ciss, poste 5 physiquement impressionnant et très bonne joueuse de basket. » La n°15 de Saran marque 10 points et porte l'avance de son équipe à +9 au moment de regagner les vestiaires.

 

Tout reste possible mais comme souvent chez l'AGC, le carburant va commencer à se faire rare sur la seconde partie du match : « Malheureusement nos efforts vont user nos organismes, les tirs se font plus difficiles, les petits bobos (doigts, poignets, etc.) apparaissent et Saran prend le large. » Le collectif local tourne bien, les lancers rentrent et l'écart se creuse logiquement. Les Calvadosiennes tentent de réagir en tentant une zone très resserrée afin de pouvoir s'offrir plusieurs contre-attaques et vont revenir plusieurs fois à -15, pouvant aussi compter sur une Pinto-Lutumba toujours aussi efficace. Mais l'adresse lointaine des Saranaises (cinq réussites à 3-points dans le dernier quart-temps) empêche l'Avant-Garde de recoller au score et les joueuses de Mathieu Auzoux repartent de Saran avec une défaite de 21 points.

 

Même si l'écart est sept fois supérieur à celui du match aller, la rencontre a présenté quelques similitudes : « C'était très similaire mais l'apport de Ciss (17 points) fait la différence. » La marque est répartie pour Saran et le banc apporte 41 points. L'Avant-Garde a obtenu un grand nombre de lancers (37, pour 28 réussites) et a pu s'appuyer sur Pinto-Lutumba (28 points) et Maurouard au scoring (18 points) mais la fatigue et une défense irrégulière auront, une fois encore, pénalisé l'équipe. Malgré cela, l'entraîneur a des motifs de satisfaction : « Je suis satisfait globalement de ce qu'ont pu produire mes filles et j'espère qu'elles seront récompensées d'une seconde victoire la semaine prochaine, à domicile contre Boigny, si elles reproduisent les mêmes efforts. » Notons que sur cette rencontre, le coach a écopé de sa première technique cette saison : « Injustifiée en plus, je parlais à une de mes joueuses mais Madame l'arbitre l'a pris pour elle, oups ! (rires) »

 

Marque USMS : J. Madec 2pts, A. Clain 13pts, A. Sevin 12pts, A-Z. Demarecaux 15pts, I. Ruda 8pts, C. Dautreau 4pts, M. Saillard 2pts, P. Fourcaud 8pts, B. Bacova 19pts, R-M. Ciss 17pts

Marque AGC : L. Vrac 5pts, C. Guermont 8pts, C. Joublin 7pts, J. Le Villain 11pts, J. Rebeyrolle , M. Maurouard 18pts, J. Pinto Lutumba 28pts, A. Laurent 2pts

 

CLASSEMENT POULE E

1

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE [M*] [Q]

17v - 1d

35pts

+259

2

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE [M*]

15v - 3d

33pts

+321

3

IE – US PALAISEAU (▲ 1)

11v - 7d

29pts

+131

4

CLUB BASKET D'IFS (▲ 3)

10v - 8d

28pts

+86

5

GCO BIHOREL

10v - 8d

28pts

+76

6

BOIGNY BC (▼ 3)

10v - 8d

28pts

-97

7

USM SARAN (▼ 1)

10v - 8d

28pts

+38

8

ALA LE HAVRE BASKET (▲ 1)

8v - 10d

26pts

-6

9

UNION SPORTIVE LA GLACERIE (▲ 1)

7v - 11d

25pts

+7

10

ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE (▼ 2)

7v - 11d

25pts

-55

11

SAINT MICHEL SPORTS [R▼]

2v - 16d

20pts

-347

12

AVANT GARDE CAEN [R▼]

1v - 17d

19pts

-413

[Q] : qualifié pour les Playoffs
[M*] : maintenu
[R▼] : relégué en Pré-Nationale

Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour les Playoffs

 

TOP 10 SCOREUSES BAS-NORMANDES 18ème journée :

CLASS

JOUEUSES

POINTS

1

J. Pinto Lutumba (AGC)

28pts

2

S. Aidara (ABCH)

26pts

3

M. Maurouard (AGC)

18pts

#

J. Nord (USLG)

18pts

5

F. Sorel (USLG)

17pts

6

K-A. Jeter (CBI)

16pts

#

J. Villain (CBI)

16pts

8

S. Dijon (DBCN)

15pts

9

M. Bernard Maksimovic (DBCN)

14pts

10

2 joueuses

12pts

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr