craf2s sportacaen v2 4

Douvres en Playoffs, l'Avant-Garde reléguée

09 mars 2017 Ecrit par 

Basket. 17ème journée de N3 Féminine. Le positif, c'est que Douvres a validé son ticket pour les Playoffs en battant Palaiseau. Le négatif, c'est que l'Avant-Garde est mathématiquement reléguée après sa défaite face au Havre. Le point commun ? Aucun de ces deux événements n'a suscité une grande émotion chez les équipes concernées, le DBCN préparant son match capital face à Ruaudin et l'AGC sachant que la relégation n'était qu'une question de temps. La Hague remporte un derby important face à Ifs et se relance dans une course au maintien où l'USLG perd deux places.

 

La Hague n'a pas dit son dernier mot

 

CB IFS 51 – 56 ABC LA HAGUE

Voir l'article

 

Douvres toujours irrégulier mais Douvres toujours invaincu (et en Playoffs)

 

DOUVRES BCN 76 – 55 IE US PALAISEAU

[19-6, 17-17 (36-23), 15-24 (51-47), 25-8]

 

La joie fut mesurée mais les sourires étaient là. Dans sa quête de montée en N2, le DBCN vient de faire un premier pas en validant sa place en Playoffs : « C'est une étape. Si on gagne à Ruaudin, je pense que la joie sera moins mesurée. » Concernant le match, le mot d'ordre des Douvraises en début de partie est 'sérieux'. Face à Palaiseau, troisième de la poule et plutôt en forme ces temps-ci, les locales (qui récupéraient Gasqueres) sont parfaitement en place en défense et récupèrent moult ballons. Offensivement, l'équipe fait le job et Dijon, malgré des douleurs au dos, est déjà à 10 points. Le premier quart-temps est parfaitement maîtrisé et le leader mène de 13 points.

 

Les Palaisiennes retrouvent un peu de couleurs dans le second quart-temps mais Douvres creuse l'écart. Les joueuses de Matthieu Léger sont bien parties pour rentrer au vestiaire avec une avance plus que confortable... mais ces dernières oublient de défendre sur les dernières actions et encaissent trois paniers à 3-points consécutifs. Palaiseau revient à -13. Lors de la reprise, l'écart va rester stable pendant quelques minutes avant que le DBCN ne concède un 10-0, voyant l'adversaire revenir à -3. « On n'a plus de rythme sur l'attaque de zone, elles nous laissent tirer, on ne met pas les paniers, elles ferment bien à l'intérieur sur Sandra et on ne trouve pas d'autres solutions. » L'USP ne compte que 4 points de retard après une demi-heure de jeu. Pourtant, l'entraîneur douvrais reste serein : « Je ne suis pas inquiet parce qu'en face, elles sont au taquet, dans l'agressivité et à un moment donné, avec la taille et les rotations de notre côté, on fera la différence. »

 

Et effectivement, le dernier quart est dominé par Douvres qui ne permet qu'un seul panier à son homologue. Les Bas-Normandes dominent le rebond, obtiennent de nombreuses fautes et se montrent presque parfaites aux lancers (11/12). Notons que le match est interrompu quelques minutes car dehors, c'est le déluge et un petit mélange de pluie et de grêle atterrit à quelques endroits. Le match reprend et Douvres peut tranquillement se diriger vers sa dix-septième victoire de suite.

 

Tout ne fut pas parfait, Douvres a encore connu quelques soucis à 3-points (0/8) et n'arrive pas à être constant sur tout un match : « Ce qui me gêne, ce sont ces changements d'intensité. On trouve du rythme en défense et j'ai l'impression qu'on le perd en attaque. Mais au bout du compte, on met 21 points aux troisièmes sans faire un très bon match, ça veut dire qu'on en a sous le pied. » Palaiseau, et notamment le trio Dages – Perrault – Mercher, a su revenir dans la partie mais ça lui a coûté son carburant pour la fin de match. Comme souvent, le collectif défensif douvrais a fait la différence et le duo composé de Dijon (24pts, 6/6 aux lancers, 10rbds, 1pad, 1int, 1ctr, 3bps) et de Bernard-Maksimovic (19pts, 6rbds, 4pads, 2ints, 4bps) fait encore des étincelles en attaque, bien alimenté par Bouffaré (6 passes). Désormais, place à Ruaudin, LE match important de la saison* : « C'est notre premier match de Playoffs, c'est comme ça qu'il faut l'aborder. » Notons un bon arbitrage sur cette rencontre ainsi qu'un joli 20/23 aux lancers pour le DBCN.

 

* Ruaudin va probablement allé en Playoffs avec Douvres et il faut savoir que l'on conserve le bilan des matches avec l'équipe qui nous accompagne en Playoffs. Du coup, si Douvres s'impose à Ruaudin dimanche, l'équipe irait au prochain tour avec un bilan de 2 victoires pour 0 défaite.

 

Marque DBCN : M. Gasqueres 8pts, L. Goubert 3pts, J. Bouffaré 3pts, M. Gautier , M-A. Le Moal 8pts, M. Bernard Maksimovic 19pts, G. Guerard 4pts, S. Dijon 24pts, A. Bluche 7pts

Marque USP : M. Daurces , A. Dages 17pts, E. Adam 8pts, O. Luzitisa 2pts, L. Perrault 12pts, D. Gueye , I. Pavilla 1pt, B. Mizgala 3pts, M. Mercher 12pts

 

En panne d'attaque, La Glacerie n'enchaîne pas

 

BOIGNY BC 52 – 41 US LA GLACERIE

[24-15, 10-13 (34-28), 8-5 (42-33), 10-8]

 

On aurait pu penser que cette défaite aurait fait très mal à La Glacerie, mais Jérôme Luce préfère rester pragmatique : « Même en gagnant celui-là, il fallait de toute façon toujours gagner face au Havre et à La Hague. » Les Glacériennes passent complètement à côté de leur premier quart-temps, surtout d'un point de vue défensif : « On se fait prendre sur le jeu rapide et les tirs à longue distance. » L'USLG parvient à limiter la casse en percutant et en provoquant des fautes mais compte tout de même 9 points de retard après dix minutes de jeu.

 

Par la suite, les Manchottes changent leurs attitudes défensives et ça va tout de suite mieux : « On contient les percussions ligne de fond et on défend plus haut sur les lignes de passes. » Le résultat est probant puisque Boigny ne marque que 10 points. Dommage que les promues ne trouvent pas plus de solutions en attaque pour revenir davantage au score (-6). Cependant, La Glacerie a eu un sursaut d'orgueil et si les joueuses continuent sur la même dynamique, elles prendront probablement l'avantage.

 

Sauf que, pour prendre l'avantage, il faut marquer des paniers (merci Captain Obvious, ndlr), chose que les Glacériennes ne parviendront pas à faire sur la seconde partie de match : « On ne met aucun tir extérieur, on ne percute plus du tout et on a vraiment déjoué en ne jouant qu'en périphérie. » L'USLG marque quatre paniers et 13 points en tout et pour tout après la pause. Vraiment dommage quand on sait que la formation manchotte fait de gros efforts défensifs en multipliant les prises à deux, l'équipe gagne beaucoup de ballons mais n'arrive pas à scorer derrière. Au final, La Glacerie s'incline de 11 points et retourne faire un tour en zone rouge.

 

Ce ne fut ni le match le plus offensif de l'année ni le plus palpitant. Encore une fois, cette défaite-là n'est pas la plus importante pour l'entraîneur : « Elle fait mal mais si on avait gagné ici, ça ne changeait pas non plus grand chose au classement. On n'avait pas forcément coché ce match-là. S'il n'y a pas maintien, ce ne sera pas à cause de cette défaite. » On aura compris que l'objectif est de battre les deux équipes normandes que sont Le Havre et La Hague. La Glacerie serait tout de même bien avisée d'éviter le faux pas dimanche prochain face à Saint-Michel, surtout que l'un des deux concurrents directs aura forcément une défaite de plus au compteur puisque les Haguaises se déplacent au Havre.

 

Marque BBC : Y. Page 9pts, C. Aulanier 3pts, L. Brusseau 2pts, M. Manceau 11pts, N. Batard 6pts, A. Pinte 9pts, C. Maufroy , C. Colas 2pts, A. Nadeau Couette 10pts

Marque USLG : K. Cybulska 3pts, C. Drean 13pts, J. Nord 3pts, S. Delœuvre 6pts, F. Sorel 3pts, L. Lecacheur 7pts, A-M. N'Diaye , M. Bouin , L. Brun 3pts, I. Addou 3pts

 

Devant à la mi-temps, l'AGC faiblit en seconde période

 

AVANT GARDE CAEN 58 – 71 ALA LE HAVRE

[23-19, 16-14 (39-33), 11-21 (50-54), 8-17]

 

Avant toute chose, notons qu'une joueuse bien connue du basket bas-normand était venue filer un coup de main aux Havraises, il s'agit de Marion Sorel, ancienne pensionnaire de La Glacerie. L'Avant-Garde démarre plutôt bien la rencontre. Si Le Havre marque quelques tirs primés, la défense bien en place des Caennaises gêne les Haut-Normandes. Maurouard, Pinto-Lutumba et Joublin se relaient bien au scoring et l'AGC prend 4 points d'avance.

 

Le deuxième quart est du même acabit bien qu'un peu moins offensif. Les locales alimentent la marque grâce à leur jeu rapide et rentrent au vestiaire avec 6 points d'avance (on pense que certains clubs de La Manche aurait bien aimé que le match s'arrête là, ndlr). Sauf que les Havraises vont réagir et revenir avec de meilleures intentions après la pause : « Le coach secoue ses ouailles à la mi-temps et nos adversaires reviennent avec 'la boîte à coudes'. » L'avance de l'Avant-Garde s'érode doucement mais sûrement et l'adversaire passe devant. L'équipe se donne en défense et ça coûte un pouce (entorse) à Pinto-Lutumba (qui souffrait déjà d'une pubalgie). Alors que le buzzer s'apprête à retentir et que Le Havre mène de 7 points, Vrac inscrit un buzzer-beater à environ neuf mètres pour revenir à -4.

 

Tout reste possible, mais... « Nous péchons physiquement et manquons logiquement de lucidité, tout autant que de rotations. Pinto-Lutumba se démène comme elle peut au rebond mais ne peut presque plus dribbler sur sa main forte et Maurouard, après un gros match défensif, se voit siffler rapidement ses dernières fautes et doit sortir. » Ces accumulations de soucis profitent à l'adversaire qui s'impose finalement de 13 points : « Je suis très content, mes filles se sont données à fond et ont été très proches de créer la surprise. J'étais évidemment frustré de cette fin de match mais j'ai surtout tenu à rappeler aux filles les trente-cinq premières minutes où elles ont toutes apporté ! Je suis content de l'état d'esprit, satisfait de l'évolution individuelle et collective de l'équipe. » Encore une fois, côté havrais, Diarra (23 points) a été précieuse.

 

Cette défaite envoie l'Avant-Garde au niveau inférieur mais Mathieu Auzoux ne s'en soucie guère. D'ailleurs, il n'était même pas au courant : « C'est anecdotique, quand on démarre à 0-14, tu sais que c'est fichu et à partir de là, tu as une autre optique. C'est une année galère et on savait depuis longtemps qu'on allait descendre, ça ne me fait ni chaud ni froid. Après, on est comme tout le monde, on n'aime pas descendre et on espère toujours un repêchage. » Pour cela, il faudra éviter de finir dernier et c'est l'objectif premier du coach : « J'espère qu'une seconde victoire viendra récompenser les efforts de mes filles. Les matches face à Saran (-3 au buzzer) et Boigny (-7 dans la dernière minute) sont importants pour bien finir et ne pas être dernier. »

 

Marque AGC : L. Vrac 12pts, C. Guermont 9pts, C. Joublin 14pts, J. Le Villain , M. Dupre , J. Rebeyrolle , M. Maurouard 6pts, S. Bernard 6pts, J. Pinto Lutumba 11pts

Marque ALALHB : A-L. Broguy 12pts, C. Toutain 5pts, M. Sorel 7pts, C. Hautot 10pts, L. Lerondel 2pts, A. Diarra 23pts, C. Lamoine 12pts, S. Humbert

 

CLASSEMENT POULE E

1

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE [M*] [Q]

17v - 0d

34pts

+274

2

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE [M*]

14v - 3d

31pts

+306

3

BOIGNY BC (▲ 3)

10v - 7d

27pts

-65

4

IE – US PALAISEAU (▼ 1)

10v - 7d

27pts

+128

5

GCO BIHOREL

10v - 7d

27pts

+79

6

USM SARAN (▲ 1)

9v - 8d

26pts

+17

7

CLUB BASKET D'IFS (▼ 3)

9v - 8d

26pts

+54

8

ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE (▲ 1)

7v - 10d

24pts

-51

9

ALA LE HAVRE BASKET (▲ 1)

7v - 10d

24pts

-10

10

UNION SPORTIVE LA GLACERIE (▼ 2)

6v - 11d

23pts

-20

11

SAINT MICHEL SPORTS

2v - 15d

19pts

-320

12

AVANT GARDE CAEN [R▼]

1v - 16d

18pts

-392


[M*] : maintenu

Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour les Playoffs

 

TOP 10 SCOREUSES BAS-NORMANDES 17ème journée :

CLASS

JOUEUSES

POINTS

1

S. Dijon (DBCN)

24pts

2

S. Aidara (ABCH)

23pts

3

M. Bernard Maksimovic (DBCN)

19pts

4

C. Birette (ABCH)

16pts

5

C. Joublin (AGC)

14pts

#

J. Villain (CBI)

14pts

7

C. Dréan (USLG)

13pts

#

C. Richard (CBI)

13pts

9

L. Vrac (AGC)

12pts

10

J. Pinto Lutumba (AGC)

11pts

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr