Le CNB se relève, les PTT valeureux face au leader, Lisieux s'incline en prolongation

10 novembre 2016 Ecrit par 
(Crédit photo : Roxane Onfroy)

Basket. 6ème journée de N3 Masculine. Une victoire... mais ce n'est pas pour ça que le week-end est un échec. L'unique victoire est à mettre au crédit du CNB qui s'est bien ressaisi face à Angers après deux défaites. L'ASPTT n'était pas gâtée avec un déplacement à Laval (leader invaincu) mais s'en sort bien avec une défaite de 11 points, écart qui ne reflète pas vraiment le match. Enfin, si le CAL (diminué) s'incline en prolongation à Saint-Laurent-de-la-Plaine, l'équipe semble aller mieux et espère récolter quelques victoires sur les prochaines journées.


 

Nouveauté : désormais, vous aurez à chaque journée de championnat le top 10 des scoreurs bas-normands du week-end

 

Menant (presque) de bout en bout, le CNB se ressaisit bien

 

CAEN NORD BASKET 72 – 65 ANGERS ÉTOILE D'OR ST LEONARD

[22-17, 19-18 (41-35), 15-11 (56-46), 16-19]

 

Après deux défaites consécutives, le CNB avait l'obligation de se ressaisir. Angers marque les deux premiers paniers de la partie... avant que le Caen Nord ne déroule et réussisse un 13-0. La bonne défense locale découle sur de la contre-attaque. Les locaux sont collectifs (six scoreurs différents), Monteiro est efficace, Renaux et Benladdi dirigent assez bien le jeu et l'équipe prend 5 points d'avance. On sent les joueurs d'Alain Thiébot au-dessus et ayant à cœur de renouer avec la victoire.

 

Profitant de l'efficacité offensive de Hébert, les Nord-Caennais prennent 11 points d'avance. Notons que le match est assez physique. Le CNB va alors se déconcentrer en contestant certaines décisions arbitrales : « Le caractère des joueurs commence à être problématique. » avoue Alain Thiébot. Sous l'impulsion de Mahe, les Angevins en profitent pour revenir à -6 avant que les deux équipes ne rejoignent le vestiaire (sauf certains du Caen Nord qui continuent de parler aux arbitres... qui ont la faute technique qui les démange). La mi-temps fait du bien au promu qui retrouve une vraie solidité défensive en troisième période. Le rebond est plutôt bien maîtrisé et l'écart monte à +10.

 

Dans le dernier quart, Caen Nord va parfois se précipiter en attaque et prendre quelques mauvais shoots tandis qu'en défense, quelques fautes d'inattention permettent aux visiteurs de revenir : « On n'a pas forcément tenu nos duels sur le poste 1. De plus, ils ont bien joué les coupes. » Les esprits commencent sérieusement à s'échauffer, Mahe semble flopper, Renaux s'énerve, joue physique, râle encore... et se prend le chou avec Guerier (très limite dans l'attitude) dont le coude est venu faire connaissance avec le visage de l'ancien Cébéciste. Renaux dit à l'arbitre sa façon de penser et récolte une technique. Les joueurs vont (un peu) se calmer (même si Nauleau récolte lui aussi une technique) alors que la fin du match approche et qu'Angers est revenu à -4. Heureusement pour le CNB, Hebert maintien l'écart et Jandia, auteur d'un très bon passage (et d'une passe aveugle splendide), scelle le sort du match avec un 3-points. Caen Nord s'impose +7.

 

Face à cette équipe difficile à manœuvrer, tout n'a pas été parfait, on notera un affreux 3/23 à 3-points mais aussi l'étrange difficulté que le CNB a eu pour contenir les meneurs adverses, Mahe notamment (20 points). Mais les Nord-Caennais ont géré la partie de bout en bout (joli 17/21 aux lancers, au passage). Hebert termine avec 20 points et a parfois semblé inarrêtable sur le terrain : « Lui qui est beaucoup dans la pénétration, il a pris du shoot extérieur. » La performance collective est très satisfaisante, en témoigne la marque répartie (six joueurs à 8 points et plus). Bref, un match : « Globalement satisfaisant... même si j'aurais aimé un écart plus important. » La mission « ressaisissement » est accomplie... mais attention à ne pas se créer une réputation de « râleurs intempestifs », même si l'équipe en face pratique un jeu très (trop?) physique.

 

Marque CNB : B. Renaux 11pts, F. Benladdi 8pts, R. Bravo 2pts, C. Teissedre , P. Hebert 20pts, Y. Monteiro 10pts, S. Lunel , J-B. Teissedre 8pts, Y. Jandia 13pts

 

Marque AEOSL : N. Mahe 20pts, A. Baudouin 8pts, A. Brault 2pts, N. Le Boutouiller 6pts, M. Nauleau 4pts, T. Decotte 7pts, A. Guerier 4pts, Y-C. Oye Mba 8pts, V. Le Bihan 6pts

 

Lisieux craque en prolongation et concède une cinquième défaite en six matches

 

ESPERANCE SAINT LAURENT DE LA PLAINE [a.p] 80 – 70 [a.p] CLUB ATHLETIQUE LEXOVIEN

[17-16, 23-20 (40-36), 12-16 (52-52), 11-11 (63-63), 17-7]

 

Les affaires lexoviennes ne s'arrangent pas. Parti sans Kilambue Katako ni Lepetit, Lisieux réalise pourtant une entame correcte et n'est mené que d'un petit point. L'écart va grimper à +12, les Planilaurentais sont bien lancés par les 10 points consécutifs de Nsimba. Les 10 points de Dadéké permettent aux CAL de revenir à -4 au moment de regagner le vestiaire.

 

La seconde partie de match est à l'avantage des Calvadosiens, ces derniers montent en intensité, l'efficacité défensive monte d'un cran et Lisieux va même compter 6 longueurs d'avance. Sauf que Nsimba remet le nez à la fenêtre et permet aux locaux de recoller au score. Ça nous permet une dernière période indécise. Les deux équipes ne se lâchent pas. Les Lexoviens sont pénalisés par les fautes (Marchand et Chauvins sont sortis pour cinq fautes).

 

La fin de match ne se joue pas à grand chose. Saint-Laurent-de-la-Plaine mène 63-62 et Dadéké a deux lancers. Le premier est réussi (63-63), le deuxième... raté ! Mais rebond offensif et tir... raté ! Mais re-rebond offensif et re-tir... re-raté ! Prolongation ! Cinq minutes supplémentaires qui seront malheureusement à sens unique. De Casabianca passe sa vie aux lancers-francs et ne tremble pas. Lisieux finit par s'incliner de 10 points, une défaite frustrante mais une performance intéressante : « On avance. Le jour où nous serons au complet, on gagnera, c'est une certitude. »

 

Il faut dire que Lisieux n'est pas verni en ce début de championnat : « Hubert est suspendu, Remy a joué blessé, Lepetit s'est fait une élongation et Lebourg s'est fracturé la cheville. » Effectivement... Sur ce match, le 10/23 aux lancers aura fait bien mal à Lisieux, de même que les 31 points de Casabianca et les 26 points de Nsimba. Malgré cette nouvelle défaite, le capitaine Kevin Remy reste confiant : « A un moment donné, la roue va tourner. A ce jour nous avons joué contre les premiers, seconds, cinquièmes et sixièmes. On va chez le dernier, le septième et on reçoit le huitième. Voilà notre objectif à court terme. »

 

Marque ESLB : E. De Casabianca 31pts, B. Lefort , M. Nsimba 26pts, V. Bompas 3pts, R. Durand , Y. Javelle 3pts, A. Erman 14pts, B. N'Garsanet 3pts

 

Marque CAL : M-A. Pasquet , B. Dadéké 17pts, A. Lebourg 3pts, G. Odehouri 13pts, C. Hubert 6pts, T. Chauvin 6pts, K. Remy 6pts, T. Marchand 19pts

 


L'ASPTT a fait trembler le leader

 

LAVAL US 74 – 63 ASPTT CAEN

[27-18, 11-16 (38-34), 15-16 (53-50), 21-13]

 

Après une contre-performance, il faut se ressaisir lors du match suivant... sauf que se ressaisir en affrontant le leader invaincu, il y a a priori plus facile. Voilà quel était le défi des Postiers qui jouaient, on peut le dire, pour la première fois de la saison dans la peau de l'outsider. Par rapport à ce que les Caennais avaient ciblé (limiter le secteur intérieur adverse que l'on sait dominant), l'entame est plutôt bonne, surtout que ça tourne bien en attaque. Mais le souci est qu'ayant fait le choix de défendre fort sur les intérieurs, les PTT se font sanctionner de loin. Les Lavallois réussissent cinq tirs primés dans la première période et mettent leurs lancers en sus. Laval mène +9.

 

L'ASPTT procède à quelques ajustements défensifs et le moins que l'on puisse dire est que ces ajustements s'avèrent payants, les locaux ne marquent que trois tirs en seconde période. Les visiteurs calvadosiens vont même avoir plusieurs occasions pour prendre l'avantage mais sans succès. Dans les deux dernières minutes, ces derniers sont à -1 et ont trois possessions pour passer devant mais lesdites possessions sont mal gérées et au lieu de passer devant, les PTT se retrouvent menés de 4 points à la mi-temps.

 

Au sortir du vestiaire, les Postiers profitent d'un bon passage de Ramirez pour grignoter leur retard et même prendre un avantage de 4 unités. Un avantage éphémère car Nicolas (ndlr : qui en avait collé 40 à Lisieux) se charge de remettre son équipe sur de bons rails. Néanmoins, l'écart reste minime (-3) avant l'ultime période : « On a plusieurs situations intéressantes à négocier, on sent qu'on peut faire un coup. » Malheureusement, le dernier quart-temps s'avère compliqué pour l'ASPTT, l'équipe est présente pendant cinq minutes mais commence à fatiguer, logique face à une formation plus grande et plus physique. Laval récupère des secondes chances et rentre quelques gros tirs. Les PTT restent dans la course mais après l'habituel jeu des fautes de fin de match, ils viennent échouer à -11 de leurs hôtes.

 

Un écart quelque peu sévère selon Alhou N'Diaye : « La victoire de Laval est logique mais l'écart beaucoup trop sévère. On est à deux/trois possessions d'eux seulement pendant tout le match. » Menés par un Nicolas qui aime décidément bien affronter les équipes bas-normandes (26 points), les Lavallois, qui ont eu beaucoup d'adresse (18/21 aux lancers, 10 paniers à 3-points), restent invaincus. L'ASPTT n'a pas réussi à provoquer beaucoup de fautes (dommage, l'adresse aux lancers semblait être là : 5/6) et a craqué physiquement en fin de partie. Malgré cela, les Postiers peuvent se targuer d'avoir fait mieux que résister face au leader de la poule et favori pour la montée, ils peuvent être contents... mais ils ne le sont pas, et c'est tant mieux : « On est déçu et c'est bien, c'est bon signe pour la suite. C'était notre premier vrai gros déplacement en terme de distance. Un match avec de l'ambiance et plutôt intéressant.  »

 

Marque LUS : G. Faulkner 15pts, F. Cretois 6pts, G. Gelu 6pts, T. Foucher , W. Meignan 6pts, A. Fellah 14pts, M-E. Jouanneau , N. Knezevic 1pt, J. Nicolas 26pts

 

Marque ASPTT : V. Léger 8pts, O. De Bruyne 3pts, T. Allerme 5pts, A. Le Rouxel 8pts, J. Hoflack 4pts, F. Diesnis 6pts, G. Ramirez 15pts, J. Barbier 10pts, T. Van Butsel 4pts

 

CLASSEMENT POULE E

1

LAVAL US

6v - 0d

+135

2

AMICALE LAIQUE MONTIVILLIERS B.

4v - 2d

+46

3

UNION TOURS BASKET METROPOLE

4v - 2d

+20

#

ASPTT CAEN

4v - 2d

+20

5

CAEN NORD BASKET

4v - 2d

+9

6

SAINT LAURENT DE LA PLAINE

3v - 3d

+10

7

ANGERS - ETOILE D'OR ST LEONARD

3v - 3d

+3

8

SAINT THOMAS BASKET LE HAVRE

3v - 3d

-17

9

IE - VINEUIL SPORTS BASKET

2v - 4d

-54

10

LE MANS JALT

2v - 4d

+13

11

CLUB ATHLETIQUE LEXOVIEN

1v - 5d

-80

12

IE - LE MANS SAINT PAVIN

0v - 6d

-105


TOP 10 SCOREURS BAS-NORMANDS 6ème journée :

CLASS

JOUEUSE

POINTS

1

P. Hebert (CNB)

20pts

2

T. Marchard (CAL)

19pts

3

B. Dadéké (CAL)

17pts

4

G. Ramirez (ASPTT)

15pts

5

Y. Jandia (CNB)

13pts

#

G. Odehouri (CAL)

13pts

7

B. Renaux (CNB)

11pts

8

J. Barbier (ASPTT)

10pts

#

Y. Monteiro (CNB)

10pts

10

(4 joueurs)

8pts

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr