La Glacerie étrille l'Avant-Garde, Douvres et Ifs toujours invaincus

18 octobre 2016 Ecrit par 

Basket. 4ème journée de N3 Féminine. Avant de profiter de la trêve, nos Bas-Normandes avaient encore une journée à effectuer. Lors du quatrième derby bas-normand de la saison, l'USLG a collé 44 points à l'AGC, débloquant son compteur de victoires. Ifs repart de Bihorel avec une quatrième victoire de suite tandis que samedi soir, la Hague a été pénalisée par son manque de régularité face à Ruaudin. Douvres a joué l'un de ses matches en retard le dimanche 23 octobre face au Havre. Un derby normand qui a rapidement tourné à l'avantage du DBCN.

 

La Glacerie sans pitié avec l'Avant-Garde

 

US LA GLACERIE 76 – 32 AVANT GARDE CAEN

Voir l'article

 

Le 4 à la suite pour Ifs

 

GCO BIHOREL 65 – 70 CB IFS

[16-23, 19-10 (35-33), 9-18 (44-51), 21-19]

 

Si l'écart final est moins important que celui de la semaine précédente, on sent Miguel Callejas un poil plus satisfait : « On a des conditions d'entraînement qui ne sont pas favorables au développement du collectif. On se déplace à huit et malgré cela, on fait une entame cohérente. » En effet, Ifs est bien en place en ce début de match et fait du bon travail sur la défense individuelle. L'équipe est agressive (dix lancers obtenus) et collective (six scoreuses différentes). Le CBI prend 7 points d'avance.

 

Les Ifoises poursuivent sur leur dynamique en début de seconde période, forçant les Bihorellaises à jouer extérieur de par leur défense solide dessous. Jusqu'ici tout va bien, sauf que les locales décident d'effectuer une zone-presse qui ennuie bien le CBI. De plus, le GCOB, par l'intermédiaire de Vezin et Sylla, tombe un peu dans l'euphorie. Si bien qu'à la mi-temps, Bihorel a réussi à prendre l'avantage (+2).

 

L'entraîneur ifois fait le choix de passer en zone après la pause. Ce changement de défense fait vraiment déjouer l'adversaire qui ne peut désormais shooter qu'en périphérie. Les Pannetier, Richard et Le Roux s'occupent du scoring et Ifs reprend un avantage de 7 points. Un écart que les Bas-Normandes parviendront à maintenir. La presse de Bihorel continue de freiner un peu les Ifoises mais ces dernières sont sereines et conservent toujours deux à trois possessions d'avance. Le GCOB tente d'artiller à 3-points pour revenir mais Le Roux enchaîne tranquillement les lancers et Ifs s'impose 65-70.

 

Comme on vous le disait plus haut, le coach est assez satisfait : « Je suis plutôt content. Quatre matches et quatre victoires, c'est très satisfaisant pour l'instant. On n'a plus l'excuse du manque d'expérience en N3, on est plus serein. » Surtout qu'Ifs doit essayer de prendre le maximum de matches en ce début de championnat : « J'espère que le maintien sera acquis en janvier car après, on va avoir une deuxième partie de saison compliquée. On aura un groupe plus réduit et plusieurs déplacements compliqués. » Concernant la rencontre, sept joueuses sur huit ont marqué et le trio Richard – Pannetier – Le Roux compile 51 points.Le CBI a fait preuve d'agressivité en récoltant 28 lancers, pour 20 convertis (le GCOB pas mal non plus avec 15/20). Après la trêve, Ifs reprendra par un derby normand avec la réception du Havre.

 

Marque GCOB : M. Deveaux 4pts, C. Mallard 2pts, C. Vezin 20pts, L. Clement 2pts, E. Sylva 7pts, F. Sylla 14pts, B. Konate 2pts, A. Zandu 11pts, A. Nicolas 3pts

 

Marque CBI : C. Richard 20pts, J. Le Rudulier , M. Letellier 8pts, M. Le Roux 15pts, J. Reulet 6pts, G. Ollo , S. Montembault 5pts, L. Pannetier 16pts

 

Des Haguaises trop irrégulières face à Ruaudin

 

ABC LA HAGUE 52 – 72 RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE

[16-14, 17-20 (33-34), 11-14 (44-48), 8-24]

 

L'écart final ne reflète pas forcément la physionomie du match. Dites-vous que la Hague n'est qu'à -3 à sept minutes de la fin et que l'équipe a compté 11 points d'avance. On pouvait s'attendre à un match compliqué pour l'ABCH face à l'un des cadors de la poule sauf que la saison passée, Ruaudin était déjà une place forte du championnat que les Urvillaises-Nacquevillaises avaient réussi à faire chuter. Le premier quart (+2) montre que les locales veulent en découdre.

 

La Hague va faire grimper son avance à +11 grâce à sa défense : « On défendait bien, on était bien en place et elles avaient du mal à trouver des tirs ouverts. » L'ABCH récupère des ballons et score sur transition. Sauf que cette avance va fondre comme neige au soleil : « On est à +11 et l'on croit que ça va être facile. » Résultat ? Les Haguaises encaissent une série de points qui les font rentrer aux vestiaires avec une longueur de retard.

 

Le troisième quart est assez équilibré tout en étant plus fermé. Le bon passage de Leffray permet aux Ruaudinoises de prendre 4 points d'avance. Dernier quart-temps : la Hague va tenir trois minutes avant de s'écrouler : « On ne trouve plus de solutions et elles, elles accélèrent. On essaie de prendre des risques sur les dernières minutes mais ce n'est pas payant. » Calixte réussit deux tirs primés et ensuite, Schrœder confirme son bon match et parfait la victoire de Ruaudin +20. Les relâchements en fin de seconde et de quatrième période auront creusé la tombe de l'ABCH : « Ruaudin, c'est le genre d'équipe qui, si on lui laisse de l'espace, en profite tout de suite. »

 

Malgré cette troisième défaite consécutive, tout n'est pas à jeter. La Hague a montré de belles choses sur certaines séquences... mais là est le problème, on parle de séquences : « A l'image des matches précédents, on n'arrive pas à être régulier. » Le manque de points en sortie de banc n'a pas aidé non plus. Pas gâtées par leur calendrier, les joueuses d'Olivier Birette affronteront Douvres et Ifs après la trêve.

 

Marque ABCH : D. Yoleumeni 3pts, M. Hamel 6pts, F. Birette 9pts, L. Bertrand 4pts, C. Brionne , S. Aidara 16pts, C. Birette 3pts, A. Lerogeron 1pt, C. Champare 10pts

 

Marque RJS : E. Leffray 12pts, A. Blin 11pts, L. Chantoiseau 8pts, O. Schrœder 19pts, C. Calixte 6pts, C. Ferreira 6pts, E. Chalopin 6pts, N. Benabdelhafid 4pts

 

Douvres tout en maîtrise dans le derby normand face au Havre

 

[Match joué le 23/10/2016]
ALA LE HAVRE 48 – 69 DOUVRES BCN

[15-21, 7-18 (22-39), 15-20 (37-59), 11-10]

 

Ce match reporté s'est donc joué le dimanche 23 octobre. Malgré son statut de favori, Douvres avait quelques appréhensions : « Besançon blessée, Guérard absente à cause d'une grosse migraine et près de quinze jours sans jouer... » Pour ne rien arranger, Marie-Alizé Le Moal se fait une triple fracture du petit doigt après à peine deux minutes de jeu (ndlr : on lui souhaite un prompt rétablissement). Malgré cela, après cinq minutes de chauffe, les Douvraises démarrent bien en jouant correctement des deux côtés du terrain. Dijon marque à 3-points (oui oui), Goubert fait de même et le DBCN passe à +8. Lamoine aide les locales à revenir à -3 avant qu'un lancer de Dijon (déjà à 12 points) et un panier de Bernard Maksimovic ne permettent à Douvres de conclure la période à +6.

 

La défense douvraise est impeccable dans le second quart et l'équipe prend le large. Ayant subi l'intensité adverse dès l'entame, le Havre commence déjà à fatiguer et ça se ressent dans le pourcentage aux shoots. Le changement de défense du DBCN fait son œuvre : « On passe en zone car on a des fautes et ça ne se passe pas trop mal donc on reste en zone. » Les protégées de Mathieu Léger infligent un 12-2 à leurs hôtes, la majorité des joueuses est impliquée, les passes décisives se multiplient et Douvres rentre aux vestiaires avec 17 points d'avance : « Les filles ont pris leurs responsabilités, on s'est mis correctement en place, on a pris nos tirs ouverts, on s'est libéré offensivement. »

 

A la reprise, les Douvraises repartent de plus belle en infligeant un 12-0 aux Havraises, des Havraises qui ne marquent aucun point pendant quatre minutes et aucun panier pendant cinq. Bernard Maksimovic est partout et l'écart monte à +29. Le coach décide de jouer « tall-ball » (ndlr : mettre sur le terrain cinq joueurs/joueuses de grande taille, à l'inverse du « small-ball ») et ça fonctionne : « On met Mina au poste 3 et ça a très bien fonctionné car on a joué sur un système qui les a embêtés. » Étrangement, le coach adverse essaie de rétorquer en demandant à ses joueuses de switcher sur les écrans... du coup, les grandes se retrouvent dans la raquette en étant défendues par des adversaires au gabarit moindre, l'accès au panier est donc plus facile. Après cela, le DBCN se relâche : « On lâche trop de rebonds offensifs, ce qui n'est pas normal et on perd trop de ballons sur la deuxième mi-temps. » Bien sûr, cela n'a pas d'incidence sur le résultat final et après un dernier quart anecdotique, Douvres s'impose de 21 points.

 

Maladroites aux tirs (27%), usant sans réussite du tir lointain (2/25) et manquant de liant collectif (8 passes décisives), les Havraises n'ont pas réussi à lutter mais auront montré un visage plus intéressant en fin de partie. Lamoine (9pts, 11rbds, 3pads, 2ints mais 3bps et 3/11 tirs) a été l'une des locales les plus combatives. Après une longue pause, le DBCN se rassure avec cette large victoire. Plutôt adroites (47% aux tirs), dominatrices à l'intérieur (44 points) et collectives (24 passes décisives), les Douvraises obtiennent une troisième victoire consécutive. Si des joueuses comme Gasqueres (12pts, 7rbds, 1pad, 3ints, 3bps, 6 fautes provoquées) et Bouffaré (13pts, 2rbds, 3pads, 1int, 3bps) ont apporté leur pierre à l'édifice, une fois de plus, le duo Dijon – Bernard-Maksimovic a été effrayant d'efficacité avec 18pts, 14rbds, 3pads, 3ints, 2bps et 5 fautes provoquées pour la première et 18pts à 78% aux tirs, 11rbds, 3pads, 2ints et 5bps pour la seconde.

 

Marque ALALHB : A-L. Broguy 7pts, C. Toutain 4pts, F. Berteaud , C. Hatot 2pts, M. Masic 12pts, A. Diarra 4pts, C. Lamoine 9pts, S. Humbert 10pts, S. Augereau , A. Traina

 

Marque DBCN : M. Gasqueres 11pts, L. Goubert 5pts, J. Bouffaré 13pts, A. Adras , M. Gautier , M-A. Le Moal 2pts, M. Bernard Maksimovic 18pts, S. Dijon 18pts, A. Bluche 2pts

 

CLASSEMENT POULE E

1

CLUB BASKET D'IFS

4v - 0d

+53

2

USM SARAN

4v - 0d

+39

3

RUAUDIN JEUNESSES SPORTIVE

3v - 1d

+55

4

DOUVRES BASKET COEUR DE NACRE (-1m)

3v - 0d

+68

5

IE – US PALAISEAU

2v - 2d

+17

6

BOIGNY BC

2v - 2d

-18

7

UNION SPORTIVE LA GLACERIE

1v - 3d

-6

8

ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE

1v - 3d

-28

9

ALA LE HAVRE BASKET

1v - 3d

-37

10

SAINT MICHEL SPORTS

1v - 3d

-61

11

GCO BIHOREL(-1m)

1v - 2d

-6

12

AVANT GARDE CAEN

0v - 4d

-76

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr