La Glacerie sans pitié avec l'Avant-Garde

18 octobre 2016 Ecrit par 

Basket. US LA GLACERIE 76 – 32 AVANT GARDE CAEN, 4ème journée de N3 Féminine. Derby entre deux équipes en quête d'une première victoire. Ayant dû se coltiner trois cadors (Ruaudin, Douvres, Ifs) dès les trois premières journées, le promu glacérien désirait lancer sa saison face à l'AGC. On peut dire que la mission est accomplie avec une victoire de 44 points. La Glacerie a surclassé son adversaire dès l'entame et à la mi-temps, le match était déjà joué.

 

[25-7, 26-3 (51-10), 8-7 (59-17), 17-15]

 

La défense glacérienne asphyxie l'Avant-Garde

 

Pourtant, l'Avant-Garde débarquait dans la Manche avec la ferme intention de l'emporter : «  Nous savions que ce match avait une importance capitale pour le maintien. J'avais briefé mes joueuses sur trois adversaires en particulier (Drean, Delœuvre et Sorel). » Ces trois joueuses en question vont marquer 16 points sur le premier quart ! Contrairement à l'AGC, la Glacerie a compris le message : « interdiction de perdre ». L'USLG déroule : « On est présent des deux côtés du terrain, on les asphyxie en défense. Ils font le pari de partir en zone, logique, mais on est super adroit. » Tout fonctionne pour les locales qui trouvent aussi des fixations à l'intérieur et l'équipe prend 18 points d'avance.

 

Malheureusement pour elles, les Caennaises voient leur calvaire se poursuivre en seconde période. C'est d'ailleurs presque pire vu que le club calvadosien ne marque aucun panier en dix minutes, les 3 points scorés l'ayant été sur lancers-francs. Mathieu Auzoux est à court de solutions : « Je tente des rotations, je change de défense, rien n'y fait, nous subissons...Je n'avais jamais vu ça ! Je suis déçu parce que je n'ai pas d'explication et que je n'arrive pas à trouver la solution concernant nos débuts de match. »

 

En face, les Glacériennes sont évidemment euphoriques : « Je voulais qu'on lance notre saison mais je ne m'attendais pas à ça non plus. » admet Jérôme Luce. On compte pas moins de sept scoreuses différentes sur le second quart-temps. Honnêtement, on est vraiment à deux doigts de parler de match parfait, surtout quand on voit le score à la mi-temps qui... pique clairement les yeux : 51 à 10 !

 

Alea jacta est

 

Oui, le sort en est jeté et l'intérêt de la seconde partie de match devient peu élevé. Au moins, on peut voir que l'Avant-Garde retrouve quelques couleurs, même si on ne peut nier que l'USLG lève un peu le pied. Le troisième quart-temps est très fermé, les Caennaises verrouillent la raquette et comme la Glacerie n'a plus son adresse du début de match, l'écart stagne : « Nous sommes moins concentrées et moins adroites. On a pris beaucoup de tirs parce que la raquette adverse était verrouillée. » Quand on voit le score de la période (8-7), on devine que ces 600 secondes n'ont pas été les plus palpitantes du match.

 

Le dernier quart est anecdotique. L'Avant-Garde montre des choses intéressantes (mention à Joublin qui score 11 points) mais la Glacerie gère tranquillement : « La deuxième mi-temps n'est pas belle mais c'est anecdotique par rapport au résultat du match. » Au final, les Glacériennes s'imposent de 44 points et décrochent leur première victoire de la saison.

 

L'AGC chute à la dernière place

 

Quoi qu'en laisse penser l'écart final, l'AGC voulait l'emporter ce dimanche : « La motivation était là aujourd'hui mais nous avons été surclassés dans l'envie par des locales qui se sont bien facilité le travail en début de match. » L'Avant-Garde doit s'attaquer à deux problèmes : les débuts de matches qui sont pour l'instant plus que compliqués et l'apport du banc. Les remplaçantes n'apportent que 2 points sur ce match. Désormais lanterne rouge de la poule, l'AGC recevra Bihorel lors de la reprise : « Pourquoi pas l'occasion de faire une surprise et d'engranger une première victoire à domicile qui se fait tant attendre. »

 

Pour tout vous dire, on ne s'inquiétait pas trop pour la Glacerie après ces trois défaites. Tout d'abord parce qu'elles étaient survenues face à des adversaires jouant clairement le haut de tableau, ensuite, parce qu'elles avaient réussi à montrer de belles choses face à ces mêmes adversaires et enfin parce que nous les avons suivies l'année dernière en Pré-Nationale et que nous savions que les joueuses avaient le niveau N3.

 

D'ailleurs, les Glacériennes ne paniquaient pas non plus, ayant confiance en leurs capacités : « Les filles n'ont pas été inquiètes malgré les trois défaites, ça n'a pas perturbé et c'était peut-être un mal pour un bien. » Bizarrement oui, commencer le championnat face à trois fortes équipes a peut-être plus servi l'USLG que si le promu avait démarré face à des adversaires plus abordables.

 

Concernant la partie, neuf des dix joueuses présentes sur la feuille ont scoré et concernant le trio Drean – Sorel – Delœuvre, ciblé par l'Avant-Garde, il termine à 43 points. Une victoire essentielle avant un déplacement compliqué à Saran, leader invaincu après quatre journées. Après ce blow-out, le coach est évidemment satisfait : « On savait que c'était un match à ne pas perdre, elles ont bien compris le message. » Non, croyez-vous ?

 

Marque USLG : C. Drean 15pts, J. Cossais 9pts, J. Nord 4pts, S. Delœuvre 13pts, F. Sorel 15pts, L. Lecacheur , A-M. N'diaye 7pts, M. Bouin 9pts, L. Brun 2pts, I. Addou 2pts

 

Marque AGC : L. Vrac 6pts, C. Guermont , C. Joublin 14pts, J. Le Villain 1pt, J. Rebeyrolle , M. Maurouard 5pts, S. Bernard 4pts, J. Pinto Lutumba , A. Laurent 2pts

 

Le classement ici

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr