L'ASPTT remporte un derby caennais... splendide !

16 octobre 2016 Ecrit par 
(Crédit photos : Roxane Onfroy)

Basket. CAEN NORD BASKET 70 – 81 ASPTT CAEN BASKET, 4ème journée de N3 Masculine. L'écart ne reflète pas forcément le match car il est fait sur les trois dernières minutes. On voulait un beau match pour ce derby caennais entre deux équipes invaincues... eh bien, on a été plus que servi. Dans une salle sur-bondée, les deux équipes ont livré un duel magnifique, plein d'engagement et très serré. Devant la majeure partie du temps mais talonné tout le long par le CNB, les PTT ont fait la différence en toute fin de match, profitant du gros coup de chaud de Ramirez.

[22-23, 17-20 (39-43), 18-12 (57-55), 13-26]

 

Tout, mais alors TOUT était réuni pour que ce derby soit épique. Aucune des équipes majeures de l'agglomération caennaise (USOM, CBC, CBI) ne jouait à domicile, les deux formations étaient invaincues après trois journées et la plupart des joueurs se connaissaient très bien (ils ont d'ailleurs terminé la soirée en ville tous ensemble).

 

Dans une salle habillée spécialement dans l'optique du soutien à la candidature de Paris aux Jeux Olympiques 2024, il n'y avait tout simplement pas assez de place(s) pour tout le monde. Le Caen Nord avait beau avoir commandé une centaines de chaises supplémentaires, certains spectateurs ont dû voir le match debout. Même lors de son tournoi annuel, on doute que le CNB ait déjà accueilli autant de monde. Tambour, trompettes... on peut dire qu'il y a eu du bruit.

 

Souvent, avec les derbys attendus comme celui-ci, on repart souvent déçu... Ici, ce ne fut pas le cas, ce derby a tenu toutes ses promesses. Un match serré, du suspense, de l'ambiance, des petites contestations sur le terrain... Non, on n'en fait pas trop quand on dit que ce match fut la définition même du derby. L'ASPTT parfait favorite de par son expérience mais tout le monde savait qu'une victoire nord-caennaise n'avait rien d'utopique.

 

Un premier quart qui donne le ton

 

Première surprise : alors qu'on s'attendait à une opposition de style avec des Nord-Caennais qui courent et des Postiers jouant placés sur demi-terrain, l'ASPTT surprend en lâchant les chevaux sur transition : « L'idée était de leur faire mal, ils sont bons sur du jeu rapide par contre, ils ne sont pas très bons sur le repli défensif. Donc on avait ça en tête, de, dès qu'on faisait un stop défensif, d'essayer de courir pour les embêter. » Ça fonctionne, Diesnis conclut les contre-attaques tandis que Ramirez trouve la mire de loin, 7-14 pour les visiteurs.

 

Les locaux prennent un temps-mort pour se relancer. Deux paniers consécutifs de Monteiro permettent au promu de prendre un peu de confiance. Retrouvant de l'agressivité sur percussion et grattant quelques rebonds offensifs, Caen Nord réussit un 9-0 pour prendre l'avantage. Et vous avez là un scénario qui va se répéter plusieurs fois dans le match avec l'ASPTT qui crée un petit écart que le CNB va combler à chaque fois (ou presque).

 

+1 pour les PTT à la fin d'un premier quart déjà fort intéressant.

 

Les lancers-francs des PTT vs les 3-points du Caen Nord

 

De par la grande taille des joueurs d'Alhou N'Diaye, attaquer le panier s'avère compliqué pour le CNB. Alors, comme à leur habitude, les Nord-Caennais artillent derrière l'arc, avec plus ou moins de réussite. En face, notons que Hoflack réalise un bon passage. Les deux équipes ne se lâchent pas sur les cinq premières minutes de cette seconde période.

 

Par la suite, les joueurs (et surtout les locaux) vont commencer à râler un peu sur l'arbitrage. Le CNB se déconcentre et l'ASPTT en profite pour refaire un petit écart en multipliant les voyages sur la ligne des lancers. L'équipe trouve aussi des solutions avec Le Rouxel dessous. Un nouveau 3-points de Monteiro et un panier de Brunelle font revenir les Nord-Caennais à -4 juste avant la mi-temps.

 

La première chose qui nous marque après vingt minutes de jeu, c'est l'intensité qu'il y a dans le jeu. Ça joue vite, ça joue physique, les deux équipes en veulent. On adore, on adhère même : « Ce n'est pas parce qu'on est copain qu'on ne joue pas au basket, explique Alain Thiébot. Il y a eu de l'engagement des deux côtés. »

Derby2

Le CNB prend l'avantage en fin de période

 

Le match ne perd pas en intensité après la mi-temps. Côté ambiance, chaque panier est suivi d'un beau boucan, quelle que soit l'équipe qui marque, les supporters des Postiers ayant fait le déplacement et se faisant bien entendre. Dans ce troisième quart, la partie se ferme un peu plus et l'accès au panier se fait un peu plus rare. Le CNB continue de râler après les officiels et quand J-B Teissedre se lève du banc en beuglant, ça se traduit par une faute technique.

 

L'écart de deux possessions en faveur des PTT se maintient pendant les 4/5ème du quart-temps, le CNB n'arrive pas à recoller mais l'ASPTT n'arrive pas à prendre le large. Les coaches prennent des temps-morts pour tenter de débloquer la situation et à deux minutes de la fin, lancé par un bon passage de Chris Teissedre, le Caen Nord va réussir un petit run pour prendre l'avantage juste avant le buzzer annonçant la fin de la période.

 

+2 pour les joueurs d'Alain Thiébot. Notons que le nombre de décibels produits par le public grimpe de plus en plus.

 

Caen Nord y croit suite au bon passage de Benladdi...

 

Van Butsel remet les deux équipes à égalité mais Benladdi rentre un tir primé qui fait exploser les supporters locaux. Ramirez a un petit geste d'humeur en balançant le ballon et récolte à son tour une technique : « C'est dommage, les deux équipes ont joué à fond mais sans animosité. Pas sûr que les techniques étaient obligatoires. » Peut-être Monsieur Thiébot, mais ça met du piment à la rencontre.

 

L'écart passe à +5. Benladdi continue sur sa lancée et maintient son équipe en tête. Il n'y a plus du tout de systèmes côté local, la balle est dans les mains de la recrue et on le laisse se débrouiller. Les PTT sont derrière mais ne se laissent pas distancer grâce à un Hoflack particulièrement efficace.

 

A quatre minutes de la fin, le CNB a l'avantage et l'on se dit « pourquoi pas ? » Sauf que...

 

Mais Ramirez douche les espoirs adverses très rapidement !

 

Sauf qu'un joueur décide que non, la victoire sera pour les Postiers. Ce joueur, c'est Guillaume Ramirez. Sortant de deux performances moyennes, l'ancien du CBC avait déjà démontré précédemment sur ce match qu'il avait retrouvé son efficacité. Mais là, il tue le match.

 

Soutenu par Allerme et Hoflack, le n°12 des PTT va scorer 8 points consécutifs qui scellent très rapidement le sort du match. En face, le CNB bafouille, Renaux tente des shoots désespérés, l'équipe perd des ballons... Les visiteurs viennent de passer un 9-0 à leurs hôtes. La défense de l'ASPTT devient tout bonnement infranchissable, les supporters ayant fait le déplacement sont euphoriques comme jamais et c'est l'explosion de joie quand Ramirez marque un nouveau tir primé pour conclure la partie.

 

Après un derby fantastique, les Postiers s'imposent de 11 points, un écart sévère pour le CNB au vu du déroulé du match mais mérité pour le vainqueur vu sa splendide gestion de la fin de partie. Les deux équipes sont bien sûr fortement applaudies à la fin du match par un public visiblement ravi d'avoir fait le déplacement.

Derby1

« Ça s'est joué à l'expérience. »

 

8 égalités, 11 changements de leader, une salle (trop) remplie, des potes qui se retrouvent sur le terrain... Franchement, si vous n'étiez pas aux Boutiques hier soir, vous avez eu tort ! Toutes les conditions étaient là pour que ce derby soit inoubliable et il le fut : « Il y a vraiment eu l'ambiance du derby, même sur le terrain : il y avait de l'engagement, ça réclame, ça râle... Mais c'était un derby plutôt propre, pas un derby boucher. Caen Nord avait envie de nous taper et nous, on avait aussi envie de se les faire. »

 

Même avec cette défaite, le coach local n'est pas déçu : « Le gros point positif est qu'à quatre minutes de la fin, on est dans le match, on est même devant après avoir souffert en traînant derrière. On a un peu péché par manque de réalisme mais on a su revenir. Toute l'équipe est à valoriser, les gars ont fait ce qu'il fallait. » En face, l'ASPTT a su jouer sur ses forces que sont la taille et l'expérience : « Ce que je retiens c'est que c'est nous qui avons les solutions, les temps forts de Caen Nord, sans leur manquer de respect, sont dus à nos temps faibles à nous. » Les Postiers ont fait preuve d'un exceptionnel sang-froid dans les dernières minutes.

 

Du côté des stats, certains cadres du CNB ont été maladroits : le trio Renaux – Parment – J-B Teissedre compile un peu reluisant 3/26 aux shoots. Les trois ont été productifs ailleurs. Benladdi (17pts, 2rbds, 7pads, 1int, 1bp) et Monteiro (13pts, 2rbds, 1pad, 2ints) sont ceux qui se sont le plus illustrés côté nord-caennais. Notons que le CNB a gagné la bataille du rebond.

 

En face, outre les 20 passes décisives ou le 48% aux tirs, certes on pourrait parler des bons matches d'Allerme (6pts, 6rbds, 7pads, 3ints, 3bps), de Le Rouxel (14pts, 7rbds, 1pad, 2ctrs, 0bp), de Hoflack (14pts, 2rbds, 1pad, 6/6 lancers) ou même de Diesnis. Mais non, on va mettre en avant Guillaume Ramirez qui n'est pas loin du match parfait : 27pts, 4rbds, 2pads, 1int, 0bp, 10/15 aux tirs, 5/5 aux lancers.

 

L'ASPTT se retrouve donc à quatre victoires et toujours aucune défaite.

 

Marque CNB : W. Parment , F. Benladdi 17pts, B. Renaux 7pts, C. Teissedre 8pts, B. Brunelle 4pts, P. Hebert 11pts, Y. Monteiro 13pts, A. Keita , J-B. Teissedre 5pts, Y. Jandia 5pts

 

Marque ASPTT : V. Léger 3pts, O. De Bruyne , M. De Tournadre 2pts, T. Allerme 6pts, A. Le Rouxel 14pts, J. Hoflack 14pts, F. Diesnis 9pts, G. Ramirez 27pts, J. Barbier 2pts, T. Van Butsel 4pts

 

Le classement ici.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr