craf2s sportacaen v2 4

Carnet de bord : « Rendez-vous en Terre Inconnue »

16 mai 2017 Ecrit par  Edgard Ceccarelli

Edgard Ceccarelli est le plus jeune arbitre de basket de haut niveau en France. Après une saison bien remplie en Métropole, qui lui a notamment permis de siffler lors des playoffs de Nationale 1 masculine, il a posé ses valises sur l'île de la Réunion pour arbitrer et former. Avant son départ vers Mayotte, il nous raconte les quelques jours passés à La Réunion...

 

Vendredi 12 mai 

« RDV en Terre Inconnue"

 

Après 10 heures de vol, me voilà enfin arrivé sur ce gros rocher qu’est La Réunion. Pas de Frédéric Lopez pour m’accueillir sur cette terre inconnue mais deux réunionnais : Malou et Jayesh.

 

Malou est la star locale, grand formateur de joueurs sur l’île, il est également un fervent supporter de l’Équipe de France connu et reconnu en métropole. Jayesh est lui le président de la CRO (Comission Régionale des Officiels), ancien arbitre et aujourd’hui entièrement dévoué à la formation. Belles premières rencontres, qui vérifient la réputation « chaleureuse » de ces réunionnais.

 

1

Avec le célèbre Malou, à l’aéroport

 

Sous la pluie de Saint-Denis (à se croire dans le 93), nous récupérons mon bolide de location pour ces quelques jours, qui va me permettre de visiter du pays sur mes temps libres. Avant de partir à mon hébergement dans le Sud-Ouest de l’Île, visite express obligée de Saint-Denis. Saint-Denis est la préfecture de La Réunion et présente des rues très colorées, vivantes et cosmopolites. Sa célèbre « Rue de Paris » avec toutes les anciennes maisons coloniales est marquée au tampon par l’histoire. Et enfin, une marche jusqu’au port et au Barachois, place très célèbre dionysienne avec ses canons, qui protégeaient autrefois la ville.

 

2

 

3

 

Pas le temps de chômer, après un repas avec des membres actifs de la Ligue Réunionnaise, direction le Sud-Ouest faire le check à mon hébergement. Je serai logé dans la commune de l’Étang-Salé pour l’intégralité de mon séjour à La Réunion. J’ai beaucoup de chance, l’Ouest de l’Île est la partie la plus ensoleillée avec ses plages et stations balnéaires (Saint Gilles, Saint Leu, Saint Pierre…). Surprise de la journée : la venue de mon ami et arbitre, Sylvain Hoarau à mon hôtel. Sylvain est un arbitre réunionnais, que j’ai eu la chance de côtoyer sur les stages nationaux pendant 3 ans (Fréjus, Bourges, Seix et Le Portel). Nous avons échangé sur cette année qui vient de se dérouler. Très bons moments de revoir mon ami, qui a consacré une après-midi à me retrouver.

 

4

Mon ami et arbitre, Sylvain Hoarau. Non c’est pas le frère de Guillaume.

 

Au programme ce soir, la Finale Départementale Masculine Sénior à Bois d’Olive dans le Sud de l’Île. Je vais aller observer la paire d’arbitres qui officie sur cette rencontre, en compagnie du jeune président de la Ligue Réunionnaise, Johan Guillou. Le match entre ces deux équipes était très intense et j’ai pu découvrir l’ambiance à la réunionnaise avec les guitares et djembés … En plus d’avoir analysé leur performance, j’ai pu échanger longtemps avec ses deux arbitres, Michel et Soufou, très intéressés par la venue d’une personne extérieure pour échanger sur les différents thèmes liés à l’arbitrage.

 

5

 

6

Soufou à gauche et Michel à droite.

 

 

Samedi 13 mai

« Jour de fête »

 

C’est une grosse journée qui m’attend, ce matin direction le CREPS de Saint Paul dans le Nord-Ouest pour une formation dédiée au logiciel de table de marque : l’E-Marque. En effet ce logiciel est maintenant utilisé en métropole sur toutes les divisions (excepté le Haut-Niveau) et La Réunion souhaite s’y mettre sérieusement.

 

Pendant plus de 3 heures, en présence d’une quinzaine de volontaires et représentants de clubs, nous avons appris comment utiliser le logiciel de fond en comble. Devant le sérieux et l’écoute de ses stagiaires, il était facile pour Jayesh et moi de transmettre nos connaissances et les informations relatives à cette nouveauté sur l’Île.

 

8

Les Officiels de Table de Marque Réunionnais à l’écoute

 

7

De gauche à droite : Jean-Michel, Dolyne, Sarah, Nathalie et Laetitia (CTF à La Réunion)

 

Direction la Pointe au Sel de Saint-Leu pour une « balade d’avant match » peu ordinaire. Cette plage connue également pour ses requins - ne t’en fais pas maman je vais bien - est surtout une merveille de paysage. Les roches noires et la piscine naturelle sont MA-GNI-FAY-QUE (Cristina si tu m’entends) à voir.

 

9

La Pointe au Sel de Saint-Leu

 

10

 

Après cette courte pause exceptionnelle, retour à Saint-Paul, au gymnase du Lycée Saint-Paul IV pour les Finales de Zone Indien. Le champion de la Réunion affronte le champion de Mayotte en masculine et féminine pour déterminer quelle équipe ira jouer les finales de Nationale 3 contre les autres équipes métropolitaines. Je rencontre alors un grand monsieur : Jean-François Beaulieu, ancien président de ligue de basket-ball de la Réunion et du Comité Olympique Régionale. Ancien arbitre, il est maintenant Président de la Zone Indien. Après une « réunion » d’informations sur le déroulement de la soirée avec les représentants des différents clubs et les officiels, les finales pouvaient commencer.

 

11

Le gymnase du Lycée Saint-Paul, hôte des finales

J’ai profité de ne pas siffler sur la finale féminine pour faire un retour à l’arbitre réunionais, Stéphane, et Mahorais, Gaba au sujet de leur performance et pour leur donner des pistes de travail. Dans le même temps, j’ai vérifié que l’utilisation de l’E-Marque à la table par les OTM formés ce matin-même était concluante. Une vraie réussite et une finale qui voit les filles de Tampon (Sud de la Réunion) l’emporter face aux Vautours de L’Abattoir. J’avoue que ce nom me donne encore des frissons dans le dos.

 

C’est devant plusieurs centaines de spectateurs surexcités que la finale masculine allait se dérouler. Arbitrer à 3 avec mes collègues des îles Fabien et Moussa fut une très belle expérience. Dans un match d’hommes très intense avec un scénario digne d’une finale, les Mahorais du club des Vautours, l’emportent d’un cheveu dans les dernières secondes face au BC Saint-Paul. Les chants locaux, vuvuzela et bruits de casseroles, résonnent encore dans ma tête. Ce fut une merveilleuse soirée. Pouvoir échanger avec des nouveaux acteurs de ce sport qui nous rassemble tous est une réelle chance pour moi.

 

13

 

 

Dimanche 14 mai

« Dernier jour »

 

14

La plage de sable noir au levé du soleil @ Etang-Salé

 

Me voilà debout au petit matin sur la commune d’Etang-Salé, les pieds dans le sable noir de cette plage splendide au lever du soleil. Les émotions de la veille ne sont pas redescendues mais il est temps pour moi de rouler vers Saint-Denis. Ce matin, avec Jayesh nous faisons passer la pratique de « l’ examen d’arbitre » (le premier diplôme) à 3 arbitres réunionnais. Ces débutants ont arbitré un match chacun en binôme sur des rencontres de benjamins et benjamines. Après deux rencontres et un coaching intensif des arbitres sur la rencontre, j’ai pu relever les directions dans laquelle la formation locale de l’arbitre devait s’orienter pour les mois à venir. Encore un beau moment partagé avec ces jeunes arbitres, qui m’ont posé plein de questions quant à la fonction d’arbitre de Haut-Niveau et métropolitain.

 

15

Kyllian, jeune arbitre de 15 ans, lors de son examen pratique

 

16

Jayesh, à ma droite

Après une grosse journée de formation, je boucle mon passage à la Réunion par une visite obligée du Piton de la Fournaise, le volcan encore en activité réunionnais. Un paysage indescriptible qui reflète bien cette île bien fournie. Des villes, des plages, des montages, des forêts, des pluies mais surtout du soleil… Tout est réuni à La Réunion. L’accueil exceptionnel des locaux et ces nombreuses actions de formation qui ont rempls mon séjour ont rendu très intense mais très riche ce passage par l’Île aux Requins. Je remercie 1000 fois toutes les personnes que j’ai croisées sur mon chemin et les nombreux cadeaux que j’ai pu recevoir. Je reviendrai sur ce magnifique territoire français qui vaut la peine d’être vu, croyez-moi.

 

Demain je m’envole pour Mayotte et de nouvelles aventures. Le comité d’accueil mahorais m’attend de pied ferme pour cette folle semaine basket, venant meubler ma jeune carrière d’arbitre - formateur.

 

Bonèr Nwit

C’est du créole, ça veut dire Bonne Nuit je crois. Désolé mais j’ai retenu que ça…. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr