Basket. Ifs entre regrets et promesses

06 novembre 2017 Ecrit par 

Le Club Basket d’Ifs a concédé samedi soir sa quatrième défaite de la saison en Nationale 1 féminine. Les Ifoises, seulement neuvièmes de Nationale 1, ont mené la vie dure à Aulnoye, un des favoris déclarés à la montée (64-68). Cela n’a pas suffi.

 

 

Le début de match a pourtant été au total avantage des locales, performante des deux côtés du terrain et rigoureuses dans leur plan de jeu. « On était long sur nos systèmes, on alternait très bien intérieur et extérieur, détaille Morgan Debrosse. Défensivement, on avait ciblé des joueuses et on les tenait bien. » Aulnoye déjouait et étonnait par son manque de réussite au tir. « Les tirs qu’elles prennent sont ceux que je voulais leur offrir. On voulait que des joueuses ne s’expriment pas, on a réussi. » Menées de trois points à la mi-temps (39-36), les Nordistes sont toutefois parvenues à inverser la vapeur en deuxième mi-temps. Ifs n’a pas réussi à préserver son niveau de jeu du début de match, la faute notamment à une réussite au tir en berne. « Je ne dirais pas qu’on a été maladroit, on a fait des mauvais choix dans le troisième quart-temps, expose Morgan Debrosse. On s’est concentré sur le secteur extérieur. Quand on a remis de l’alternance, on a retrouvé de l’adresse. »

 

 

La jeune équipe ifoise a toutefois vérifié ce qu’elle savait déjà : les moindres errements coûtent cher. « Dès qu’on a deux-trois secondes de relâchement, on est puni. On fait des petites erreurs parce qu’on n’a pas encore cette qualité pour tenir quarante minutes. En première mi-temps, tout le monde apporte, le banc comme les titulaires. En deuxième mi-temps, on fait ces quelques erreurs qui nous coûtent quatre points. » Les enseignements de l’entraîneur ifois sont toutefois tout sauf pessimistes. « On fait un bon match, on fait de bonnes choses. On progresse tous les jours. Ce sont les détails qui font la différence. Si on continue de travailler avec la bonne attitude, plus on avancera dans la saison et plus on corrigera les détails. »

 

Ifs connaît la marche à suivre et peut se satisfaire de voir certains jeunes éléments comme Shelby Saint-Juste (18 points et 10 rebonds) ou Kanelle Mahobah (10 points et 6 rebonds) prendre une envergure plus conséquente dans son collectif. « Le projet d’Ifs est d’amener de jeunes joueuses à être dominantes en N1, rappelle Morgan Debrosse. Il faut passer par des échecs. Maintenant, c’est frustrant. C’est un apprentissage à faire : apprendre à perdre et se dire que ce sont des bonnes défaites parce qu’elles doivent nous permettre de gagner des matchs derrière. » Ifs reste serein avant d’accueillir Dunkerque, avant-dernier, samedi prochain. Cette fois, la victoire sera obligatoire.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr