Basket. Ifs y voit plus clair sur la ligne de départ

11 septembre 2017 Ecrit par 

Le Club Basket d’Ifs a achevé sa phase de préparation le week-end dernier au Trophée des Léopards au Havre. La veille, les Ifoises s’étaient inclinées devant Feytiat dans la rencontre la plus disputée de cette pré-saison. Place désormais à la Nationale 1, qui s’élancera samedi à Geispolsheim.

 

 

Les choses sérieuses, les vraies, approchent désormais à grands pas pour le CB Ifs ! Samedi prochain, Ifs donnera le coup d’envoi de sa saison chez une équipe qui lui a rappelé la saison dernière combien il était difficile de gagner sur son terrain. Les Ifoises pourront toutefois aborder ce premier rendez-vous pourvues d’une certaine confiance. Leur préparation a été « positive » aux yeux du nouveau coach local Morgan Debrosse. « J’ai vu une évolution constante, souligne l’ancien coach de Saumur. Des jeunes montent en puissance, à commencer par Shelby (Saint-Juste). Cela vaut aussi pour Kanelle (Mahobah) et Euzhann (Lerandy). Les cadres sont au niveau qu’on attend d’elles. »

 

Feytiat, un gros morceau avant la compétition

 

Sur le plan des résultats, Ifs a débuté par une défaite forcément anecdotique face aux garçons de Caen Sud (Pré-Nationale, 46-81), avant de s’incliner une deuxième fois devant la Nationale 2 d’Alençon. La semaine d’après, les Ifoises ont inversé la vapeur face à ce même adversaire, imposant leur loi 78-49. Une victoire qui allait en appeler une autre, convaincante, devant un adversaire toujours sérieux en N1, Le Havre (73-61). Le dernier véritable test était programmé samedi soir contre Feytiat, l’ancien club de Morgan Debrosse. Cette fois, et toujours sans Anaïs Deyres, Ifs a perdu (61-68).

 

« Je voulais terminer par une grosse équipe, précise Morgan Debrosse. Feytiat a annoncé vouloir monter en Ligue 2. Le score final est révélateur du match. On mérite les sept points d’écart. On est à la fois proche et loin. » Pour le technicien ifois, cette sortie invite à « être physiquement plus dur à l’entraînement » mais n’a rien d’inquiétant. Bien au contraire. Ifs a, en outre, pu achever sa préparation par une victoire dès samedi après-midi contre les espoirs de Mondeville (65-55). « On a la chance d’avoir une équipe en Nationale 3, ce qui nous a permis de faire tourner et de voir les jeunes à l’œuvre. On a pu reprendre confiance. » Ifs a toutefois joué sans la plupart de ses cadres, laissées au repos.

 

De nombreux prétendants à la montée

 

Le CB Ifs, qui récupère ce soir son gymnase Jérôme Obric (le toit a été refait durant l’été), aborde désormais dans un flou relatif le championnat qui débutera samedi soir. « Je ne connais pas les équipes de l’est, précise Morgan Debrosse. Ce sera sûrement un style différent. Je suis impatient de débuter. » Le championnat s’annonce de nouveau relevé et dense, avec au moins la moitié des formations qui espèrent accrocher les playoffs. Dunkerque et Aulnoye, relégués de Ligue 2, nourriront la volonté de retrouver l’échelon du dessus. La Rochelle, La Glacerie et Le Havre regardent aussi vers le haut. Même Le Poinçonnet, pourtant promu, affiche de l’ambition. Et son invincibilité en préparation tend à le confirmer.

 

Comment les Vertes se positionnent-elles dans ce panorama ? « Notre volonté est là aussi. Mais je préfère avoir mon statut. Il  y a moins d’urgence de notre côté. » Ifs, qui débute un nouveau cycle, sait qu’il lui faudra peut-être un peu de patience. Mais les playoffs restent en ligne de mire d’un groupe dont l’ambition ne se départit pas année après année.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr