Basket. Ifs lie à nouveau formation et performance

25 août 2017 Ecrit par 
Morgan Debrosse

Le recrutement du CB Ifs dans sa version été 2017 porte la marque de trois entraîneurs différents, celui qui est parti à la fin de la saison passée, celui qui devait initialement le remplacer, et celui qui a finalement pris les rênes de l’équipe. Morgan Debrosse, puisque c’est de lui qu’il s’agit, aura une équipe jeune mais compétitive pour affronter sa première saison comme coach en NF1.

 

 

« On s’en sort très bien… » Il y a du soulagement dans la voix de Caroler Delauné. Au cœur de l’été, la vice-présidente du Club Basket d’Ifs a eu « des moments de doute » consécutifs à une situation peu banale. À l’origine, c’est un départ de coach comme tout club en connaît. Didier Godefroy a préféré opter pour le projet porté par La Glacerie. Ifs s’est mis en quête de lui trouver un remplaçant et a jeté son dévolu sur Jonathan Ruiz. Le nouveau coach a débuté sa tâche, poursuivi le travail engagé par son prédécesseur dans le recrutement et… annoncé son départ au bout de trois semaines. Le club masculin de Boulazac lui proposait de prendre la tête de son centre de formation. Dès lors, le classique topo initial devenait bien plus compliqué pour le club de Nationale 1.

 

Les dirigeants ifois ont dû réactiver leurs réseaux dans l’urgence, multiplier les coups de fil pendant les vacances, pour finalement trouver une solution en la personne de Morgan Debrosse. Passé par Saumur, en Nationale 3 puis Nationale 2, assistant-coach de Feytiat (N1) ces deux dernières années, le jeune entraîneur avait la volonté de passer le cap supérieur. Ifs le lui a proposé. « Le club de Feytiat savait que j’avais la volonté de coacher en Nationale 1 et que, si l’opportunité se présentait, j’étais prêt à aller voir au dessus. Ifs m’a contacté fin-juillet. Les dirigeants m’ont présenté le projet, qui m’a semblé cohérent, donc j’ai dit oui. »

 

Valentine Zambelli, dernière arrivée

 

Arrivé sur le tard, Morgan Debrosse a récupéré « un effectif fait à 90 % ». Une contrainte ? « Non, je savais à quoi m’en tenir. Je prends le relais du travail de Didier et Jonathan. On va faire en sorte que tout se passe bien et que tout le monde trouve sa place. » Ifs pourra s’appuyer sur quatre anciennes de la maison, Pauline Bétis, Julie Plouhinec, Anaïs Deyres et Kirsten Jeter, et potentiellement une cinquième en la personne de Laury Aulnette qui est sur un double projet N3-N1, ainsi que sur cinq recrues. La dernière en date est Valentine Zambelli, poste 2-3 de 22 ans, fraîchement arrivée au club après quelques jours d’essai. « Elle avait déjà été en contact avec Ifs en juin mais avait la volonté de partir à l’étranger. Comme cela n’a pas abouti, elle est revenue vers nous. »

 

saint juste aout17

Shelby Saint-Juste et Euzhann Lerandy

 

Valentine Zambelli, dont le profil n’est pas sans rappeler celui d’Élodie Pelissou, arrive du club de La Roche-sur-Yon en Ligue 2. Les autres recrues sont l’arrière Kanelle Mahobah (Toulouse), les inteérieures Shelby Saint-Juste (Mondeville) et Euzhann Lerandy (Bourges puis Angleterre) et la shooteuse macédonienne Sofija Lazareska. Âgée de 22 ans, ce sera la deuxième étrangère de l’équipe. « On rajoute une étrangère par rapport à la saison dernière, mais le but du jeu ne sera pas de donner la balle à Kirsten ou Sofija et qu’elles se débrouillent avec. » Morgan Debrosse entend conserver le caractère collectif qui a tant donné satisfaction ces dernières années à Ifs. Ses créneaux ? « On va partir de la défense, puis on va voir les forces de chacune. En attaque, le but est de partager la balle et de prendre du plaisir. »

 

« Se servir de la dynamique »

 

Les inquiétudes de l’été ont été plutôt vite oubliées chez les Vertes. L’effectif, bien que très jeune à nouveau, apparaît d’ores et déjà solide et prometteur. « On construit des projets sur deux-trois ans avec les joueuses, explique Carole Delauné. On veut que les filles s’investissent sur plusieurs années. Notre objectif est de travailler sur du moyen terme, et que nous soyons reconnus sur le territoire comme un club formateur. Morgan est dans cette optique. Il a beaucoup de projets qui plaisent au club et a déjà fait un travail énorme malgré son arrivée tardive. » Habitué à fréquenter le haut de tableau depuis plusieurs années, avec toujours la volonté de lier compétitivité et formation, le CB Ifs aura à nouveau son mot à dire cette saison. « La saison passée a été extraordinaire, estime la dirigeante ifoise. Il faut se servir de cette dynamique en continuant de prendre les matchs les uns après les autres. Mais ce qui nous plaît, c’est de relever des défis. » Et celui-là promet !

 

Ifs jouera son prochain match de préparation mercredi soir à Cagny contre Alençon (N2).

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr