Basket. Ifs reconstruit avec sérénité

16 août 2017 Ecrit par 

Le Club Basket d’Ifs a repris l’entraînement la semaine passée avec un staff et une équipe largement remaniés. Morgan Debrosse, ancien assistant-coach de Feytiat en NF1, a pris les rênes de l’équipe. L’été a été mouvementé, mais c’est avec sérénité qu’Anaïs Deyres et ses partenaires entament la préparation.

 

Il faudrait plus qu’une intersaison agitée et un gymnase privé de toit pour que le Club Basket d’Ifs s’inquiète. Les départs estivaux ont été comblés, le coach initialement attendu a été remplacé et Pierre Rival finira bien par reprendre du service plus pimpant que jamais. « Dire que l’été a tout bouleversé, non, balaye Anaïs Deyres. Il s’est certes passé des choses, mais il faut regarder devant. J’ai confiance en ce qui va arriver cette saison. »

 

L’intérieure ifoise, qui figure parmi les anciennes du groupe à l’aube de sa troisième saison au club, aborde avec sérénité le nouvel exercice. La « très belle dynamique » de la saison dernière, marquée par une finale de Coupe de France, n’est plus qu’un beau souvenir. Ifs entame un nouveau cycle avec seulement quatre joueuses connaissant déjà la maison. Outre Anaïs Deyres, Pauline Bétis, Julie Plouhinec et l’Américaine Kirsten Jeter ont prolongé l’aventure. Avec de nouvelles partenaires, donc, mais également un nouvel entraîneur.

 

Pour Ifs, il faut « reconstruire »

 

Jonathan Ruiz devait initialement remplacer Didier Godefroy, parti chez le club voisin de La Glacerie. En fait, l’ancien de Roanne s’est rétracté pour  prendre la tête du centre de formation de Boulazac. Ifs a donc révisé ses plans à son tour pour embaucher Morgan Debrosse à sa place. Passé par Saumur en NF2 puis Feytiat, comme assistant-coach de NF1, il se voit confier pour la première fois la responsabilité d’une équipe de Nationale 1. « Morgan va insuffler un nouveau souffle, espère Anaïs Deyres. Il est carré et exigeant. C’est un jeune entraîneur qui a des choses à prouver. Il va amener une certaine philosophie de jeu. »

 

La défense constituera toujours une valeur forte du collectif ifois, qui s’en est fait une spécialité ces dernières saisons. Néanmoins,  tout est à refaire. « Celles qui restent vont reconstruire avec les nouvelles. On est prêtes à relever le défi. » Une joueuse étrangère complètera l’effectif, qui compte pour l’heure Kanelle Mahobah, Shelby Saint-Juste et Euzhann Lerandy comme (jeunes) recrues françaises. Toutes sont issues d’un centre de formation, respectivement celui de Toulouse, Mondeville et Bourges, avec un crochet d’un an hors de France pour Euzhann Lerandy.

 

Des objectifs à définir progressivement

 

Plus encore que les saisons précédentes, quand Julie Legoupil, Élodie Pelissou et Laury Aulnette amenaient leur expérience, le groupe sera particulièrement jeune. « Pauline (Bétis, 22 ans) et moi seront là pour encadrer les jeunes, expose Anaïs Deyres. Kirsten sera importante aussi, et on pourra compter sur elle dès le départ (elle s’était sérieusement blessée en préparation la saison dernière, ndlr). On est là pour un nouveau projet. Qui dit jeunesse dit énergie. Ça restera notre première force. L’année dernière, on disait que ça allait être compliqué avec tous les départs qu’on avait connus. Finalement, on avait fait une très belle saison. »

 

Quelle suite le CB Ifs lui donnera-t-il ? Difficile, à l’heure actuelle, de le présumer. Les Ifoises conserveront assurément une équipe compétitive, au regard des joueuses restantes et du potentiel affiché par les plus jeunes. « Les objectifs, on les définira au fur et à mesure de la saison, répond Anaïs Deyres avant même que la question ne soit posée. On prendra les matchs les uns après les autres. Le championnat sera super homogène. Chaque année, on arrive à faire quelque chose de bien. Il n’y a pas de raison que ça ne continue pas. » Si La Glacerie, Aulnoye, Calais, La Rochelle ou Le Havre semblent bien armés pour truster à nouveau le haut de tableau, dans une poule nord redessinée, Ifs aura son mot à dire. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr