craf2s sportacaen4

Ifs trébuche sur l’avant-dernière marche

09 avril 2017 Ecrit par 

Basket. La Glacerie 64 – 54 Ifs, 21ème journée de Nationale 1 féminine. Il en est fini des espoirs de playoffs pour le Club Basket d’Ifs. Les Ifoises sont tombées à La Glacerie samedi soir dans une vraie ambiance de derby. Toujours derrière ou presque, jamais très loin, elles n’ont pas su retourner le match dans le dernier quart.

 

Il y avait à la fois une odeur de derby et de demi-finale samedi soir dans le Cosec surchauffé de La Glacerie. Le topo était plutôt simple. Si les locales l’emportaient, elles écartaient de la lutte leurs adversaires du soir et faisait un grand pas vers les playoffs. Si les visiteuses s’imposaient, elles éliminaient leurs adversaires de la même manière et se retrouvaient en position idéale vers les phases finales. Un match "à la vie à la mort" comme tout compétiteur en raffole, mais qui n’est pas sans colporter sa dose de stress. « Il y avait une forte pression, reconnaît Anaïs Deyres, mais ce n’est pas ça que nous n’avons pas su gérer. On s’épuise à courir après le score… C’est malheureux, mais on a fait une belle saison. »   

 

La Glacerie n’a toutefois pris l’ascendant qu’en fin de premier quart (19-14, 10’). Auparavant, les débats avaient été serrés et Ifs avait même eu quelques brefs avantages (6-7, 4’). La Glacerie est parvenue à conserver dans le deuxième quart l’avance obtenue au préalable, non sans difficulté là encore. Myriam Djekoundade a fait virer Ifs en tête le temps de quelques secondes (21-22, 14’). Deux autres fois, les Ifoises ont égalisé, par Julie Legoupil puis Joanne Lauvergne (30-30, 18’). Le 5-0 glacérien en fin de période a toutefois permis aux locales d’aborder la suite avec un mini-matelas. Vous savez quoi ? Ifs a passé le troisième quart à le contester, revenant au score à nouveau plusieurs fois (45-45, 30’).

 

« Heureuses d’être ensemble »

 

L’indécision est d’abord restée totale, puis Élodie Pelissou a redonné l’avantage aux siennes (49-51, 36’). Ifs pouvait y croire plus que jamais. À un peu plus de deux minutes du buzzer, La Glacerie ne comptait que deux points d’avance (53-51, 38’). Quelques tirs ratés et pertes de balle allaient décider du dénouement. Les lancers-francs de fin de match ne faisaient qu’accroître l’écart et octroyer à La Glacerie le très précieux point average particulier. Les Manchoises ne peuvent désormais plus être rejointes par les Calvadosiennes lors de l’ultime journée. « C’est toujours frustrant parce que nous étions encore sur deux tableaux, mais on peut relativiser, souligne Anaïs Deyres. On vit une saison exceptionnelle au niveau du groupe. L’équipe est jeune, on ne pensait pas être là en début de saison. On termine tout près des playoffs et en finale de la Coupe de France, c’est une belle année. Mais il y avait la place… »

 

Les regrets existent, parce que les possibilités existaient. « On n’a pas été assez agressif en défense, comme on l’est d’habitude. On a aussi manqué d’adresse, forcément (39 %, ndlr). Ça se joue sur la fin. On n’a pas su saisir les opportunités, elles ont été euphoriques, nous fatiguées. Le public a en outre été le sixième homme en leur faveur. » Par ailleurs, et c’est loin d’être anecdotique, Ifs a évolué sans Kirsten Jeter. L’Américaine, au retour très convaincant, souffre d’une entorse du coude. Cela ne l’avait pourtant pas empêchée de jouer contre Sainte-Savine, avant que les examens réalisés dans la semaine ne décèlent le mal. Contre sa volonté, Kirsten Jeter est restée clouée sur le banc, remplacée par son joker attitré Julie Legoupil. Il reste un match à Ifs, un autre derby samedi soir à domicile face au Havre, pour terminer de la meilleure des façons et plus encore préparer la finale de la Coupe de France le 21 avril devant Monaco. « On aura à cœur de montrer le visage d’une équipe combative et solidaire, ce qu’on est fondamentalement. » Et finalement, c’est peut-être dans cet état d’esprit que réside l’essentiel. « On est heureuses d’être ensemble. » Et si c’était d’abord ça, le sport collectif ?

 

La Glacerie 64 – 54 Ifs

19-14 / 16-16 / 12-15 / 17-9

La Glacerie : Mpaka 16, Chimeka 9, Née 5, Chuinard, Sorel, Sipos 10, Bouzenna 11, Long 13.

Ifs : Bétis 9, Aulnette 6, Legoupil 7, Pelissou 9, Djekoundade 6, Plouhinec 6, Lauvergne 7, Deyres 4.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr